Test de l'iPhone 14 Pro Max : que vaut l'iPhone ultime ?

Test de l'iPhone 14 Pro Max : que vaut l'iPhone ultime ?

L'iPhone 14 Pro Max est le plus grand, le plus gros, le plus lourd, le plus puissant mais aussi le plus cher des iPhone. Un smartphone extrême qui montre tout le savoir-faire d'Apple en photo comme en ergonomie.

Dans la famille iPhone, le modèle Pro Max, apparu avec la onzième génération des smartphones d'Apple, se présente invariablement comme l'appareil ultra haut de gamme de la marque. C'est un peu l'iPhone de tous les excès : plus grand, plus gros, plus lourd et aussi, plus cher. Et cette année, avec la crise économique et l'inflation qui frappe également l'ensemble de la planète tech, l'addition se révèle pour le moins très salée. L'investissement – car à ce niveau de prix, nous dépassons le stade de l'achat impulsif pour entrer dans l'investissement à moyen-long terme – dans un tel appareil est-il justifié ? Certes, l'iPhone 14 Pro Max demeure le smartphone qui réunit tout le savoir-faire d'Apple tant en matière de design, de technologies et de bonnes idées. Mais pour ceux qui se sont équipés d'un modèle de la génération 13 ou 12, dopés à iOS 16 (dont vous pouvez découvrir les nouveautés ici), les quelques innovations présentes dans cette nouvelle itération ne sont pas forcément à même de faire pencher la balance en sa faveur.

iPhone 14 Pro Max : un design inchangé mais qui en impose toujours autant

Les iPhone traînent le même design depuis plusieurs années déjà. Un look qui permet de les identifier presque au premier coup d'œil et qui inspire aussi d'autres marques sur Android. C'est notamment le cas de Nothing avec son Phone 1 qui ne s'est pas privé pour reprendre à s'y méprendre le style iPhone (lire notre test du Nothing Phone 1 ici). Pour la génération 14, l'iPhone Pro Max conserve donc la même ligne que ses aînés (peut-être pour la dernière fois ?). Il arbore ainsi des tranches plates en acier, assez confortables même sur ce grand gabarit qui mesure tout de même 160,7 x 77,6 x 7,85 mm pour un poids non négligeable de 244 g sur le modèle doté de 1 To de stockage que nous avons eu en test. Si vous avez de petites mains, passez votre chemin ou alors, acceptez l'idée de devoir le manipuler la plupart du temps avec vos dix doigts.

l'iPhone 14 Pro Max à gauche et l'iPhone 14 Pro droite : une différence de taille. © Apple

Le ressenti une fois en main reste le même qu'avec les modèles précédents. Cet iPhone est lourd et ne passe pas inaperçu. Une sensation qui peut refroidir les ardeurs de ceux qui veulent passer d'un iPhone Pro à un modèle Pro Max. Il tient péniblement dans une poche de jean et pourra déformer les poches intérieures de costumes légers.

Les tranches accueillent toujours les boutons de son et de mise sous tension comme le tiroir de carte SIM (absent sur les modèles américains qui doivent se contenter d'une eSIM, une carte SIM dématérialisée). Chacun de ces éléments demeurent à la même place qu'auparavant, histoire de ne pas perturber les habitudes. Au bas de l'appareil, c'est encore une fois le port Lightning qui est mis à contribution pour faire le plein d'énergie et brancher quelques accessoires. C'est probablement l'une de ses dernières apparitions puisque l'USB-C devrait, selon toute logique, le remplacer sur l'iPhone 15, comme il le fait déjà sur l'iPad depuis quelques années. Au dos, l'appareil joue toujours la carte de la sobriété avec un verre texturé mat, à l'apparence robuste, au toucher agréable et qui n'accroche pas les traces de doigts même si, comme d'habitude, on s'empressera de le recouvrir d'une coque. Et d'ailleurs il vaut mieux, non seulement pour protéger ce bijou d'éventuelles chutes mais aussi pour assurer la stabilité de l'appareil lorsqu'il repose à plat sur une table ou un bureau. Le bloc photo se montre en effet plutôt proéminent, encore plus imposant que sur le modèle précédent et rend l'iPhone particulièrement bancal.

Un phénomène que l'on rencontre aussi très fréquemment chez la concurrence Android où les blocs photo ont tendance à prendre de l'embonpoint avec des capteurs toujours plus imposants. Enfin, l'iPhone 14 Pro Max profite d'une certification IP68 qui lui permet une immersion accidentelle dans l'eau jusqu'à 6 mètres de fond pendant 30 minutes. Rassurant. Ce n'est pas une raison pour le plonger sciemment dans l'eau afin de prendre des photos. Ce n'est pas prévu.

iPhone 14 Pro Max : un écran lumineux en toutes circonstances

C'est une fois allumé que l'iPhone 14 Pro Max se distingue immanquablement de ses prédécesseurs. Son écran incarné par une dalle Oled Super Retina XDR se montre particulièrement lumineux. Il sait s'adapter à toutes les situations grâce à deux capteurs, l'un placé au sommet de l'écran dans le poinçon l'autre, à l'arrière de l'appareil dans le bloc photo. Quelle que soit les conditions de lumière, y compris en plein soleil, l'écran demeure toujours parfaitement lisible. Apple indique un pic de luminosité à 2000 nits en extérieur ce qui s'approche des écrans que l'on peut croiser dans les vitrines de certaines boutiques. Et le résultat est tout simplement remarquable. La dalle de 6,7 pouces offre une définition de 2796 x 1290 pixels pour une résolution de 460 points par pouce. Le HDR (High Dynamic Range ou large plage dynamique en français) est toujours de la partie pour afficher des images très lumineuses tout comme le ProMotion, le terme marketing employé par Apple pour désigner le rafraîchissement dynamique de 10 à 120 Hz qui adapte la fluidité de l'image en fonction du contenu affiché à l'écran (10 Hz pour une page Web statique et 120 Hz pour un jeu par exemple).

Une fois séduit par la luminosité de l'écran, c'est bien évidemment la disparition de la traditionnelle large encoche au sommet, présente depuis l'iPhone X sorti en 2017, qui se fait remarquer. Apple a opté une double performation de sa dalle Oled pour y dissimuler d'un côté le capteur photo frontal et de l'autre le capteur d'ambiance lumineuse et le dispositif de reconnaissance facile Face ID. Mais l'américain a su ruser pour tourner ces éléments disgracieux à son avantage avec une astuce logicielle : Dynamic Island.

iPhone 14 Pro Max : Dynamic Island, la bonne idée à peaufiner

Plutôt que de laisser visibles deux trous au sommet de l'écran, l'un bien rond, l'autre plus allongé en forme de pilule, Apple a trouvé l'idée originale de les réunir au sein d'une zone noire baptisée Dynamic Island. Gérée de façon logicielle (les pixels qui séparent les deux îlots sont bel et bien actifs), cette zone de l'écran ajoute de nouvelles fonctions à l'iPhone. Dynamic Island permet ainsi d'interagir avec l'appareil. Dans cette bande étroite s'affiche l'état d'activité de certaines applications comme la reconnaissance faciale avec Face ID, le niveau de batterie des écouteurs AirPods, le minuteur, la musique en cours de lecture ou encore un itinéraire choisi dans Plan par exemple. Grâce à elle, on peut garder un œil sur certaines applis qui tournent en tâche de fond et en contrôler quelques aspects selon que l'on effectue un appui long ou court. Avec l'appli Musique par exemple, on accède aux boutons de lecture, avec Plan, c'est la prochaine direction à prendre. Dynamic Island peut ainsi accueillir deux applications simultanément. Et, comme souvent, Apple a soigné l'esthétique en apportant un effet goutte d'eau qui vient séparer les deux perforations lorsqu'une action est menée.

Le résultat est amusant et très propre. Un système bien vu tant et si bien que le monde Android ne s'est pas privé pour déjà reprendre l'idée à son propre compte. Reste qu'Apple n'est pas allé jusqu'au bout. Toutes les applications ne l'exploitent pas et certaines notifications auraient mérité d'y figurer au lieu de se présenter juste au-dessous. Néanmoins, Dynamic Island tient ses promesses pour faciliter encore un peu plus l'utilisation de l'appareil. Apple a su tourner à son avantage un problème esthétique. Gageons que les prochaines mises à jour d'iOS sachent encore mieux en tirer parti.

iPhone 14 Pro Max : le mode écran toujours allumé enfin là

La fonction Always On Display (écran toujours allumé) est bien connu des utilisateurs Android (et même Windows Phone) depuis de nombreuses années sur des mobiles équipés de dalles Oled et même LCD. Avec l'Always On, lorsque le smartphone est verrouillé et en veille, son écran continue d'afficher quelques informations comme l'heure, les notifications, la météo ou un calendrier par exemple. L'affichage peut être en monochrome ou en couleurs. Un moyen simple de garder sous les yeux ce qui se passe sur le mobile. Dans ce mode, qui peut entamer l'autonomie de la batterie, l'écran du mobile reste en général noir pour ne laisser affichées que les informations nécessaires. Il aura donc fallu attendre 2022 pour qu'Apple propose enfin cette fonction… mais sur ses iPhone haut de gamme uniquement (iPhone 14 Pro et iPhone 14 Pro Max). Et, une fois de plus, l'américain ne s'est pas contenté d'appliquer bêtement la recette éprouvée par ses concurrents Android… même s'il aurait dû. Le mode Always On de cet iPhone 14 Pro Max se montre ainsi un peu déstabilisant. Ici iOS se contente d'abaisser la luminosité de l'écran de verrouillage. Il en résulte un affichage en couleur (si l'image de fond d'écran choisie est elle-même en couleur) mais assez lumineuse. Si bien que l'on se demande parfois si l'on n'a pas tout simplement oublié de verrouiller l'iPhone.

iPhone 14 Pro Max, écran allumé © CCM
iPhone 14 Pro Max, écran Always On activé en conditions lumineuses normales © CCM

C'est plutôt perturbant et aucun réglage ne peut modifier ce comportement. L'Always On peut simplement être activé ou non avec un menu dans les réglages assez peu explicite : Toujours activé.

Le mode Always On s'adapte cependant à l'ambiance lumineuse ambiante. L'écran reste peu éclairé dans un environnement sombre, voire totalement éteint lorsqu'il se trouve dans une poche, et regagne en ardeur dès que la lumière ambiante se fait plus forte. Mais Apple aurait pu aller plus loin en proposant plusieurs déclinaisons du mode Always On en permettant par exemple simplement l'affichage de l'heure et des notifications sur fond noir. Notons toutefois que ce mode n'a semble-t-il pas d'impact sur l'autonomie de l'appareil. Le rafraîchissement de cet écran étant calé sur 1 Hz. Petite particularité également : lorsqu'une appli comme musique tourne en tâche de fond, le lecteur reste affiché en mode Always On. Pour l'appli Plan en revanche, c'est une autre histoire. Si un itinéraire est lancé et que l'iPhone est mis en veille, l'écran bascule en noir en laissant les indications de guidage actives en haut et en bas de l'écran. Au centre, figure un grand cadre gris. Celui-ci accueille la carte sitôt que l'iPhone repasse en position verticale. Pas sûr que dans ce cas précis, l'autonomie ne soit pas entamée.

iPhone 14 Pro Max : une puce A16 Bionic qui décoiffe

Qui dit nouveaux iPhone dit nouvelle puce. Et cette année, c'est au tour de l'A16 Bionic de faire son entrée… sur les modèles 14 Pro et 14 Pro Max seulement. Les iPhone 14 et 14 Plus embarquent tous deux la puce A15 Bionic de l'an passé. Gravée en 4 nanomètres, l'A16 Bionic accueille plus de transistors (plus de 16 milliards selon Apple). Les résultats obtenus avec l'outil de mesure Antutu place ainsi l'iPhone 14 Pro Max sur la première marche du podium face à son prédécesseur mais aussi la plupart des smartphones Android haut de gamme équipés d'un SoC Snapdragon 8 Gen 1. Seule la puce 8+ Gen 1 semble pouvoir s'approcher de ses performances mais elle qui équipe encore très peu de modèles comme l'Asus Zenfone 9 ou les Galaxy S22+ et Ultra de l'éternel concurrent Samsung.

Les autres outils de mesure, notamment GfxBench qui se focalise sur les performances graphiques, place lui aussi l'iPhone en tête avec un test de rendu 4K. Dans la vraie vie, ces chiffres se traduisent par une fluidité exceptionnelle dans toutes les situations. Au quotidien dans le maniement de l'iPhone, nous n'avons constaté pas le moindre ralentissement même avec plus de vingt applications ouvertes simultanément. Le montage vidéo et la compression vidéo 4K se déroule sans anicroche. Bref, l'appareil ne vous fait pas faux bond quelles que soient les circonstances.

Nous avons pu également constater que la chauffe (qui survient en général lorsque les composants sont particulièrement sollicités) se révèle également maîtrisée. Pour l'évaluer, nous l'avons soumis au test 3DMark Extreme Wild Life qui simule l'utilisation d'un jeu 3D pendant une vingtaine de minutes. Nous n'avons pas remarqué de surchauffe excessive (pas plus qu'avec le Google Pixel 6 Pro (équipé de son SoC maison Tensor) ou le Honor Magic 4 Pro (doté du SoC Snapdragon 8 Gen 1) lorsque le Oppo Find X 5 Pro (lui aussi animé par un Snapdragon 8 Gen 1) a jeté l'éponge après 8 minutes de test pour cause de surchauffe.

iPhone 14 Pro Max : les performances en photo s'améliorent

Contrairement à la concurrence sur Android, Apple ne cède pas à la surenchère du mégapixel… ou presque. Car pour la première fois, l'iPhone se voit doté d'un capteur grand angle de 48 Mpx épaulé par un ultra grand angle de 12 Mpx et un téléobjectif 3x de 12 Mpx également. La firme multiplie ainsi par 4 les possibilités du capteur principal par rapport aux précédents modèles. Ce qui permet à l'iPhone de mettre en œuvre la technique du Pixel binning. Lors de la prise de vue, l'ISP, un processeur tout spécialement consacré à l'image, va réunir 4 pixels pour n'en former qu'un. Une technique fréquemment employée sur les smartphones Android clamant haut et fort la présence de modules 128 ou 200 Mpx. Résultat : des images plus précises avec plus de piqué et une meilleure gestion de la lumière notamment lorsque celle-ci tend à décliner. Il est possible de profiter des 48 Mpx du capteur principal (et donc de désactiver le pixel binning) en adoptant depuis les réglages d'iOS le mode Apple ProRaw. Dans ce cas, les fichiers passent d'un poids de 25 Mo à plus de 75 Mo pour des images affichant une définition de 8064 x 6048 pixels. Les clichés contiennent plus de détails et se révèlent beaucoup plus riches mais sont aussi plus lourds à manipuler. Un mode réservé aux photographes avertis.

Pour les clichés lambdas, il faut reconnaître que le pixel binning est plutôt bien maîtrisé sur cet iPhone. À noter que le zoom 2x est aussi l'œuvre du capteur 48 Mpx. Ici, il s'agit d'un zoom numérique qui se concentre sur les 12 Mpx placés au centre du capteur. Il n'y a donc pas ou très peu de déperdition.

Résultat avec l'iPhone 14 Pro Max © CCM
Résultat avec le Google Pixel 6 Pro © CCM

De jour, l'iPhone maîtrise plutôt bien les scènes qu'on lui présente. L'autofocus se montre particulièrement rapide et efficace et permet de ne rater aucun moment. Les détails et la lumière sont bien là tout comme le piqué. Il fait presque jeu équivalent avec le Pixel 6 Pro. Les algorithmes de traitement de l'image de Google délivrant un rendu un peu plus naturel.

Résultat avec l'iPhone 14 Pro Max © CCM
Résultat avec le Google Pixel 6 Pro © CCM

De nuit, la donne change… en mieux. L'autofocus se montre plus rapide qu'auparavant. Des progrès restent toutefois à faire pour affiner les détails même avec le Photoneic Engine, le moteur de traitement d'image maison. Mais dans l'ensemble, l'appareil s'en sort étonnamment bien. Les portraits de nuit sont particulièrement réussis. C'est un véritable progrès que vous pourrez remarquer immédiatement si vous avez sauté une ou deux générations d'iPhone.

Des conditions de lumières difficiles mais l'iPhone 14 Pro Max s'en sort bien. © CCM

Nous avons également beaucoup apprécié le mode portrait de jour. Ici, c'est une nouvelle fois le capteur de 48 Mpx qui se met en branle en se servant du téléobjectif 2x (équivalent à une focale de 48 mm) pour réaliser les clichés. Le résultat se révèle très propre avec un bokeh maîtrisé.

En basse lumière, le capteur de l'iPhone 14 Pro Max se débrouille aussi à merveille en consevant moulte détails.

Reste le module ultra grand angle pour lequel Apple a adopté une optique offrant un champ de vision à 120°. Le résultat demeure toujours aussi efficace tant qu'il y a suffisamment de lumière. À la nuit tombée, il ne faudra pas se montrer trop exigeant.

Ce module est également désigné pour opérer les photos en mode macro. Là aussi, il s'en sort haut la main en permettant de s'approcher très près du sujet (jusqu'à 2 cm durant nos tests) pour obtenir un rendu détaillé et à main levée (sans trépied).

iPhone 14 Pro Max : la vidéo toujours au top

Apple caresse toujours les vidéastes dans le sens du poil. Avec l'iPhone 13 pro sorti l'an passé, la firme inaugurait son mode Cinematic permettant de moduler le point à la volée sur un élément de l'image en rendant l'arrière-plan ou le premier plan flou. Avec les iPhone 14 Pro et Pro Max, la firme pousse le bouchon plus loin permettant de filmer en 4K à 30 images par seconde (en Dolby Vision HDR) en conservant ce mode. Il fallait jusque-là se contenter d'une image Full HD. Au programme aussi, un nouveau mode Action. Il vient épauler la stabilisation déjà excellente de l'appareil en appliquant un léger zoom dans l'image afin de limiter encore plus les soubresauts pour produire un mouvement parfaitement lissé. À n'utiliser toutefois que durant les scènes d'action très mouvementées où il est difficile de conserver une bonne stabilité lors de la prise de vue.

iPhone 14 Pro Max : autonomie solide mais recharge à la traîne

Cela fait déjà plusieurs années que les iPhone n'ont plus à rougir de l'autonomie de leur batterie. Cette nouvelle version ne déroge pas à la règle avec une batterie qui tient bien la route. Nous avons pu l'utiliser normalement (photo, localisation GPS, appels vocaux, SMS, WhatsApp, réseaux sociaux, musique et connexion Bluetooth aux AirPods et à l'Apple Watch et avec le mode Always On activé) deux jours durant sans passer par la case recharge une seule fois. Une belle performance. Tant mieux car la recharge de son côté peine toujours à convaincre. À l'heure où nombre de smartphones Android affichent un temps de recharge de 0 à 100 % en un peu plus d'une demi-heure seulement, il aura fallu 1 heure 46 à notre iPhone 14 Pro Max pour refaire le plein connecté à un chargeur 35 W. Quant à la recharge sans fil, elle est toujours limitée à 15 W pour ceux qui possèdent un chargeur Mag Safe d'Apple (49 euros) ou moitié moins avec un chargeur QI standard. Rien ne sert donc d'investir dans un chargeur sans fil plus puissant : votre iPhone ne se rechargera pas plus vite.

iPhone 14 Pro Max : des prix en hausse

Le ticket d'entrée pour s'équiper du fleuron des iPhone est traditionnellement très élevé. Cette année c'est encore pire. L'addition laisse un goût amer. Selon la configuration, l'iPhone Pro Max se négocie entre 220 et 290 euros de plus que son prédécesseur. La version la mieux lotie avec 1 To d'espace de stockage franchi même, et c'est une première chez Apple, la barre des 2000 euros avec un prix de 2129 euros ! Les versions plus " abordables " se négocient à 1479 euros pour la version 128 Go (que nous vous déconseillons si vous souhaitez fortement solliciter l'appareil en photos et en vidéos), 1609 euros pour la version 256 Go et 1869 euros pour la version 512 Go.

Une pilule qui a du mal à passer. Le jeu n'en vaut pas la chandelle s'il s'agit de passer de l'iPhone 13 Pro ou Pro Max à l'iPhone 14 Pro Max. Le gain de performances, les évolutions matérielles sur le bloc photo et les subtilités logicielles apportées par Dynamic Island et l'Always On Display ne justifient pas un renouvellement de votre appareil. En revanche, si vous possédez un iPhone plus ancien comme un 11 Pro Max ou même un modèle antérieur, là, la différence sera flagrante… si votre portefeuille vous le permet bien entendu. Encore une fois, mieux vaut considérer l'achat d'un iPhone 14 Pro Max comme un investissement à moyen ou long terme. Le probable dernier appareil doté d'un port Lightning est taillé pour durer. Il supportera sans broncher les mises à jour d'iOS pendant plusieurs années – iOS 16 sorti en septembre dernier est compatible avec l'iPhone 8 sorti il y a cinq ans… – et, si vous en prenez soin, vous pourrez le revendre un bon prix dans deux ou trois ans. Pour exemple, l'iPhone 11 Pro Max dans sa version 512 Go sorti en 2019 au prix de 1459 euros se vend encore aujourd'hui en version reconditionné à plus de 1000 euros.

Guide téléphones