Xiaomi 12S Ultra : le roi de la photo avec une optique Leica

Xiaomi 12S Ultra : le roi de la photo avec une optique Leica

Le Xiaomi 12S Ultra se veut bien plus qu'un smartphone Android haut de gamme : avec son capteur 1 pouce, son optique Leica, et son puissant processeur Snapdragon 8+ Gen 1, il vise à remplacer de véritables appareils photo.

Les smartphones se suivent et se ressemblent. À tel point que le marché mondial s'effondre, comme l'indique une récente étude du cabinet spécialisé Counterpoint Research, qui relève des ventes en baisse de 10 % sur un an en mai 2022 et un lent tassement depuis 2016. Même Samsung, toujours numéro un du secteur juste devant Apple, resterait avec quelque 50 millions d'exemplaires sur les bras cette année selon The Elec. Face à cette morosité au goût de récession, Xiaomi a décidé de se distinguer pour rester dans le trio de tête en remotivant les consommateurs. Et si le constructeur chinois a bâti sa réputation sur le rapport qualité/prix avec des modèles d'entrée de gamme bien équilibrés, il mise cette fois sur le haut et même le très haut du panier avec sa toute nouvelle famille 12S. Et plus particulièrement avec le Xiaomi 12S Ultra, qui a été présenté en Chine le 4 juillet, et qui vise à redéfinir la donne en matière de photo sur mobile. Une démarche qui rejoint celle de Vivo avec son X80 Plus, un smartphone premium également orienté photo, réalisé avec le concours de Zeiss, autre grand spécialiste de l'optique.

© Xiaomi

Xiaomi 12S Ultra : un capteur et une optique taillés pour la photo

Sans même lire sa fiche technique – impressionnante –, on comprend d'emblée la vocation du Xiaomi 12S Ultra en le regardant. habillé d'un revêtement imitant le cuir, à la manière des appareils photo argentiques, le dos de son boîtier est en effet surmonté d'un imposant bloc optique, épais et circulaire, frappé du logo Leica, un fabricant d'optiques mythique, très apprécié des experts. Détail amusant, les noms des deux marques – Xiaomi et Leica – sont écrits à la verticale, de manière à être bien lisibles quand le téléphone est placé à l'horizontale, en mode paysage… comme un appareil photo traditionnel.  

© Xiaomi

Bien entendu, l'intérêt du Xiaomi 12S Ultra ne se limite pas à son design, aussi séduisant soit-il. Sa partition photo profite de deux atouts de poids. D'abord, son capteur stabilisé principal de compétition, le tout nouveau Sony IMX989. Un modèle de grande taille, au format 1 pouce – soit 13,2 x 8x8 mm –, comme on en trouve de nombreux appareils de type Reflex. C'est le deuxième smartphone à intégrer un capteur aussi grand après le Sony Xperia Pro-I. Outre sa très haute définition de 50 mégapixels (Mpx), ce format permet de bénéficier des photosites plus grands – les éléments photosensibles – et donc de récupérer davantage de lumière, l'essence de la photographie. Ce format promet, au moins sur le papier, de réaliser de bien meilleurs clichés en basse luminosité qu'avec les minuscules capteurs qui équipent la majorité des smartphones,  quelle que soit leur définition affichée – qui n'est souvent qu'un simple argument publicitaire pour attirer le chaland avec des nombres impressionnants… En pratique, le Xiaomi 12S Ultra se contente même par défaut de photographier en 12,5 Mpx, en associant les photosites par groupe de quatre, pour gagner encore en sensibilité : une définition amplement suffisante, même pour des utilisations professionnelles. Avec une focale de 23mm (f/1,9), ce module est complété par un capteur de 48 Mpx (IMX586) affublé d'un ultra grand-angle et par un troisième capteur de 48 Mpx également associé à un objectif périscopique équivalent à un 120 mm (f/4,1) et doté d'une facteur de grossissement de 5. Le second atout réside justement dans l'optique et le traitement d'image, qui ont été conçus en partenariat avec Leica. Parmi les diverses optimisations apportées par le spécialiste allemand, on note ainsi la présence d'une lentille asphérique pour une meilleure qualité d'image sur les bords. 

Un mot sur le module photo avant, doté d'un capteur de 32 Mpx : de quoi réaliser des selfies en très haute définition, pour les amateurs d'autoportraits, si nombreux sur Instagram et les autres réseaux sociaux.

© Xiaomi

Xiaomi 12S Ultra : un smartphone très haut de gamme

Le Xiaomi 12S Ultra ne se contente pas de mettre l'accent sur ses capacités photographiques : c'est aussi, et d'abord, un smartphone Android haut de gamme, avec des caractéristiques lui permettant de rivaliser avec ses concurrents premium signés Samsung, Oppo, OnePlus ou Vivo. Il est ainsi équipé du Snapdragon 8+ Gen 1, la nouvelle puce tout-en-un très hautes performances de Qualcomm, qui promet une excellente gestion de l'énergie selon son concepteur. Le genre de processeur nouvelle génération qui devrait logiquement s'acquitter sans broncher de toutes les tâches, même les plus lourdes, qu'il s'agisse de traitement vidéo ou de jeu. 

Et tout le reste est à l'avenant. L'écran, de type Amoled LTPO 2.0 de 6,73 pouces de diagonale affiche une définition de 3 200 x 1 440 pixels (QHD+) avec un taux de rafraîchissement adaptatif de 1 Hz à 120 Hz, avec une luminosité maximale de 1500 nits. De quoi assurer une belle fuilidité et un excellente luminosité en toutes circonstances, d'autant qu'il est compatible Dolby Vision et HDR10+, avec une profondeur des couleurs 10 bits. Le son est confié à une paire de haut-parleurs, pour bénéficier de la stéréo, avec là encore l'étiquette Dolby Atmos qui fait tant plaisir aux spécialistes du marketing – on s'interroge sur l'intérêt de ce mode à la mode sur un téléphone…

Pour l'énergie, le Xiaomi 12S Ultra s'appuie sur une batterie de 4 860 mAh acceptant la charge rapide de 67 W et la charge sans fil à 50 W. Une capacité très correcte, mais pas exceptionnelle, qui devra compter sur les optimisations système pour offrir une autonomie digne de ce nom. Côté communication – ce qui reste la fonction première d'un téléphone… –, le Xiaomi 12S Ultra profite du meilleur de la technologie actuelle en étant compatible 5G, Wi-Fi 6 et Bluetooth 5.2. Signalons pour finir la certification IP68 qui assure une bonne protection contre l'eau et la poussière.   

© Xiaomi

Décliné en deux coloris (noir et vert), le Xiaomi 12S Ultra sera disponible en trois versions avec différentes combinaisons de mémoire vive (Ram) et de stockage : 8-256 Go, 12-256 Go et 12-512 Go. Pour l'heure disponibles uniquement en Chine, il seront vendus respectivement aux pris de 6 000, 6 500 et  7 000 yuans, soit l'équivalent de 860, 930 et 1 000 euros environ. Toutefois, il semblerait que ce modèle – comme els deux autres Xiaomi 12S présentés en même temps – reste réservé exclusivement à la Chine continentale et qu'il n'arrive jamais en Europe. De fait, le Xiaomi 12S Ultra n'a pas été validé par Google, ce qui le prive d'applications essentielles. Il sera sans doute possible de l'acheter en ligne, sur des sites chinois comme Aliexpress. Mais il n'est pas dit qu'il soit compatible avec une utilisation en France. Affaire à suivre. 

Guide téléphones