TikTok devient-il un danger pour les jeunes ?

TikTok devient-il un danger pour les jeunes ?

Les 15-24 ans délaissent les plateformes de streaming comme Netflix, Disney ou Amazon Prime Video au profit de TikTok. Un succès qui implique des responsabilités envers les plus jeunes pour le réseau social, notamment pour les vidéos en direct.

On parle souvent de la bataille que se livrent les services de vidéo à la demande (SVOD) et les chaînes de télévision linéaire, ou encore de la guerre entre Netflix, Disney++ et Amazon – pour ne citer qu'eux – pour attirer et fidéliser leurs abonnés. Pourtant, le danger pourrait venir d'un tout autre horizon, puisque, selon le très sérieux institut Mediametrie, les adolescents et jeunes adultes délaissent désormais les plateformes de streaming pour… TikTok ! Le réseau social n'est pas seulement le concurrent attitré de Meta – qui possède Facebook et Instagram –, et son ambition est sans limite – la firme chinoise prévoit même de se lancer dans le e-commerce. Ce n'est pas sans raison qu'elle est l'application la plus téléchargée au début de l'année 2022. Mais sa popularité auprès du jeune public s'accompagne de lourdes responsabilités, notamment au niveau de la protection de sa vie privée et face aux contenus inappropriés.

TikTok : la plateforme qui passionnent les jeunes

D'après le dernier baromètre sur la consommation SVoD de Mediametrie paru début octobre, les 15-24 ans sont de plus en plus nombreux à déserter les plateformes de streaming comme Netflix, Disney+, Amazon Prime Video ou Salto. Ils étaient 1,17 million à avoir regardé au moins un SVOD entre juillet et septembre 2022. C'est 400 000 jeunes utilisateurs de moins qu'au troisième trimestre 2021, soit une baisse de 44 %. Quand même ! Mais les dégâts ne s'arrêtent pas là, puisque le temps passé à regarder du streaming a lui aussi diminué. Entre 2020 et 2022, les plateformes ont perdu pas moins de 45 minutes d'attention auprès des 15-24 ans – pas sûr que l'arrivée d'offres avec de la publicité change les choses, au contraire… En parallèle, les jeunes passent de plus en plus de temps devant TikTok. Selon les données compilées par le cabinet data.ai, un utilisateur passe en moyenne 23,6 heures par mois sur le réseau social chinois. Entre 2020 et 2022 le temps passé dessus a augmenté de 140 % !

Mais là où TikTok se montre "dangereux" pour les plateformes des différents secteurs, c'est qu'il n'est pas qu'un réseau social destiné à se divertir. De nombreux adolescents et jeunes adultes l'utilisent comme moteur de recherche ou comme source d'information – même Google le reconnait. Au final, peu importe la forme qu'il prend, c'est le temps des utilisateurs qui est la vraie cible. Car plus ils passent de temps à se divertir sur le réseau social chinois, moins ils ont de temps et d'attention pour les autres services. La force de TikTok est dans son format très court, qui justement donne l'impression de faire beaucoup plus de choses en moins de temps, et demande moins de concentration. Les autres réseaux sociaux l'ont compris – il suffit de voir Instagram convertir toutes ses vidéos en Reels et YouTube se mettre aux Shorts. En comparaison, un film ou une série demande beaucoup plus d'efforts et de temps continu disponible.

TikTok : des livestreams réservés aux plus de 18 ans

Mais TikTok n'attire pas uniquement les plus jeunes, par conséquent le réseau social abrite du contenu sensible. Et si la plateforme propose de nombreux algorithmes pour repérer les vidéos à caractère sexuel et les propos haineux, les lives sont plus difficiles à contrôler. C'est pourquoi, comme l'a annoncé la firme dans un communiqué, des livestreams réservés aux plus de 18 ans arriveront dans les prochaines semaines via une mise à jour. Les créateurs de contenu pourront organiser des diffusions réservés à un public averti, avec un langage fleuri ou des sujets sensibles. Ils pourront également bloquer certains mots-clés dans les commentaires afin d'éviter les abus et les dérives. De plus, suite à de nombreux incidents où des spectateurs âgés payaient des adolescents pour se dénuder en ligne, et où des lycéens menaçaient de faire une fusillade dans des établissements scolaires, l'âge minimum des hôtes d'un livestream va passer de 16 à 18 ans à partir du 23 novembre prochain.

"Pour protéger nos utilisateurs et créateurs et soutenir leur bien-être, nous travaillons constamment à faire évoluer les garanties que nous mettons en place", a déclaré TikTok. "Nous pensons que ces mises à jour (…) peuvent protéger davantage les jeunes membres de notre communauté lorsqu'ils démarrent et développent leur présence en ligne". Toutes ses mesures ne servent donc pas à faire de TikTok le nouvel OnlyFans – une plateforme qui donne accès, via un abonnement mensuel, à des contenus exclusifs, souvent à caractère sexuel – mais à faire du réseau social un lieu sécurisé pour tous.