Fin du ticket t+ en carton : les solutions numériques pour le remplacer

Fin du ticket t+ en carton : les solutions numériques pour le remplacer

La RATP poursuit sa transition numérique en supprimant le fameux ticket magnétique, progressivement retiré de la vente par Ile-de-France Mobilités. Le point sur les différentes solutions numériques pour le remplacer… et s'y retrouver.

Le ticket t+ en carton, qui permet de voyager sur l'ensemble des lignes de métro, de RER, de bus et de tramway d'Île-de-France va bientôt disparaitre ! Le fameux "ticket de métro" utilisé par des générations d'usagers va devoir laisser place à des solutions numériques et aux titres de transport dématérialisés à travers des applications sur mobile – essentiellement des smartphones – et des cartes rechargeables.  

La faute à la tendance globale, qui est à la dématérialisation et aux solutions sans contact, surtout avec la crise du Covid-19 et les Jeux olympiques de Paris qui auront lieu en 2024. L'objectif est de supprimer définitivement le petit morceau de carton doté d'une bande magnétique d'ici 2025 au plus tard. À la place, les usagers – que ce soit des Franciliens ou des voyageurs qui viennent occasionnellement sur la capitale – devront utiliser des alternatives digitales, plus avantageuses, écologiques et pratiques, selon la RATP. Ils pourront notamment compter sur leur smartphone – grâce à des applications mobiles – et sur des cartes rechargeables pour utiliser des tickets dématérialisés.

Ticket t+ en carton : pourquoi passer au titres de transports dématérialisés ?

La fin du ticket t+ en version physique s'effectue en plusieurs étapes. D'abord, les carnets ont été supprimés des automates de vente d'une centaine de stations en octobre 2021, puis d'environ 180 autres stations en octobre 2022. La fin progressive de la vente des carnets de tickets t+ en carton à tous les automates et guichets du réseau RATP est prévue courant 2023. Par ailleurs, les carnets de tickets t+ et les billets Origine/Destination – qui permettent de voyager en banlieue – ne sont plus disponibles chez les commerçants agrées RATP (librairies, points presse, débitants de tabac...).

© RATP

La fin du ticket t+ en carton répond à plusieurs objectifs. Tout d'abord, la dématérialisation permet de régler le problème de la démagnétisation puisque, chaque année, près de 5 millions de tickets sont démagnétisés du fait de leur proximité avec des clés ou des pièces de monnaie. Non seulement cela met les usagers dans une situation embarrassante, puisqu'ils se retrouvent alors devant les portillons sans titre de transport, mais cela crée aussi des déchets inutiles. Idem pour les nombreux tickets perdus, qui exposent les voyageurs à une amende en cas de contrôle. La RATP estime que, sur un carnet, un ticket sur dix en moyenne n'est pas utilisé car perdu, abîmé ou oublié. Regrouper tous les titres de transport en un même endroit – sur un passe ou un smartphone –, c'est être sûr de les retrouver et de les utiliser. Le but est aussi écologique, car les titres de transport physiques représentent plusieurs dizaines de millions de tickets chaque année, et donc autant de déchets qui peuvent être évités.

Enfin, il s'agit de rendre la validation plus rapide à plusieurs niveaux : au moment de l'achat, afin d'empêcher qu'il y ait trop de queue aux automates en gare et en stations – surtout au moment des Jeux olympiques de 2024, quand tout le monde ne pourra pas faire la queue aux guichets de la RATP pour se munir d'un titre de transport… –, et au moment de la validation au niveau des portillons – et en plus cela permet le respect des gestes barrières. Bref, sur le papier, ce n'est que du bonus.

Ticket+ en carton : quelles sont les solutions pour le remplacer ?

Pour remplacer le carnet de tickets cartonnés, Île-de-France Mobilités propose plusieurs solutions comme l'utilisation de son smartphone ou du passe Navigo, une carte à acheter en gare au préalable et rechargeable directement via les applications Île-de-France Mobilités et Bonjour RATP. Comme dans le passé, il est toujours possible d'effectuer aussi la recharge depuis les guichets et automates dans les stations et gares, ainsi que chez les commerçants agréés. Mais toutes ces alternatives digitales devront convaincre les voyageurs, qui achètent encore aujourd'hui plus de la moitié de leurs titres de transport "ponctuels" en carton.

© IDF Mobilités

Passe Navigo : quels sont les différents forfaits ?

Il existe plusieurs types de passes Navigo afin de s'adapter aux besoins de l'utilisateur. Le premier est le passe Navigo Liberté +, qui permet de voyager dans le métro, le RER, le bus et le tramway en validant sa carte à chaque passage. Le détenteur est prélevé le mois suivant selon le nombre de déplacements qu'il a "consommé". Chaque trajet est tarifé 1,49 €, mais le voyageur ne peut être facturé plus de 7,50€ par jour. Les titulaires des passes Navigo "classiques" ou "personnalisés", c'est-à-dire avec les forfaits Jour, Semaine, Mois ou Annuel, peuvent faire des trajets illimités et sont facturés selon la somme prédéfinie – respectivement 7,50 €/jour, 30 €/semaine et 84,10 €/mois. Tous ces abonnements peuvent être rechargés sur les bornes, aux guichets ainsi que via leur smartphone avec les applications Île-de-France Mobilités et Bonjour RATP, ce qui permet d'éviter l'attente en gare – il y a également des abonnements spéciaux, pour les étudiants et les seniors notamment. Enfin, il y a le passe Easy, vendu à 1,90 € – mais il va passer à 2,10 € en 2023, inflation oblige – et rechargeable lui aussi depuis les automates de vente, les guichets, les commerçants agréés et le téléphone. Il s'agit tout simplement d'un ticket+ mais sur une carte rechargeable – il ne faut donc pas la jeter une fois le passage validé.

Île-de-France Mobilités : comment utiliser un smartphone pour valider ?

Il existe une version dématérialisée du ticket t+ qui peut être "stocké" sur son smartphone, via l'application Île-de-France Mobilités, qu'il suffit de scanner à chaque trajet. En effet, la version 8 de l'application IDF Mobilités permet d'acheter des titres de transport – tickets, carnets de 10 tickets, tickets OrlyBus et RoissyBus – depuis son mobile Android – et aussi de recharger ses autres forfaits de son passe Navigo, à l'exception des forfaits annuels et Liberté+ ainsi que des tickets Destination. Attention, il y a quand même de nombreuses limitations, notamment avec le modèle de l'appareil (voir notre fiche pratique), puisqu'il faut qu'il soit équipé des technologies NFC et HCE. Les usagers disposant d'un iPhone auront normalement accès à la même fonction en 2023.

© IDF Mobilités

Ticket de bus : comment acheter un billet par SMS ?

Pour ceux qui n'ont ou ne veulent ni passe, ni smartphone, il est pour l'instant toujours possible de se procurer des tickets t+ physiques à l'unité. Pour les trajets en bus, l'usager peut acheter un ticket à 2 € par SMS en envoyant "BUS", suivi du numéro de la ligne empruntée au 93000. Ce message fera office de preuve d'achat en cas de contrôle lors du voyage. Attention, ce "billet" est valable pour un trajet unique et sans correspondance. Pour tout savoir sur ce sujet, consultez notre fiche pratique.

Autour du même sujet

Guide transports et cartes