Plug-in pour ChatGPT : l'IA peut enfin se connecter à Internet !

Plug-in pour ChatGPT : l'IA peut enfin se connecter à Internet !

ChatGPT continue son évolution avec l'arrivée d'extensions (plug-in) lui permettant désormais d'accéder à Internet et d'utiliser une foule de services en ligne. De quoi étendre à l'infini les possibilités de cet incroyable chatbot…

ChatGPT continue d'évoluer à un rythme fou. Et les abonnés à l'offre payante ChatGPT Plus – à 22,50 euros par mois – peuvent désormais profiter des plug-in en accès anticipé (voir plus bas) ! Jusqu'à présent, l'IA était bridée par ses données d'entraînement, qui s'arrêtaient en 2021, l'outil étant dès lors incapable de fournir une réponse correcte sur des éléments postérieurs, notamment en rapport l'actualité. Surtout, le chatbot était jusque là déconnecté d'Internet , ce qui l'empêchait d'aller chercher des informations sur le Web ou d'utiliser des services en ligne pour alimenter ses réponses. 

Ces limitations sont enfin levées grâce à l'arrivée de plug-in, des extensions logicielles permettant d'ajouter de nouvelles fonctions à l'IA – à l'image de celles qui existent depuis des années dans de nombreuses applications telles Photoshop, Chrome ou Firefox. Des "greffons" qui vont considérablement augmenter les possibilités du chatbot. À commencer par l'accès à Internet en temps réel ! Comme OpenAI l'a annoncé sur son site, ChatGPT peut surfer sur le Web grâce à un plug-in – un modèle expérimental encore en dveloppement –, ce qui augmente considérablement la quantité de contenus que l'IA peut utiliser pour répondre à une requête. Mais ce n'est pas la seule extension disponible : OpenAI a aussi noué des partenariats avec quelques acteurs triés sur le volet pour développer des services innovants.  L'ouverture aux extensions constitue de fait une avancée majeure qui pourrait transformer ChatGPT en une sorte d'assistant multifonctions. Certes, pour l'heure, le nombre de plug-in acceptés est très limité. Volontairement. Car OpenAI avance avec prudence sur ce terrain sensible, qui ouvre aussi la voie à de nombreuses dérives…

ChatGPT et Internet : pour le meilleur et pour le pire

L'extension la plus importante, baptisée Web browsing, est incontestablement celle qui donne accès à Internet, qui permet de récupère du contenu sur le Web à l'aide de l'API de recherche Bing et d'afficher tous les sites visités par ChatGPT pour formuler sa réponse. De cette manière, l'utilisateur est libre de se rendre directement sur les sources pour vérifier lui-même les informations. Dans l'exemple fourni par OpenAI, l'internaute demande à l'IA des renseignements sur les vainqueurs des Oscars 2023. Il se rend donc sur les sites comme CNN et ABC News, qu'il site en sources, pour fournir sa réponse – il mentionne par exemple le film Everything Everywhere All At Once, film qui a justement obtenu de nombreuses récompenses.

OpenAI intègre également plus de 70 plug-in pour commencer, dont les entreprises Expedia, FiscalNote, Instacart, Kayak, Klarna Shopping, Milo Family AI, OpenTable, Shop, Speak, Wolfram et Zapier, ce qui lui permet de servir d'assistant et de prendre en charge des instructions, qui peuvent alors se répercuter sur les services en question. On peut ainsi réserver une table au restaurant (OpenTable), faire ses courses en ligne chez des magasins locaux (Instacart), prendre un billet d'avion (Expedia), réserver un hôtel, se faire livre un produit, etc. Ces plug-in ont pour but d'aider "les utilisateurs dans toute une série de nouveaux cas d'utilisation".

Ainsi, le plug-in OpenTable permet au chatbot de rechercher des réservations de restaurant, tandis que l'utilisateur peut lui demander via le plug-in Instacart les ingrédients pour une recette végétarienne et les commander à l'épicerie du coin. Dans ce cas, ChatGPT fournit la liste des ingrédients, remplit le panier d'achat et génère un lien pour que l'utilisateur puisse finaliser le paiement sur le site marchand, le tout en quelques secondes.

Autre exemple : combinés ensemble, les plug-in Expedia et Kayak permettent d'organiser un voyage en trouvant des vols aux bonnes dates et dans la bonne fourchette de prix, et de réserver son logement, selon les conditions et le budget souhaités. De même, le module de Zapier permet de connecter L'IA à des services comme Google Sheets, Trello et Gmail pour déclencher toute une série de tâches. En théorie, cet ajout est bénéfique à la fois pour les entreprises, qui peuvent attirer une plus grande clientèle, et pour OpenAI, qui récupère des données en temps réel sur des services tiers afin de rendre ses réponses plus précises.

Le plug-in Code interpreter ("l’interprète de code"), lui aussi en alpha, est capable d'utiliser le langage Python dans un environnement sécurisé, avec de l'espace de stockage. Il permet de charger des fichiers dans ChatGPT et de télécharger les résultats. Ainsi, si l'utilisateur pose une question nécessitant des calculs, ChatGPT ouvre un environnement d'exécution de type bac à sable, avec un pare-feu et un espace disque éphémère. Il peut alors y coder un logiciel spécialement dédié à réaliser la tâche et ensuite exécuter le code pour la terminer. Si l'utilisateur lui fournit des données, il peut effectuer les opérations nécessaires et ensuite donner le résultat dans le format désiré (graphique, présentation, etc.). Selon OpenAI, ce serait particulièrement utile pour résoudre des problèmes mathématiques, analyser et visualiser des données ou encore convertir des fichiers d'un format à l'autre.

Plug-in pour ChatGPT : comment utiliser des extensions ?

Les abonnés à la formule payante ChatGPT Plus sont les seuls à pouvoir profiter des plug-in – du moins, dans un premier temps. Pour cela, ils doivent passer par un nouveau panneau bêta dans les paramètres, qui sera déployé au cours de la semaine prochaine. Voici la marche à suivre pour activer les nouvelles fonctions :

► Cliquez sur votre nom d'utilisateur tout en bas dans la colonne de gauche.

► Un menu déroulant apparait. Cliquez sur Settings.

► Cliquez sur Beta features dans la colonne gauche du pop-up.

► Cochez Web browsing et Plugins.

Plug-in pour ChatGPT : des extensions sous contrôle

OpenAI invite les développeurs qui souhaitent créer de nouvelles extensions à consulter la documentation pour soumettre leurs applications sur une liste d'attente. Le déploiement se fait étape par étape – le calendrier l'entreprise est encore inconnu – et la nouveauté est pour le moment uniquement aux abonnés à ChatGPT qui le désirent. OpenAI ne souhaite pas se précipiter et compte "déployer progressivement un accès à plus grande échelle au fur et à mesure que nous en apprendrons davantage (pour les développeurs de plug-in, les utilisateurs de ChatGPT et, après une période alpha, les utilisateurs d'API qui souhaitent intégrer des plug-in dans leurs produits)."

Mais si la connexion de l'IA avec des outils externes offre des possibilités incroyables, la technologie doit être développée avec d'extrêmes précautions. En effet, l'incorporation de plug-in dans une IA générative est extrêmement risquée car cela peut de causer d'importants problèmes de sécurité, comme de la fraude, des abus et des piratages – d'autant plus que ChatGPT a récemment rendu public différents historiques de discussions... Laisser le chatbot agir au nom de l'internaute semble pour le moins délicat, surtout quand on voit que ce type d'IA part arfois totalement en vrille lorsqu'il s'agit simplement de demander des informations et qu'elle est déjà utilisée pour des cyberattaques... Toujours est-il que les développeurs comme les utilisateurs peuvent dès maintenant rejoindre la liste d'attente des plug-in ChatGPT... à leurs risques et périls.