L'IA de Google sait déchiffrer l'écriture des médecins

L'IA de Google sait déchiffrer l'écriture des médecins

Google s'attaque à une tâche ardue : l'écriture chaotique des médecins ! Il développe une intelligence artificielle capable de déchiffrer les ordonnance à l'aide d'une simple photo. Une fonction en phase d'expérimentation qui pose la question de la confidentialité des données...

L'écriture des médecins est un art à part entière, souvent très hermétique – à croire qu'il s'agit d'un critère de sélection ! Les lettres tiennent plus du hiéroglyphe que de l'alphabet latin et les ordonnances manuscrites, rédigées à la hâte, se révèlent illisibles. Et, visiblement, il s'agit d'un problème rencontré partout dans le monde ! On peut penser que les pharmaciens sont habitués et que c'est à eux que revient la difficile tâche de la traduction, mais cela reste un problème lorsque le patient doit relire son ordonnance chez lui, notamment pour la posologie.

Heureusement, Google vole à notre secours ! Lors de sa conférence annuelle en Inde — un marché très important pour le groupe, avec plus de 500 millions d'utilisateurs — baptisée Google for India et qui s'est tenue le 19 décembre, le géant du Web a présenté une intelligence artificielle (IA) capable de déchiffrer l'écriture des médecins. Comme l'explique dans un communiqué Manish Gupta, le directeur de la recherche chez Google Research India, "ironiquement, ce qui rend les ordonnances difficiles à numériser pour les ordinateurs est la même chose qui les rend difficiles à lire pour vous et moi — elles sont non structurées, en sténographie, et pleines d'indices à déchiffrer pour les pharmaciens". Grâce à une nouvelle fonction dans Google Lens, il suffira de prendre le précieux sésame en photo pour connaître les médicaments prescrits par son praticien. Notons que le projet n'est pour l'instant qu'au stade de prototype, et Google n'a pas indiqué s'il comptait développer cette technologie hors d'Asie.

IA Google : le machine learning et la confidentialité des données

Pour parvenir à déchiffrer les ordonnances, le géant d'Internet va avoir recours à Google Lens, son outil de reconnaissance d'objets alimenté par l'IA qui fait déjà des miracles. L'une de ses dernières améliorations permet notamment de traduire un texte en temps réel, simplement en pointant la caméra de son smartphone dessus. L'application est également capable de transcrire numériquement des notes manuscrites. Google compte donc aller encore plus loin en permettant aux utilisateurs de scanner leur ordonnance pour la décrypter grâce à l'IA, qui traduira la calligraphie du praticien. "Nous avons annoncé aujourd'hui un modèle d'intelligence artificielle et d'apprentissage automatique à la pointe de la technologie, capable d'identifier et même de mettre en évidence des médicaments dans des ordonnances manuscrites. Cela agira comme une technologie d'assistance pour la numérisation des documents médicaux manuscrits en ajoutant des humains dans la boucle tels que des pharmaciens, mais aucune décision ne sera prise uniquement sur la base du résultat fourni par cette technologie", explique Manish Gupta.

Ainsi, la firme compte utiliser le machine learning en s'appuyant sur l'expérience des pharmaciens pour lire les ordonnances. Pour y parvenir, ces derniers apprennent avec le temps à reconnaitre l'écriture de chaque médecin et devinent les médicaments les plus communs et habituels avec leur première et leur dernière lettre. Néanmoins, cela interroge quant à la confidentialité des données c'est de Google dont on parle. Car pour affiner ses performances, l'IA va "lire" des millions d'ordonnances, et Google sera au courant des prescriptions médicales de ses utilisateurs...

Guide technologies