Android dans Windows 11 : c'est pour bientôt !

Android dans Windows 11 : c'est pour bientôt !

Microsoft vient d'annoncer l'arrivée prochaine d'Android dans Windows 11. Il sera bientôt possible d'installer et d'utiliser des applications mobiles sur PC grâce à cette compatibilité étonnante qui ouvre de nouveaux horizons.

Android arrive bientôt sur PC ! Microsoft vient de le confirmer officiellement sur son blog ce mercredi 26 janvier 2022. Au milieu de ce billet où l'éditeur se félicite du succès de son nouveau système d'exploitation, on apprend que le mois prochain – donc en février –, Windows 11 profitera d'une importante mise à jour apportant plusieurs nouveautés, parmi lesquelles la possibilité d'installer et d'utiliser des applications Android. Certes, il est encore question d'un "aperçu", ce qui laisse entendre que cette fonction très attendue sera encore en mode de test, sans doute sous la forme d'une bêta publique fonctionnelle. Mais c'est le signe d'une intégration prochaine et définitive de cette compatibilité très attendue.

De fait, Microsoft l'avait promis lors de la présentation de Windows 11, fin juin 2021 : son nouveau système d'exploitation permettra de faire tourner des applications Android sur PC. Et l'éditeur a tenu sa promesse. Car si cette fonction pour le moins étonnante était absente de la première version de Windows 11 sortie début octobre 2021, elle a été testée assez rapidement via programme Windows Insider (voir notre article pour savoir plus sur ce sujet), sur le canal Bêta, et uniquement aux États-Unis. Il semblerait que l'éditeur ait peaufiné sa copie après ces tests grandeur nature, en traquer les bugs et en analysant des avis des bêta-testeurs. Et que le moteur Android soit bientôt prêt pour un déploiement à l'échelle planétaire, car il n'est cette fois plus question de restriction géographique. Et, bien entendu, cette nouvelle fonction sera gratuitement intégrée au système, via une simple mise à jour. 

Une machine virtuelle Android dans Windows 11

Pour faire tourner Android et des applications compatibles sous Windows 11, Microsoft utilise toute simplement la virtualisation : une technique très répandue dans l'industrie informatique qui consiste à simuler un appareil avec son système d'exploitation – une "machine virtuelle" ou VM dans le jargon – dans une "machine physique", en l'occurrence, un PC avec Windows 11. Comme c'est également le cas pour Linux, Windows 11 exploite un "sous-système Windows pour Android" dans une machine virtuelle Hyper-V, ensemble qui intègre le noyau Linux et le système d'exploitation Android basé sur la version 11 du projet Android Open Source (AOSP). Et à défaut de Google et de son Play Store, c'est vers Amazon et son Appstore que Microsoft s'est tourné pour se fournir en applications, qui sont accessibles via le nouveau Microsoft Store, entièrement remodelé pour Windows 11.   

© Microsoft

En pratique, pour récupérer des applications Android avec Windows 11, il faut activer le sous-système Windows pour Android, puis parcourir le Microsoft Store. Les applications y apparaissent directement, comme sur le Play Store de Google. Mais leur téléchargement s'effectue directement – de façon transparente – depuis l'Appstore d'Amazon. Une fois une application Android téléchargée et installée, elle s'affiche dans sa propre fenêtre, comme n'importe quelle application Windows. Il est possible de l'épingler à barre des tâches ou de passer à une autre application Android ou Windows comme d'habitude avec le classique raccourci clavier Alt+Tab. L'application Android peut passer en mode plein écran et sa fenêtre peut profiter du système d'ancrage de Windows 11. Seule différence notable, comme sur un appareil mobile, un bouton Précédent s'affiche en haut à gauche de la fenêtre pour revenir d'un clic de souris. Et, bien entendu, sur un PC doté d'un écran tactile, toutes les actions peuvent s'effectuer directement en touchant l'écran.

Un catalogue d'applications moins riche que le Google Play Store 

Lors de ses premiers tests sur le canal Bêta, seulement une cinquantaine d'applications Android avaient été retenues par Microsoft dans l'Amazon Appstore pour les tests : des jeux mobiles (Lords Mobile, June's Journey, Coin Master…), des outils de lecture (Kindle, Comics) et quelques contenus pour enfants (Lego Duplo World, Khan Academy Kids). Un nombre réduit, mais qui a visiblement suffi pour cette phase de bêta. Comme le soulignait The Verge à l'époque du test, l'Appstore d'Amazon propose beaucoup moins d'applications que le PayStore de Google : quelque 600 000 contre 3 millions environ… En outre, les applications s'appuyant sur les services Google pour fonctionner (Google Maps mais aussi Mario Kart, par exemple) ne sont pas utilisables sous Windows 11, ce qui fera de nombreux déçus.

Toutefois, comme l'ont déjà vérifié plusieurs spécialistes, il est tout à fait possible de télécharger et d'installer des applications Android depuis d'autres stores, comme F-Droid, une boutique d'applications open source. Il est même possible d'installer manuellement des applis récupérées sous forme d'APK ! Mais l'opération est encore assez complexe : il faut télécharger le SDK Android, activer le mode Développeur dans les paramètres du sous-système Windows pour Android, puis taper des commandes textuelles dans le PowerShell. On peut toutefois imaginer que tout sera simplifié quand Android sera réellement implanté dans Windows 11 et qu'il deviendra possible d'installer des applis Android sous forme d'APK sans passer par la boutique Amazon, quitte à utiliser des méthodes non officielles mises au point par des petits mains, comme cela est déjà le cas avec WSATools (voir notre fiche pratique).