Faux appels d'urgence iPhone 14 : Apple mène les secours en bateau

Faux appels d'urgence iPhone 14 : Apple mène les secours en bateau

La fonction de détection d'accident de l'iPhone 14 et des dernières Apple Watch commence à taper sur le système des services de secours, qui reçoivent continuellement de fausses alertes. Apple assure travailler sur un correctif.

Avec le nouvel iPhone 14, Apple peut vous sauver la vie ! C'est le message qu'envoie la firme aux consommateurs afin de leur vendre ses nouveaux smartphones et Apple Watch, qui intègrent la fonction de détection d'accident de voiture. Celle-ci permet à l'appareil de contacter de manière autonome les secours afin de réclamer de l'aide si l'utilisateur n'est pas capable de le faire lui-même. Une fonction qui a déjà fait ses preuves et sauvé des vies, mais qui est un peu trop encline à sonner l'alerte. En effet, les centres de secours reçoivent de nombreuses fausses alertes depuis la sortie des nouveaux appareils de la Pomme, notamment de la part d'utilisateurs se trouvant dans des montagnes russes ou pratiquant le ski. En cas de chute ou de fortes secousses, les iPhone 14 et 14 Pro, l'Apple Watch Series 8, l'Apple Watch SE de 2e génération et l'Apple Watch Ultra demandent de l'aide. Résultat : les secours sont débordés et ne peuvent se consacrer aux véritables urgences.

Détection d'accident Apple : des appels automatiques qui sèment le chaos

Cet afflux de faux positifs entraine une surcharge d'appels pour les centres de secours. Certains d'entre eux ont même demandé aux utilisateurs d'iPhone 14 et des dernières montres connectées de la Pomme de désactiver la fonction dans le cadre de certaines activités – à tout hasard, le ski. En effet, traiter et vérifier les appels automatiques représente une énorme perte de temps et de ressources qui pourraient être utilisés à un bien meilleur escient. Par exemple, comme le rapporte le New York Post, le centre 911 du comté de Greene, au nord de l'État de New York aux États-Unis, est situé près d'une station de ski et a noté une augmentation des appels de 22 % par rapport à décembre 2021. D'autres zones parlent d'une augmentation de 15 à 25 % des appels à cause de la fonction.

© Apple

C'est d'autant plus problématique que, quand l'utilisateur ne répond pas, une équipe de secours est obligée de se rendre sur place afin d'écarter tout risque, dans le cas où ce serait une véritable urgence. Comme l'explique Shawn Datesman, directeur des opérations du 911 du comté de Monroe aux États-Unis, à proximité de plusieurs stations de ski, il est impossible d'ignorer les appels des iPhone et des Apple Watch: "Vous ne pouvez pas supposer que rien ne se passe et que tout le monde va bien". Hé oui, impossible de savoir si la personne est tombée de son tire-fesse ou si elle est tombée dans une crevasse...

Appels d'urgence iPhone 14 : Apple promet un correctif... pour la seconde fois

La fonction de détection d'accident repose sur différents capteurs intégrés aux appareils, notamment l'accéléromètre et le gyroscope qui permettent de détecter les mouvements du mobile. Lorsque la fonction s'active, l'iPhone ou l'Apple Watch affichent une notification sur l'écran de l'appareil accompagnée d'un signal sonore pour que l'utilisateur se manifeste. Autant dire qu'il est très facile de les rater lorsque son smartphone est bien au fond de son sac à dos et que l'on est concentré sur autre chose. Sans réponse de son propriétaire, il contacte automatiquement les services d'urgences en diffusant un message automatique qui indique une urgence et communique les coordonnées GPS. L'équipe de secours se rend alors sur place.

Apple a déclaré au New York Post qu'il travaillait actuellement sur un correctif et avait pris contact avec les centres qui enregistrent une explosion de fausses alertes dans le but de s'appuyer sur les témoignages des secouristes et ainsi d'améliorer la détection des accidents, sans donner plus d'éléments. Pour rappel, la firme avait déjà effectué des mises à jour pour corriger le problème fin novembre avec iOS 16.1.2, mais ça n'a apparemment pas suffi. Elle s'est cette fois-ci engagée à trouver une solution efficace d'ici la fin du premier trimestre 2023. On peut donc s'attendre à une nouvelle mise à jour d'iOS avant la fin du mois de mars.

Autour du même sujet