Ordinateurs de bureau Apple : quel Mac choisir ?

Ordinateurs de bureau Apple : quel Mac choisir ?

Quand on a envie ou besoin de confort, les ordinateurs de bureau remplacent avantageusement les portables. Mac mini ou iMac, Apple propose une gamme complète de modèles pour tous les goûts et – presque – tous les budgets. Voici quelques éléments pour choisir le vôtre.

Devant la richesse de la gamme des MacBook portables d’Apple (voir notre guide d’achat sur le sujet), on peut raisonnablement se demander si on a toujours intérêt à opter pour un des modèles de bureau (Mac mini, iMac, iMac Pro et Mac Pro). Ce serait faire l’impasse sur leurs atouts spécifiques que nous allons détailler ici.

Le confort est sans conteste le premier d’entre eux. Que l’on choisisse un modèle avec ou sans écran intégré, on disposera forcément d’un plus grand espace de travail. Les iMac ont des écrans de 21,5 ou 27 pouces de diagonale, et on trouve très facilement des écrans 24 pouces 4K à moins de 350 euros que l’on branchera avec bonheur à son Mac mini. Même le MacBook Pro 16 pouces ne peut pas rivaliser. Sans compter que ce dernier coûte bien plus cher.

Deuxième atout important, le rapport budget/équipement justement. Pour un prix identique, un Mac de bureau sera sensiblement mieux équipé et/ou offrira de meilleures performances. Les processeurs seront souvent un peu plus rapides et capables de soutenir une cadence élevée plus longtemps sans faiblir. Pourquoi ? Essentiellement pour des raisons thermiques. Les Mac de bureau, y compris le Mac mini, disposent de plus d’espace de circulation d’air pour refroidir leurs cœurs de calcul. Et c’est important car lorsque la température grimpe trop à l’intérieur d’un ordinateur, le système se charge de faire baisser la fréquence (en GHz) pour éviter la surchauffe. Du coup, l’ordinateur calcule moins vite. On comprend aisément que les MacBook subissent ce phénomène plus souvent que les modèles de bureau. Et c’est particulièrement important pour les tâches intensives comme la retouche photo ou le montage vidéo.

Troisième atout, l’ouverture au monde extérieur. Les Mac de bureau sont équipés de ports divers et variés qui manquent cruellement aux portables : prises USB-A et USB-C, prise réseau Ethernet, prose HDMI, lecteur de carte SD. Nous indiquons leur présence selon les modèles.

Vous voulez un autre atout des Mac de bureau ? Allez, un dernier : le catalogue des options. Même si nous vous présentons ici des modèles de base dans chaque catégorie, les Mac de bureau peuvent être bien plus personnalisés en termes de capacités de stockage, de mémoire vive et de carte graphique, que leurs comparses portatifs. Sans compter que seuls les Mac de bureau vous laissent encore quelques possibilités d’extensions après l’achat, ce qui est totalement interdit aux MacBook. Les iMac, par exemple, disposent d’une petite trappe à l’arrière pour accéder au barrettes de mémoire vive. Même les Mac mini vous permettent d’ajouter de la mémoire vous-même, l’opération étant cela dit à réserver aux plus courageux car la procédure est bien plus complexe.

La palme du Mac le plus personnalisable revient bien sûr au Mac Pro dont le grand boîtier de taille s’ouvre facilement et peut accueillir des ajouts à foison. Cela dit, vous ne trouverez pas de Mac Pro dans notre sélection. Il est vraiment réservé à des utilisateurs pro aux besoins spécifiques et au budget plus que confortable.

Il y a d’ailleurs d’autres modèles à éviter, ce qui permet de simplifier quelque peu la gamme assez complexe des Mac de 2020. En premier lieu on évitera l’entrée de gamme des iMac 21,5 pouces. Son écran n’est pas Retina, c’est-à-dire qu’il n’est pas haute définition comme pour tout le reste de la gamme. Et c’est vraiment un handicap aujourd’hui. À l’autre bout du spectre, on peut aussi éviter de céder à la tentation de l’iMac Pro. Il est très puissant certes (et c’est le seul iMac disponible en gris foncé !), mais le tout dernier iMac 27 pouces rivalise de puissance pour un prix plus abordable. Notons enfin qu’il faut aussi éviter les modèles proposant un disque dur appelé Fusion Drive. Ces derniers tentent de compenser la lenteur des disques durs mécaniques traditionnels par l’ajout d’une petite portion de stockage SSD… sans y parvenir. Choisissez donc toujours un modèle au stockage entièrement en SSD. Et si vous manquez de stockage, vous pourrez très facilement brancher un disque dur externe, SSD bien sûr, à votre Mac de bureau via ses multiples prises évoquées plus haut.

Reste une autre question avant de craquer : faut-il attendre les modèles équipés des processeurs Apple qui, à terme, remplaceront les actuelles puces Intel utilisées dans les Mac ? Il n’y a pas de réponse absolue à cette question essentielle. Voici quelques éléments de réflexion qui vous aideront à faire votre choix.

Si vous avez besoin d’un ordinateur sans attendre, parce que le vôtre est hors d'usage ou si ancien qu’il n’est plus capable de répondre à vos besoins, alors la question ne se pose pas vraiment : prenez un Mac maintenant dans la gamme actuelle.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, on ne sait pas encore quels seront les premiers modèles de Mac à accueillir les puces Apple, prévus pour la fin 2020. Du coup, il est difficile d’attendre une hypothétique machine qui vous correspond.

Même si les puces Apple équipent déjà les iPhone et iPad, l’arrivée de nouveaux processeurs implique des machines entièrement nouvelles dont personne ne connaît les véritables performances ni la durée de vie. En clair, il sera probablement plus sage de ne pas acheter les premiers modèles et d’attendre les retours des premiers utilisateurs.

Les prochaines versions de macOS, le système des Mac, continueront pour plusieurs années à être compatibles avec les processeurs Intel.

Si votre machine actuelle est relativement récente (moins de trois ans par exemple), la légendaire longévité des Mac peut vous permettre de patienter au moins le temps de voir si les nouveaux Mac à puce Apple tiennent leurs promesses.

Voilà, vous avez maintenant les cartes en mains pour choisir le Mac de bureau qu’il vous faut.