Mac Studio : un monstre de puissance pour les créatifs

Mac Studio : un monstre de puissance pour les créatifs

Sorte de Mac mini gonflé, le Mac Studio est un ordinateur de bureau compact de nouvelle génération, équipé du plus puissant processeur Apple. Destiné aux créatifs professionnels, il promet des performances sans équivalent.

Les toutes dernières rumeurs, parues à peine quelques heures avant la keynote du 8 mars 2022, avaient vu juste: le tout nouveau Mac présenté par Apple s'appelle donc bien le Mac Studio. Rien que le nom est déjà un petit événement en soi, car cela fait plusieurs années qu'Apple n'avait pas introduit de nouveau nom dans sa gamme d'ordinateurs. Le MacBook Air, par exemple, remonte à 2008. Citons encore le Mac mini et le Mac Pro tous deux lancés en 2006. La filiation avec ces deux modèles est d'ailleurs évidente : avant de connaître le nom officiel, on s'attendait à ce qu'Apple annonce un Mac mini Pro. Et c'est globalement ce que l'on a obtenu en termes de caractéristiques. Sans compter que, cerise sur le gâteau, Apple en a profité pour annoncer un nouvel écran 27 pouces, le Studio Display (voir plus loin).

Côté puissance et équipement, le Mac Studio a de quoi contenter quasiment tous les besoins professionnels, qu'il s'agisse des professionnels du montage vidéo et audio, mais aussi des graphistes ou encore des producteurs de contenus en 3D. Expliquons-nous : non seulement le modèle d'entrée de gamme, si l'on ose dire, est basé sur la puce Apple M1 Max qui équipe déjà le haut de gamme des derniers MacBook Pro 14 et 16 pouces, mais Apple propose aussi un Mac Studio basé sur la dernière itération de son processeur, le M1 Ultra. Et nous entrons avec ce dernier dans le royaume des superlatifs à n'en plus finir.

Quelles sont les spécificités du processeur Apple M1 Ultra ?

Le processeur Ultra est la définition même de l'hyper haut de gamme. Tout d'abord parce que le M1 Ultra est tout simplement (!) composé de deux M1 Max accolés ensemble. Sachant que le M1 Max avait déjà cassé la baraque en termes de performances, on peut s'attendre à des étincelles. Comme l'a fait remarquer pendant la présentation Johnny Srouji, vice-Président en charge des technologies matérielles chez Apple, faire fonctionner deux processeurs ensemble ce n'est pas nouveau. Mais la particularité du ce double M1 Max qu'est le M1 Ultra, c'est qu'Apple ne s'est pas contenté de poser les puces côte-à-côte sur la même carte mère.

© Apple

En réalité le M1 Max avait un secret, que certains spécialistes dénicheurs de rumeurs avaient tout de même déjà évoqué il y a quelques mois : il est muni d'un connecteur puce-à-puce permettant de relier les deux processeurs directement au niveau des circuits imprimés ! Une architecture qu'Apple, jamais en mal d'appellations marketing hautes en couleur, dénomme UltraFusion. Résultat, quasiment pas de ralentissement au niveau des échanges de données entre tous les cœurs de calcul. Ce qui permet à Apple d'annoncer des performances du M1 Ultra presque doublées par rapport à celles du M1 Max ! Et le système macOS considère cette puce multi-tête comme un seul processeur multi-cœur ! Les développeurs n'ont donc rien à faire pour tirer sans délai le meilleur parti de ce processeur aux caractéristiques techniques complètement folles : 20 cœurs de calculs CPU (16 pour les calculs de haute performance et 4 basse consommation), 48 ou 64 cœurs GPU pour les calculs graphiques, 32 cœurs pour le Neural Engin réservé aux calculs liés aux outils d'intelligence artificielle (Machine Learning), 2 moteurs de décodage vidéo, 4 moteurs d'encodage vidéo et jusqu'à 128 Go de mémoire vive unifiée, comme toujours directement intégrée à la puce. Le tout regroupant pas moins de 114 milliards de transistors. De quoi s'attendre à des performances qui décoiffent.

Il faut pour l'instant faire confiance à Apple sur ce sujet des performances, car les premières machines ne seront livrées qu'à partir du 18 mars prochain (voir plus loin). Mais les chiffres communiqués et les comparaisons choisies par Apple font tourner la tête. Et ont dû faire très mal chez Intel car, par exemple, le Mac Studio équipé d'une puce M1 Ultra poussée au maximum est annoncé comme jusqu'à 60% plus rapide que le Mac Pro muni d'un processeur Xeon à 28 cœurs. Pour un prix plus de deux fois inférieur! On vous avait prévenu, les superlatifs s'enchaînent autour du Mac Studio.

Quelles sont les caractéristiques du Mac Studio ?

La puissance majuscule promise par le nouveau Mac Studio n'a pas besoin du gros boîtier tour du Mac Pro pour s'exprimer. Au niveau du design, le Mac Studio est même bien plus proche du Mac mini que du Mac Pro. Il en reprend en effet la base carrée aux coins arrondis de 19,7 cm de côté, tout en n'étant qu'un peu plus de 2,5 fois plus haut. Et là où le Mac mini pèse 1,2 kg, le Mac Studio pèse, lui, 2,7 kg en version M1 Max et 3,62 kg en version M1 Ultra.

© Apple

Pourquoi une telle différence de poids entre les deux versions de Mac Studio ? La réponse est sûrement à chercher du côté du système de refroidissement, même si nous n'en aurons le cœur net qu'une fois que les spécialistes du genre les auront ouverts pour étudier l'intérieur. Mais on remarque tout de même que pendant la présentation, Johnny Srouji a globalement plus insisté sur l'efficacité du M1 Max d'un côté, et la puissance de calcul du M1 Ultra de l'autre. On peut donc s'attendre à ce que ce monstre de puissance à deux têtes qu'est la puce M1 Ultra dégage pas mal de chaleur.

© Apple

Et c'est sûrement ce qui explique l'épaisseur de 9,5 cm du Mac Studio, qui lui permet d'embarquer un système de refroidissement plutôt massif, à en croire les images diffusées par Apple. Après la débâcle en la matière subie par le précédent Mac Pro cylindrique qui n'arrivait pas à évacuer la chaleur trop importante  diffusée par les processeurs Xeon d'Intel, Apple avait grandement revu sa copie. Tout d'abord avec l'iMac Pro, puis ensuite avec le Mac Pro Intel encore au catalogue dont les systèmes d'évacuation d'air semblaient même surdimensionnés. Avec le Mac Studio, on semble retrouver un bon compromis entre puissance de calcul, dégagement de chaleur et volume nécessaire à un bon flux de refroidissement. Là encore, il faut attendre les résultats des premiers tests indépendants pour voir comment se comporteront ces nouvelles machines dans la vie réelle.

Quel est le prix du Mac Studio?

Toutes les versions du Mac Studio ne sont donc pas aussi puissantes mais le modèle dit d'entrée de gamme, muni de son M1 Max, ne manquera pas de répondant. Avec un prix que l'on pourrait même qualifier de raisonnable pour le coup. Pour 2299 euros, vous obtiendrez un Mac Studio équipé d'un processeur M1 Max à 10 cœurs CPU et 24 cœurs graphiques GPU, de 32 Go de mémoire vive unifiée et d'un SSD de 512 Go. Pour 230 euros de plus, vous passerez à 32 cœurs GPU. Si vous pensez avoir besoin de toute la puissance du processeur M1 Ultra, alors c'est 4599 euros qu'il vous faudra débourser pour le modèle « de base », tout de même équipé d'un SSD de 1To en standard de 64 Go de mémoire vive unifiée, extensible à 128 Go pour 920 euros supplémentaires.

© Apple

Quels équipements de base pour le Mac Studio ?

Tous les modèles de Mac Studio sont équipés à l'arrière de quatre ports Thunderbolt 4 / USB 4, de deux ports USB-A, d'un port Ethernet 10 Gbits/s, d'un port HDMI et d'une prise casque (type mini-jack). À l'avant, les deux sont également équipés d'un lecteur de carte SD. En revanche, la version M1 Ultra est équipée de deux ports Thunderbolt 4 supplémentaires en face avant, alors que le Mac Studio M1 Max se contente de deux ports USB-C au même endroit. La différence s'explique par une limitation du contrôleur d'entrée/sortie intégrée au processeur lui-même.

© Apple

Quelles options pour le Mac Studio? 

Si ces configurations standard ne vous suffisent pas et que votre budget vous le permet, vous pouvez augmenter le volume de stockage de votre Mac Studio. Ajoutez par exemple 230 euros pour passer d'un SSD de 512 Go à 1 To. sur le Mac Studio M1 Max, 690 euros pour passer à un SSD de 2 To, 1380 euros pour 4 To et 2760 euros 8 To. Pour la version M1 Ultra, il vous en coûtera 460 euros de plus pour passer de 1 à 2 To de stockage SSD, 1150 euros pour passer à 4 To et 2530 euros pour 8 To.

Quand le Mac Studio sera-t-il disponible ?

Tous les modèles de Mac Studio, et aussi le nouvel écran Studio Display (voir ci-dessous), sont en pré-commande dès maintenant. La date de disponibilité annoncée est le 18 mars, mais dès le lendemain de l'annonce, les dates de livraison avaient commencé à glisser de quelques jours pour les modèles standard et même de quelques semaines pour les modèles personnalisés avec une ou plusieurs des options décrites ci-dessus. Il semble que l'on revive une période similaire à celle du lancement des MacBook Pro 14 et 16 pouces dont les stocks avaient été bien faibles pendant plusieurs mois. Armez-vous donc d'un peu de patience si vous craquez pour ces nouvelles machines, la pénurie des composants qui touche le monde entier depuis des mois n'est pas encore terminée. 

Le Studio Display, un nouvel écran 27 pouces signé Apple presque abordable

Pour accompagner le Mac Studio, Apple a également annoncé pendant la keynote du 8 mars un nouvel écran 5K (5120 x 2880 pixels) de 27 pouces de diagonale. Excellente nouvelle pour tous les fans de d'Apple qui attendaient avec impatience l'arrivée d'un moniteur signé par la Pomme mais proposé à un prix plus raisonnable que le Pro XDR 32 pouces pour lequel il faut débourser 5499 euros au minimum. Sachant que pour ce prix-là, rappelons-le, le Pro XDR est livré sans pied. Il faut donc y ajouter 1099 euros pour pouvoir le poser sur son bureau. Voilà qui rendrait presque abordable le tout nouveau Studio Display qui ne coûte « que » 1749 euros. Décidément, Apple ne s'adresse pas à l'entrée de gamme.

© Apple

Studio Display, le moniteur Apple suréquipé ou presque

Oui, le nouvel écran 27 pouces d'Apple est cher, mais il faut bien avouer qu'il inclut des fonctions et équipements que l'on ne trouve nulle part ailleurs. Il intègre notamment sa propre puce A13 Bionic – oui, oui celle qui équipait les iPhone 11 ! – qui est chargée de gérer la fonction cadre centré de la webcam de 12 MPixel intégrée, les trois micros avec fonction d'annulation de bruit et le système de six haut-parleurs, similaire à celui qui équipe l'iMac M1 23,5 pouces et compatible avec le son spatial Dolby Atmos. C'est notamment grâce à la présence de cette puce A14 Bionic que l'écran est utilisable avec des Mac Intel plus ancien, jusqu'à des modèles de 2016, qui sinon ne seraient pas capables de gérer les fonctions audio et vidéos avancées.

En face arrière, on trouve trois ports USB-C et un port Thunderbolt 3, capable de délivrer jusqu'à 96W de puissance électrique, pour par exemple recharger un MacBook qui l'utiliserait comme deuxième écran. Et pour le prix de 1749 euros, le Studio Display est même livré avec un pied ! Ce dernier ressemble à s'y méprendre à celui de l'iMac M1, ce qui rend donc le Studio Display orientable, mais pas ajustable en hauteur. Pour cela, il faudra débourser 460 euros supplémentaires pour se faire livre un Studio Display équipé d'un pied à fois orientable et ajustable en hauteur, au design d'ailleurs très proche de celui réservé au Pro XDR évoqué plus haut. Sachez aussi que pour 250 euros de plus, vous pouvez opter pour le revêtement anti-reflet dit nano-texturé.

Cela dit, le Studio Display n'est pas exempt de défauts. Car pour ce prix somme toute élevé, il lui manque quelques options d'affichage haut de gamme. Il utilisa par exemple une dalle LCD classique et n'a donc pas eu droit à la technologie mini-LED du Pro-XDR ou des magnifiques écrans des derniers MacBook Pro 14 et 16 pouces. Sachant que ces derniers intègrent aussi la fonction Pro-Motion permettant au système de faire varier le taux de rafraîchissement de 24 à 120 images / seconde. Ce Studio Display tant attendu ne semble pas être une si bonne affaire.

Guide ordinateurs