Free Mobile augmente le débit de son réseau 5G

Free Mobile augmente le débit de son réseau 5G

En mettant à jour les équipements de son réseau de téléphonie mobile, Free améliore les débits de sa 5G, avec une augmentation allant jusqu'à 14 %. Une amélioration des performances qui ne concerne qu'une partie des antennes.

Bonne nouvelle pour les clients Free Mobile équipés d'un smartphone compatible 5G : l'opérateur vient d'annoncer une hausse des débits sur son réseau téléphonique. Une augmentation allant jusqu'à 14 % que l'on doit à une mise à jour des équipements sur l'ensemble du réseau. Comme l'explique le compte Free 1337 dans le message publié sur Twitter, cette évolution permet d'exploiter une bande passante de 70 MHz au lieu des 60 MHz utilisés jusqu'à présent, en véhiculant ainsi davantage de données. Mais attention, cette amélioration ne concerne que la bande de fréquences de 3,5 GHz, et pas celles des 700 MHz et 2100 MHz également utilisées par l'opérateur. Or, comme le montre le rapport de l'Arcep (de son nom complet, l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse, plus communément surnommé "gendarme des télécoms" ), les antennes Free 5G exploitant cette fameuse bande ne représentent qu'une partie des sites de l'opérateur – très exactement, 2 384 sur un total de 13 470 en France métropolitaine selon le relevé du 31 décembre 2021. Ce qui signifie que selon leur situation géographique, les abonnées Free ne profiteront pas systématiquement de ce débit plus élevé.       

De fait, il faut savoir que, comme pour la 4G, les opérateurs de téléphonie mobile exploitent plusieurs bandes de fréquences – ou fréquences porteuses, plus exactement – pour la 5G. En plus des bandes 700 MHz (B28), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3) et 2100 MHz (B1) déjà utilisées par la 4G, ils peuvent s'appuyer sur la bande de 3,5 GHz, dite "fréquence en or" car c'est elle qui autorise les meilleurs débits. Lors de l'attribution des fréquences 5G par l'Arcep en 2020, Free avait eu droit à une bande passante de 80 MHz autour de 3,5 GHz – contre 90 MHz pour Orange, 80 MHz pour SFR et 70 MHz pour Bouygues Telecom. Mais l'opérateur s'était contenté de n'en utiliser que 60 MHz, en préférant s'appuyer sur les autres bandes – en principe dévolues à la 4G –, histoire de revendiquer une plus large couverture du territoire, au détriment du débit. Un choix technique et/ou stratégique qui a eu pour conséquence de le placer derrière ses concurrents en terme de performances pures.

Le surcroit de débit rendu possible par la mise à jour de ses équipements réseau devrait permettre à Free de retrouver des couleurs sur le terrain de la vitesse. En se gardant encore une marge de progression avec le passage, à une date indéterminée, à 80 MHz. En attendant; les abonnés au forfait illimité de Free Mobile qui disposent d'un smartphone 5G ne se plaindront pas de cette petite augmentation de débit, d'autant qu'ils ont pu profiter de la 5G sans aucun supplément de prix par rapport au forfait 4G, comme le souligne l'opérateur.