PC portables gamer : les meilleurs modèles pour jouer

PC portables gamer : les meilleurs modèles pour jouer

Jouer confortablement sur un PC portable, c'est possible ! À condition d'y mettre le prix, car les jeux sont toujours plus gourmands en ressources matérielles. Pour vous aider à choisir selon votre budget et vos priorités, voici une sélection de modèles assortie de conseils d'achat.

À une époque où il est possible de jouer à des titres 3D impressionnants sur smartphone, on peut se demander pourquoi la plupart des PC portables “classiques”, essentiellement prévus pour de la bureautique, sont incapables de faire tourner correctement le moindre jeu un tant soit peu gourmand. La réponse est la même que pour les PC Gamer de bureau : les priorités de conception n’ont rien à voir !

Un "laptop" orienté bureautique privilégie la portabilité et l’autonomie, au détriment de la puissance brute. Les composants embarqués n’ont ainsi pas grand-chose à voir avec ceux qu’un jeu PC moderne réclame pour en mettre plein la vue ! A contrario, un PC portable destiné au jeu est souvent plus lourd, handicapé par une autonomie toute relative, et largement plus bruyant qu'un modèle généraliste qui ne doit faire tourner qu'une suite bureautique, un navigateur Web et une messagerie.

De fait, pour bénéficier de plus de puissance, les portables pour gamer embarquent les processeurs les plus musclés du marché ainsi que des puces graphiques séparées, destinées à gérer l’affichage 3D presque aussi bien que les énormes cartes graphiques que l’on trouve sur les PC fixes pour joueur. Ce matériel, très gourmand en énergie, dégage une chaleur impressionnante quand tout est sollicité à fond et il faut donc un système de refroidissement efficace, à défaut d’être silencieux.

Notons tout d'abord que contrairement à ce qui passe pour les PC de bureau, il n'y a pas de PC portable d'assembleur. Seuls les grands constructeurs et quelques spécialistes en proposent. Et parfois avec des gammes très riches, ce qui ne facilite guère le choix ! Il faut dire que le créneau est porteur, et que la concurrence est acharnée. 

Techniquement, les recommandations sont les mêmes que pour les PC de joueurs de bureau, mais il faut jongler avec ce qu’offre le marché. Par exemple, si AMD revient également en force sur portables avec la gamme Ryzen 4000, beaucoup de constructeurs continuent d’intégrer des processeurs Intel dans leurs modèles, et il va falloir faire avec un certain temps encore. Inutile de se sentir frustré : l’offre actuelle permet de se régaler avec une machine que l’on peut facilement déplacer, et c’est bien l’essentiel. La concurrence arrive et ça sera bon pour les prix, mais il faut laisser le temps aux constructeurs de s’adapter.

Sur la partie graphique (GPU), Nvidia n’offre pas encore de déclinaisons de sa nouvelle série RTX 3000 sur portables. Le constructeur n’arrive déjà pas à livrer les cartes graphiques pour PC de bureau, donc pas de regrets ! On s’orientera ainsi vers des solutions à base de 2070 ou 2080 Super quand le budget le permet. Dans quelques mois, là aussi, on devrait assister au retour d’AMD, vu les performances de ses produits qui sont au cœur des nouvelles Xbox Series X et PlayStation 5.

Petite précision (de taille) : même si Nvidia appelle ses gammes de GPU mobiles et desktop avec les mêmes noms, ce sont des produits différents. En moyenne, un GPU RTX 2070 pour laptop est 20 % moins rapide en 1080p qu’une carte dédiée, pourtant affublé du même nom, qui se monte dans une machine de bureau. Pire, la variante Max-Q des produits Nvidia pour portables, moins gourmande en énergie, est carrément parfois 40 % moins rapide ! Et évidemment, il est parfois très difficile de savoir si une machine est équipée d’une version Max-Q ou pas ! Soyez vigilants si vous cherchez la performance maximale… Pour les curieux, l’explication de cette différence se trouve, entre autres, dans la limite de consommation électrique des versions pour ordinateurs portables, qui réduit également leur vitesse maximum de fonctionnement. Une obligation pour ne pas se retrouver avec des machines mobiles qui se transforment à appareil à raclette d’une autonomie de 10 minutes !

Pour le stockage, le SSD règne toujours en maitre. Mais attention à prendre le maximum de capacité dès votre achat. Ces puces de mémoire Flash sont de plus en plus souvent soudés directement sur la carte mère et donc impossible à changer. Heureusement, certains modèles disposent d'un emplacement PCIe libre pour installer un second SSD au format NVMe. C’est plus rarement le cas de la mémoire vive (Ram), qui peut souvent être portée à 32 Go. gardez bien en tête que 8 Go constitue aujourd'hui un minimum très pénible à utiliser pour jouer. Visez 16 Go ou plus dès que possible !

Reste ensuite à bien choisir le format de votre machine, en fonction de vos priorités. Visez un 17 pouces qui permet d’avoir une configuration confortable si vous ne comptez pas vous déplacer régulièrement avec. En revanche, fuyez ce genre de produit si vous devez l’emporter régulièrement avec vous. Personne ne veut déplacer des engins de parfois plus de 3 kg dans les transports ! L’avantage des portables pour gamers de 17 pouces ne tient pas simplement à la taille de leur écran : ils ont aussi des claviers souvent plus agréables, et des systèmes de refroidissement qui peuvent occuper plus de place et être ainsi plus efficaces.

Du côté écran justement, la plupart des PC portables pour gamer sont équipés d'une dalle IPS, une technologie qui offre un bien meilleur affichage que le classique TN. Par ailleurs, outre un traitement anti-reflet, la plupart peuvent fonctionner avec un taux de rafraîchissement de 144 Hz ou plus et donc afficher plus de 100 images par seconde. L'image est ainsi plus fluide, et plus reposante, à condition que le circuit graphique suive la cadence !

N’oubliez pas non plus que vous ne pourrez jamais vraiment jouer correctement sur portable avec le trackpad de base : pensez à prendre une souris spéciale avec votre machine ! Enfin, évitez les PC portables “expérimentaux” qui intègrent des fonctions innovantes ou accessoires (comme un écran supplémentaire dans la partie clavier) : certes, c'est sympathique et même pratique dans certains contextes, mais la compatibilité logicielle avec les jeux n'est pas garantie et votre budget sera bien mieux employé sur des composants plus importants… En revanche, le clavier rétroéclairé, heureusement très répandu sur les PC portables pour gamer, est hautement appréciable pour jouer dans la pénombre ou l'obscurité !