Chromebook gamer : le nouveau pari de Google pour le cloud gaming

Chromebook gamer : le nouveau pari de Google pour le cloud gaming

Quelques jours après avoir abandonné son service Stadia, Google revient dans le jeu vidéo en s'associant à des constructeurs de PC pour proposer des Chromebook dédiés au cloud gaming. Une idée astucieuse qui demande à convaincre.

Google est vraiment une entreprise étonnante. Et même déconcertante. L'empereur du numérique, qui domine Internet avec son moteur de recherche (Google Search), son navigateur Web (Google Chrome), son plateforme de streaming (YouTube),  et ses innombrables applis et services (Gmail, Google Maps, Google Traduction, Google Drive, etc.) n'hésite jamais à se lancer dans toutes sortes d'expériences prometteuses avec une évidente conviction… pour les abandonner lamentablement quelques années plus tard, sans crier gare. Sans même parler des changements de noms et de formules ou des fusions étranges qui sèment la confusion chez les utilisateurs – par exemple avec Meet, Duo et Hangouts… –, on ne dénombre plus les idées géniales qui peuplent le cimetière du géant américain depuis vingt ans (Picasa, Google+, Google Compare, Goo.gl, Cloud Messaging, Allo…). De quoi alimenter les discussions des historiens de la tech durant de longues soirées… Le dernier abandon est même très récent : fin septembre, Google annonçait officiellement l'arrêt prochain de Stadia, sa plateforme de cloud gaming (voir notre article), lancée en 2019. Une annonce qui a beaucoup choqué dans la sphère du jeu vidéo et sur les réseaux sociaux, notamment auprès des abonnés au service qui avaient investi dans des manettes spécifiques, inutilisables autrement. 

© Google-Acer-Asus-Lenovo

Chromebook cloud gaming : une association entre Google, Acer, Asus et Lenovo

Mais voilà que, contre toute attente, Google annonce ce mardi 11 octobre revenir dans la danse – pardon, dans le jeu. Dans un billet publié sur son blog officiel, l'entreprise indique en effet avoir noué des partenariats avec des constructeurs de PC pour réaliser des Chromebook orientés cloud gaming. Le géant américain s'est d'ailleurs associé à des grands noms du domaine, en l'occurrence Acer, Asus et Lenovo, qui dévoilent déjà ls premiers modèles du genre. L'annonce est d'autant plus surprenante que les Chromebook sont par essence des ordinateurs portables "légers" – entendre peu puissants –, fonctionnant avec un système d'exploitation spécial – Chrome OS – développé par Google et conçus principalement pour la bureautique, la navigation sur Internet et les services en ligne. Rien à voir donc avec les monstres de puissance que sont les PC gamer sous Windows, qui embarquent les composants les plus performants – et les plus gourmands en énergie, ce qui n'est pas du meilleur goût en cette période de sobriété énergétique…

© Acer

Certes, en théorie, tout l'intérêt du cloud gaming – à ne pas confondre avec le jeu en ligne – consiste justement à déporter tous les calculs lourds sur des puissants serveurs. En principe, n'importe quel appareil utilisant une connexion à Internet rapide – de type fibre – convient pour cette forme de jeu, puisqu'il lui suffit d'afficher les images envoyées par la machine distante. Toutefois, la réalité est bien différente, et pour éviter les déconvenues, Google a préféré s'appuyer sur des configurations assez musclées pour satisfaire les besoins des joueurs. Ainsi, malgré leurs appellation Chromebook, les trois modèles présentés –  l'Acer Chromebook 516 GE, l'Asus Chromebook Vibe CX55 Flip et le Lenovo Ideapad Gaming Chromebook – sont bien mieux équipés que les petits ordinateurs portables utilisés par les collégiens et les lycéens. Dans son billet, Google insiste sur le fait que ces "premiers ordinateurs portables conçus pour le cloud gaming" répondent à un cahier des charges très rigoureux. Et qu'il ont tous fait l'objet de tests rigoureux et même d'une certification par la la plateforme Gamebench, de façon à correspondre aux exigences des gamers.

Chromebook cloud gaming : CPU Intel et GPU Nvidia RTX en ligne

Dans le détail, tous reposent sur des processeurs Intel Core de 11e et 12e génération – du type Core i5-1240p, Core i7-1260p,  Core i3-1115G4, Core i5-1135G7, Core i7-1165G7, Core i3-1215U ou Core i5-1235U selon les modèles et les fabricants – associés à 8 ou 16 Go de mémoire vive (LPDDR4X) et à du stockage rapide – SSD NVMe de 256 Go. Tous possèdent des ports USB haute vitesse – USB-C 3.2 – et gèrent également le Wi-Fi à très débit – Wi-Fi 6 ou 6E –, en plus de l'Ethernet 2,5 Gbit/s pour certains, de façon à offrir des connexions rapides. De même, tous ces Chromebook gamer sont équipés d'écrans haute définition – 1920 x 1080 ou 2560 x 1600 pixels – fonctionnant au minimum à 120 Hz, pour garantir une parfaite fluidité d'affichage – un sujet sensible chez les joueurs. Et ils sont tous équipés de claviers RGB avec des capacités anti-ghosting – une fonction qui permet d'appuyer sur plusieurs touches simultanément et rapidement sans erreur d'interprétation. Mieux encore, Google assure qu'ils permettent de jouer à des titres emblématiques comme  Fortnite, Cyberpunk 2077 ou Crysis 3 Remastered à une cadence de 120 images par seconde – FPS pour les initiés – avec une latence d'entrée de moins de 85 ms. De quoi faire rêver les gamers…

© Lenovo

 Pour atteindre de telles prouesses, Google s'est associé à Nvidia de manière à intégrer en standard un accès au service RTX 3080, la formule la plus performante sur service GeForce Now, qui permet de profiter à distance des capacités des puissants GPU Nvidia RTX en gérant notamment le fameux ray tracing. Une idée astucieuse car c'est à travers cet abonnement que ces Chromebook de nouvelle génération peuvent offrir un niveau de performances similaire à celui de "gros" PC gamer. De la même façon Google a noué un accord avec Microsoft pour accéder au service Xbox Cloud Gaming à travers une application. Cette ingénieuse combinaison de services permettra de profiter d'un impressionnent catalogue de quelque 1500 jeux pour PC et consoles – dont de nombreux titres phares, tels que Deathloop, Grounded, Fortnite, Sea of Thieves ou Microsoft Flight Simulator – et, ce, très facilement, grâce à un outil de recherche simplifiée, et, évidemment, sans téléchargement ni installation – c'est le principe même du cloud gaming. 

Ces premiers Chromebook pour le cloud gaming devraient arriver d'ici au premier semestre 2023 : Acer a même prévu de sortir son Chromebook 516 GE dès le mois de décembre, pour un prix de 1000 euros en version de base. Si, sur le papier, la proposition est assez alléchante, il faudra attendre de voir comment ces ordinateurs et ces services fonctionnent en réalité pour statuer sur leur intérêt et leur potentiel succès. Certes, on peut saluer l'initiative de Google dans ce projet. Mais, après l'abandon surprise de Stadia, on peut imaginer que de nombreux joueurs se montreront prudents vis-à-vis des belles promesses du géant… 

Guide ordinateurs