Traceur GPS : les meilleurs trackers pour ne plus rien perdre

Traceur GPS : les meilleurs trackers pour ne plus rien perdre

Vous voulez savoir où se trouve votre enfant, votre animal de compagnie, votre vélo ou un objet particulier ? Adoptez un traceur (ou tracker) GPS, un petit accessoire qui permettra de localiser facilement êtres chers et biens précieux.

Attaché à un porte-clefs, niché au fond d’un sac, solidement arrimé à un vélo, un scooter ou une moto, caché dans la boîte à gant d’une voiture ou pendouillant au collier d’un animal de compagnie, le traceur GPS (également appelé tracker en anglais ou traqueur en français) se révèle un compagnon très rassurant au quotidien. Il permet en effet de localiser son emplacement sur une carte, depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Pratique donc pour retrouver des clés que l’on aurait perdues, un sac oublié dans les transports en commun, un bagage ou un vélo volé ou encore un animal au tempérament fugueur. Il existe des dizaines de traceurs GPS mais tous ne s’appuient pas sur la même technologie et ne proposent pas les mêmes services.

Quels sont les différents traceurs GPS ?

Les traceurs GPS se présentent sous plusieurs formes mais conservent généralement un gabarit très compact pour se glisser partout. À l’intérieur, ils embarquent plusieurs dispositifs. Tout d’abord, contrairement à ce que leur nom laisse suggérer, les traceurs GPS n’embarquent pas tous un module GPS justement. Les modèles les plus courants se contentent d’abriter une puce Bluetooth Low Energy (LE) ou un module WiFi. D’autres accueillent un module GSM pour se connecter au réseau mobile. Ces derniers modèles nécessitent donc un abonnement particulier pour fonctionner. Mais ils permettent du coup une meilleure localisation et surtout un positionnement en temps réel.

Comment fonctionnent les traceurs Bluetooth ?

Ils représentent la catégorie la plus répandue. Il s’agit majoritairement de petits boîtiers suffisamment fins et compacts pour être accrochés à un porte-clef ou nichés au fond d’un sac à main. Ils émettent en permanence ou par intermittence un signal Bluetooth (plus rarement WiFi) et disposent donc d’un rayon d’action limité (une dizaine de mètres en Bluetooth, un peu plus en WiFi selon la couverture de la zone où ils se trouvent). Équipé d’un smartphone et de l’application fournie par le fabricant, le propriétaire du traceur peut donc le localiser assez facilement, pourvu qu’il se situe dans son périmètre. Cela se révèle par exemple très pratique pour retrouver ses clés à la maison ou un sac à main. La plupart des traceurs sont également dotés d’un petit haut-parleur. On peut ainsi les faire sonner pour les repérer au son qu’ils émettent. À noter que certains fabricants ont poussé le dispositif plus loin. L’iPhone peut ainsi présenter à l’écran la direction du signal Bluetooth émis par le traceur maison (AirTag) grâce sa puce maison U1. Il indique alors l’orientation à suivre ainsi que la distance qui sépare le smartphone du traceur. Un principe presque similaire est disponible sur les smartphones Galaxy haut de gamme de Samsung connectés aux traceurs SmartTags+.

Conscients de la limite de portée de ce type de traceur, plusieurs constructeurs comme Apple, Samsung ou Tile s’appuient aussi sur la communauté de leurs utilisateurs pour vous aider à localiser votre traceur et donc, l’élément auquel il est rattaché. Par exemple, lorsqu’un possesseur d’iPhone passe à proximité d’un AirTag indiqué comme perdu et entre dans son périmètre de réception, le traceur va se servir de l’iPhone pour transmettre sa position à son propriétaire et donc sa localisation GPS. L’opération est complètement transparente pour l’iPhone utilisé dans ce dessein, son propriétaire n’en saura même rien (et ne sera pas non plus facturé pour ce service). Évidemment, ce système se montre efficace tant que l’on reste dans l’écosystème du fabricant. Si seuls des utilisateurs Android passent à côté de l’AirTag… il ne se passera rien. Ce constat est le même pour les SmartTags de Samsung pour lesquels un smartphone ou une tablette de la gamme Galaxy équipé de l’appli SmartThings est indispensable à la détection en sourdine. Chez Tile, c’est la communauté d’utilisateurs du porte-clé équipés de l’appli éponyme (disponible sur Android et iOS) qui maille le réseau.

Comment fonctionnent les traceurs GPS avec une connexion réseau mobile ?

Ces petits boîtiers se distinguent des modèles simplement équipés d’une puce Bluetooth par la présence d’un vrai module GPS accompagné d’une connexion au réseau mobile. Avec eux, il n’est plus besoin de compter sur la communauté d’utilisateurs de telle ou telle marque d’appareils pour les repérer sur une carte. Le boîtier transmet sa position grâce à une connexion réseau. Il embarque pour cela soit une carte SIM ou eSIM comme un smartphone soit un module de connexion aux réseaux de communication radio basse consommation comme LoRa ou SigFox. Il s’agit de réseaux spécialement conçus pour les objets connectés et plutôt bien étendus comme le montre la carte pour LoRa et celle pour SigFox. Ces boîtiers sont pour la plupart plus gros que les traceurs Bluetooth. Par ailleurs, utilisant un mode de communication différent, ils sont obligatoirement liés à un abonnement. Ils sont donc non seulement plus chers à l’achat mais aussi à l’utilisation. Cependant, ils permettent une localisation en temps réel de l’objet auquel ils sont raccrochés d’autant que la connexion réseau fonctionne également en intérieur.

Quel traceur GPS choisir ?

Si vous passez votre temps à perdre vos clés, votre sac à main, votre sac à dos, bref, les petits objets du quotidien, un traceur Bluetooth fera parfaitement l’affaire. Petits, robustes, étanches à l’eau et à la poussière, ils cochent toutes les cases de l’outil simple et pratique. La plupart offrent aussi une autonomie correcte. Pour l’alimentation, ils s’appuient sur une pile (et non une batterie) au format bouton capable de tenir entre plusieurs mois et une année complète.

S’il s’agit en revanche de surveiller des objets plus gros, comme un vélo ou un scooter par exemple ou encore de s’assurer de la localisation d’un enfant, d’une personne âgée ou encore d’un animal de compagnie, tous susceptibles de se déplacer sans vous, un traceur doté d’une puce GPS et d’un accès réseau se montre plus indiqué. Les fabricants l’ont bien compris et proposent des modèles adaptés et ces usages spécifiques.

Guide objets connectés