Orange, Bouygues, SFR : tous les forfaits augmentent en 2023

Orange, Bouygues, SFR : tous les forfaits augmentent en 2023

Les forfaits fixe et mobile sont eux aussi victimes de l'inflation ! Orange, SFR et Bouygues augmentent encore leurs prix dès janvier 2023. Une hausse destinée à compenser l'augmentation des coûts de l'énergie, et que seul Free refuse.

Les prix n'en finissent plus d'augmenter avec l'inflation, et ce quel que soit le secteur ! Chauffage, électricité, transports, communication, composants électroniques, abonnements de streaming… Autant dire que, mises bout à bout, toutes ces hausses finissent par poser lourd dans le portefeuille ! Et ce ne sont pas les forfaits fixes et mobiles qui vont venir rééquilibrer la balance, étant donné que leurs prix s'envolent aussi ! Alors que les utilisateurs ont depuis un moment la mauvaise surprise de voir les tarifs de leurs abonnements augmenter – que ce soit sans être prévenus ou via des techniques sournoises (voir notre article) –, le Gouvernement en rajoute une couche en essayant d'imposer une taxe sur tous les forfaits Internet et mobile. Mais c'est sans compter sur la guerre en Ukraine et les hausses du prix de l'énergie qui en découlent ! Les opérateurs nous avaient prévenus à la fin de l'année et sont maintenant en train de passer à l'action. Comme l'alerte l'UFC-Que Choisir, les nouveaux forfaits vont s'appliquer dès le début d'année, pour les nouveaux comme pour les anciens clients, et sur presque tous les forfaits. Pour Bouygues Telecom et SFR, ce sera dès janvier et février 2023, tandis qu'Orange accorde à ses clients deux mois de répit avant de leur emboiter le pas. Seul Free s'engage à maintenir ses prix... pour le moment.

Orange, Bouygues, SFR : les abonnés payent la flambée de l'énergie

Le premier à augmenter les tarifs de ses abonnements est Bouygues Telecom, qui a déjà commencé à envoyer des mails intitulés "Nos tarifs évoluent" à ses abonnés afin de leur annoncer la bonne nouvelle, qui prendra effet fin janvier 2023. Le montant de cette hausse est de 1 à 2 € selon les forfaits. Pour celui B&You 40 Go, l'augmentation sera de 1 € tandis que les forfaits 80 Go vont s'alourdir de 2 €. De son côté, l'abonnement Bbox Fit devrait augmenter de 2 € par mois. Cependant, il semblerait que ces hausses puissent être plus élevées que ce qui est annoncé, puisqu'une cliente a rapporté à l'association que sa facture pour une offre alliant box et mobile était passée de 65,89 € à 69,89 € (soit une augmentation de 4 €) en octobre dernier déjà...

SFR augmente lui aussi ses tarifs, même si c'est de façon beaucoup moins importante : entre 0,69 € et 0,99 € par mois en fonction des forfaits SFR et Red by SFR, et ce dès février 2023. L'opérateur s'était justifié en décembre par "la hausse généralisée des coûts constitutifs du prix de votre service (composants électroniques, matières premières, logistique)". Ce qui pose problème, c'est que l'opérateur est soumis à un devoir d'information de ses clients. Or, SFR n'a envoyé ni mail, ni SMS, et s'est simplement contenté d'un encart en bas de la facture de janvier. Autant dire que de nombreux clients risquent de ne pas comprendre ce qui leur arrive le mois prochain !

© UFC-Que Choisir

De son côté, Orange avait justifié auprès d'Alloforfait sa décision d'augmenter ses tarifs par le fait qu'il fait face "à une augmentation importante de [ses] coûts d'exploitation, en particulier de l'énergie qui alimente [ses] réseaux mobile et Internet". Il a donc été "obligé" de répercuter la hausse du prix de l'énergie sur ses abonnés. Pas de panique cependant puisque, dans son immense bonté, il a fait en sorte qu'ils n'aient à payer "que" 1 à 2 € par mois. Sont concernés par les augmentations de 1 €, les offres mobiles Orange (forfait mobile et forfait mobile pour client Open), Orange Internet fibre, Sosh mobile et Sosh Internet. Les hausses de 2 € concernent les clients Open et Orange Internet ADSL. Elles seront effectives au mois de mars 2023 pour 3 millions de clients, et en avril 2023 pour 12,5 millions autres – les abonnés ont donc le droit à un peu de répit. En revanche, l l'abonnement principal avec réduction sociale ne bougera pas, et l'offre Coup de Pouce, destinée aux personnes ayant un quotient familial inférieur ou égal à 700 €, devrait baisser afin qu'elles puissent continuer à se connecter à Internet chez elles.

Hausse des forfaits : seul Free n'augmente pas ses prix

Finalement, seul Free reste fidèle à lui-même, ce qui pourrait d'ailleurs motiver quelques clients à venir chez lui. Un porte-parole du groupe avait déclaré au Parisien que"nous avons pris l'engagement de ne pas toucher au prix de ces forfaits pour les cinq prochaines années et nous sommes le seul opérateur à ne pas augmenter le prix de nos forfaits". Reste à savoir s'il tiendra sa promesse ou si le contexte macroéconomique aura raison de sa bonne volonté.

Si toutes ses augmentations sont réalisées dans un cadre légal et qu'il est impossible de s'y opposer, rappelons que les abonnées ont le droit de demander à changer d'offre – pour en prendre une autre moins onéreuse – ou de résilier leur abonnement actuel sans frais et sans tenir compte de la période d'engagement dans les quatre mois suivant la réception du mail, conformément à l'article L224-33 du Code de la consommation. Tous les clients doivent être informés au minimum un mois avant l'application des nouveaux prix. Restez donc vigilant durant cette période afin d'éviter toute mauvaise surprise…

Guide opérateurs et forfaits