Des boutiques Xiaomi ferment en France

Des boutiques Xiaomi ferment en France

Les boutiques Xiaomi ont toutes fermé leurs portes en France, à l'exception de celle des Champs-Élysées. Une décision qui survient suite à la liquidation judiciaire de l'entreprise qui s'occupait de leur gestion.

Depuis mardi 23 août 2022, à 17 heures exactement, la plupart des boutiques de Xiaomi en France sont fermées. Sur les comptes Instagram des différents stores, le message suivant est épinglé : "Nos boutiques ont dû fermer leurs portes, mais le service client Xiaomi reste joignable au 08 05 37 09 16 pour tout sujet en cours. Merci de nous avoir suivis et bonne continuation à tous." La cause de cette mauvaise nouvelle n'est pas due à la marque chinoise mais à l'entreprise française qui gère ses magasins, Tell Me, qui se retrouve en redressement judiciaire. Par conséquent, seule la boutique Xiaomi des Champs-Élysées reste ouverte, car elle est gérée par un autre partenaire selon Xiaomi.

Xiaomi : les boutiques dans le feu d'un redressement judiciaire

Suite à un jugement rendu le 6 juillet 2022, le Tribunal de Commerce de Créteil a ouvert une procédure de redressement judiciaire pour l'entreprise Tell Me, qui gérait la majorité des boutiques Xiaomi. Sont concernées les magasins situés à Lille, Lyon, Toulouse et à Paris – Sébastopol, Forum des Halles et Vélizy 2. Toutefois, les boutiques à Paris Saint-Lazare et à La Défense sont également indiquées comme fermées.

Ce n'est pas la première fois que Xiaomi – qui a voulu faire comme les Apple Store – est dans la difficulté au niveau de ses boutiques françaises. En juin 2020 déjà, son magasin à Opéra avait dû fermer à cause du confinement lié au Covid-19. Car peu importe les ventes, il y a toujours un loyer – très cher à Paris – et des employés à payer. Dans un communiqué, l'entreprise chinoise a déclaré avoir "pris connaissance de la décision du Tribunal de justice de Créteil, plaçant la société Tell Me, gérant des Xiaomi Store en France, en liquidation judiciaire, Xiaomi travaille à reprendre rapidement les activités normales". Pour l'instant, aucun repreneur ne s'est manifesté. En attendant, les produits peuvent toujours être achetés sur le site officiel, chez les revendeurs partenaires en ligne, en magasin et chez les opérateurs.

Autour du même sujet