Geekom MiniAir 11 : un PC miniature bluffant

Geekom MiniAir 11 : un PC miniature bluffant

Avec son tout nouveau MiniAir 11, Geekom propose un PC miniature à la fois ultra compact, silencieux, complet et suffisamment performant pour tous les usages quotidiens. De quoi remplacer un ordinateur classique, bien plus volumineux.

Quand on parle de PC fixe, on pense généralement à un ordinateur avec un boîtier de type tour, comme on en voyait beaucoup dans les années 1990 et 2000. Mais si ce format reste très prisé de certains utilisateurs – notamment les gamers et les créatifs, qui aiment installer des nombreux composants internes, en particulier des cartes graphiques et des systèmes de stockage –, il n'est pas le seul disponible pour les PC "sédentaires". Sans même évoquer les ordinateurs portables qui ne sont jamais déplacés, on songe naturellement aux PC tout-en-un, qui, à l'instar des fameux iMac, intègrent toute leur électronique dans l'écran, derrière la dalle. Mais il existe aussi une catégorie moins connue, qui présente pourtant de nombreux avantages : les mini-PC. Des ordinateurs miniatures qui s'utilisent comme les grosses tours traditionnelles, avec un écran, un clavier et une souris, mais se montrent nettement moins encombrants. On peut ainsi leur trouver facilement une place dans des espaces restreints, que ce soit dans un bureau, une chambre ou un salon. Certains sont même si polyvalents et si discrets qu'ils servent de centrale multimédia (Media Center, en anglais), en se connectant à un téléviseur et à un système audio.  

© Geekom

C'est précisément dans ce domaine curieusement délaissé par les "grandes marques" que s'est spécialisé Geekom, un constructeur taïwanais qui, comme Beelink, Minisforum ou Nipogi, ne propose que des mini-PC. Et si sa gamme est encore modeste – le fabricant s'est surtout distingué pour son Mini IT8, apprécié par les experts –, elle s'enrichit aujourd'hui d'un nouveau modèle fonctionnant sous Windows 11, le bien nommé MiniAir 11, attirant à plus d'un titre, et, surtout, très convaincant, comme nous avons pu le vérifier lors de notre test. 

MiniAir 11 : un PC vraiment minuscule

Ce qui surprend le plus de prime abord sur le MiniAir 11, c'est sa taille. Il est vraiment minuscule ! De forme presque carrée, il mesure seulement 117 mm de largeur, 112 mm de profondeur et 34 mm de hauteur, occupant ainsi un volume environ quatre fois inférieur à celui d'un Mac mini, une référence dans l'univers des ordinateurs compacts. Certes, ce n'est pas le seul du genre, puisque des modèles signés Beelink ou Nipogi ainsi certains barebones NUC Intel – des mini-PC à compléter avec de la mémoire et du stockage – reprennent pratiquement le même format. Mais le MiniAir 11 est encore plus fin et il tient réellement dans une main. Et on peut très facilement le transporter, puisqu'il ne pèse que 500 g – il est d'ailleurs livré en standard avec une petite pochette de protection à sa taille ! Inutile de dire qu'il n'occupe quasiment pas de place sur un bureau – il est quatre fois plus petit qu'un clavier… Mieux encore, grâce à sa compatibilité avec la norme VESA et à la petite plaquette métallique, elle aussi fournie en standard, on peut le visser à l'arrière d'un écran informatique ou d'un téléviseur, pour le faire disparaître complètement du plan de travail. Bref, le MiniAir 11 mérite pleinement l'appellation de PC miniature.

© CCM

MiniAir 11 : une qualité de fabrication impressionnante

Petit ne rime pas avec fragile. Bien au contraire, le MiniAir 11 respire la qualité, Geekom ayant vraiment soigné sa conception et sa fabrication. Parfaitement ajusté, le boîtier, quoique essentiellement en plastique, paraît particulièrement solide et semble fait pour durer – il est d'ailleurs renforcé par des plaques métalliques servant également de blindage magnétique. On est très loin des assemblages approximatifs et des matériaux légers de nombreux produits chinois d'entrée de gamme. Ce souci du soin se retrouve dans tous les détails, dans les grilles d'aération latérales, bien dimensionnées, comme dans les prises des interfaces, montées sans le moindre jeu. Soulignons à ce sujet le soin apporté par Geekom à l'emballage, digne des plus grandes marques, le MiniAir 11 étant fourni en standard avec divers accessoires.

Petit ne rime pas non plus avec figé. Et si le MiniAir 11 n'est pas aussi évolutif qu'un PC au format tour dans lequel on peut tout changer, il offre toute de même quelques possibilités appréciables. Son boîtier s'ouvre très facilement, en retirant simplement les quatre vis qui maintiennent la plaque inférieure. On accède ainsi rapidement à une face de sa carte mère – évidemment miniature ! –, celle qui accueille la mémoire vive – deux bancs au format SO-Dimm DDR4, comme sur les ordinateurs portables – et le dispositif de stockage – un emplacement au format M.2 NVMe 2280. Et on peut dès lors les remplacer par des modules de plus grande capacité, pour atteindre par exemple 32 Go de Ram avec deux barrettes de 16 Go et 1 To de stockage en SSD. Plus que suffisant compte tenu de la vocation bureautique de ce PC domestique.

© CCM

MiniAir 11 : une belle palette de connecteurs 

Petit ne rime pas plus avec fermé. Et, malgré le manque de place, le MiniAir 11 s'avère plutôt généreux au chapitre connectique. À l'avant, il dispose déjà d'une prise USB-C, d'une prise USB 3.2 – au format USB-A classique –, d'une sortie audio casque-ligne au format mini-jack stéréo – mais pas de combi micro… – en plus de son bouton d'alimentation. Sur un flanc, il offre une fente pour carte mémoire au format SD et sur l'autre, un connecteur pour antivol de type Kensington. Surtout, sur son panneau arrière, on trouve encore une prise USB-C, deux prises USB 3.2, un port Ethernet Gigabit, une sortie HDMI et une autre sortie vidéo de type Mini DisplayPort, en plus de l'entrée pour l'alimentation, confiée. à un bloc externe – comme pour les PC portables, la place manquant à l'intérieur du boîtier. De fait, on peut brancher et utiliser simultanément deux écrans – un adaptateur HDMi-Mini DisplayPort est même fourni en standard –, ce qui est très appréciable dans de nombreuses situations. De fait, il y a plus de connecteurs que sur un Mac mini et que sur la majorité des  ordinateurs portables. Et comme le MiniAir 11 est compatible Wi-Fi 5 (802.11ac) et Bluetooth 4, on peut le piloter avec un clavier et une souris sans fil et libérer ses prises USB pour d'autres périphériques. 

© Geekom

MiniAir 11 : des performances suffisantes pour un usage classique

Car petit ne rime pas non plus avec anémique. Certes, le MiniAir 11 n'est absolument pas fait pour jouer, même s'il est capable de faire tourner quelques jeux peu gourmands. Il n'est pas non plus conçu pour les applications créatives exigeantes, comme le montage vidéo en 4K ou le traitement audio multipistes en mode home studio, avec des dizaines d'effets et d'instruments virtuels en temps réel, qui restent l'apanage des configurations musclées. De fait, il est simplement doté d'un processeur Intel Celeron N5095, une puce d'entrée de gamme, intégrant un circuit graphique de type Intel UHD Graphics 605, associé en standard à 8 Go de Ram (en DDR4) et 256 Go de stockage en SSD. Un ensemble modeste, mais pas ridicule, qui suffit à faire fonctionner de façon fluide toutes les applications courantes, comme nous l'avons vérifié : aucun souci pour faire tourner une suite bureautique comme Microsoft Office, naviguer sur le Web avec Chrome, Edge ou Firefox, utiliser des messageries et faire de la visio, ou lire des vidéos en Full HD ou même en 4K.

Car malgré son nom qui fait sourire les gamers, ce Celeron n'est pas ridicule : c'est un modèle récent à quatre cœurs – et autant de threads – cadencé à 2 GHz – 2,9 GHz en mode Turbo. Et s'il ne prétend évidemment pas rivaliser avec les dernières puces haut de gamme d'AMD et d'Intel, du type Ryzen 7 ou Core-i7, il soutient la comparaison avec des processeurs de milieu de gamme d'il y a quatre ou cinq ans, ce qui reste très respectable. Sorti en 2021, ce modèle de la famille Jasper Lake Intel gravé en technologie 10 nm n'est clairement pas un foudre de guerre, mais, passé au crible de divers benchmarks, il obtient des résultats équivalents à un Core i3 8145UE, un Core i5-7200U ou même un Core i7-7660U, avec un score de 4014 points sur comme PassMark. Rien de honteux donc.

À tel point que Geekom livre son MiniAir 11 avec Windows 11 Pro installé et activé en standard ! Et, une fois passé l'étape des mises à jour, comme à la mise en route de n'importe quel PC, le dernier système d'exploitation de Microsoft tourne sans broncher– ce qui n'est pas le cas des ordinateurs équipés des processeurs précités, officiellement incompatibles… Certes, le MiniAir 11 n'est pas aussi réactif qu'un PC doté d'une puce de dernière génération, mais, encore une fois, il fait fonctionner sans problème nombre d'applications courantes  – bien mieux que nombre de PC encore en activité, bien moins puissants. Lors de nos tests, nous avons pu faire tourner plusieurs logiciels en parallèle, y compris Chrome avec de multiples onglets ouverts. Et s'il n'est pas recommander de l'utiliser pour faire du montage vidéo avec Premiere, il se sort très bien de petites retouches d'image dans des applications graphiques et de traitements dans des logiciels d'édition audio.  

Détail plus important qu'il n'y paraît, le Celeron N5095 est un circuit basse consommation. Avec son enveloppe thermique de seulement 15 W, il consomme peu d'énergie électrique et dissipe peu de chaleur. Conséquence très appréciable, le MiniAir 11 se contente d'une alimentation de 65 W, mais il n'en réclame qu'une vingtaine en usage normal. Surtout, il profite d'un dispositif de refroidissement actif particulièrement discret, au point de rester à un niveau sonore quasiment inaudible – même en collant l'oreille sur une aération. Deux véritables atouts au quotidien, surtout quand on le compare aux grosses tours d'antan, bruyantes et énergivores !  

MiniAir 11 : idéal pour remplacer un vieux PC au format tour 

© Geekom

En conclusion, si le MiniAir 11 n'a pas vocation à remplacer un PC gamer, il suffit amplement à notre sens pour un usage familial et domestique – n'en déplaise aux geeks qui ne jurent que par les formules 1. Compte tenu de sa puissance, de sa compacité, de sa finition, de son silence, de sa consommation électrique et de son prix, il remplacera avantageusement un PC ancien au format tour, en se montrant plus agréable à utiliser au quotidien, que soit pour faire de la bureautique, surfer sur le Web, regarder ds vidéos, écouter de la musique ou exploiter des services en ligne – d'autant que l'on pourra récupérer écran, clavier et autre souris.

Acheter le MiniAir 11 sur le site Geekom

Acheter le MiniAir 11 sur Amazon

Pour son lancement, le MiniAir 11 en version 8 Go - 256 Go est vendu 259 euros sur le site de Geekom (frais de port compris). Un tarif d'autant plus intéressant que l'on peut bénéficier d'une réduction de 20 euros sur une première commande. On le trouve également sur des boutiques en ligne comme Amazon, avec là encore un bon de réduction (de 30 euros) et un code promotionnel à saisir (GEEKOMFR30) qui fait sensiblement baisser le prix affiché au départ. Un conseil toutefois : il convient d'éviter la version avec 16 Go de Ram en standard, vendue à un tarif excessif à notre goût. Mieux vaut acheter à part une barrette de 8 Go et l'installer en deux minutes pour lui donner plus d'air sans se ruiner. Et pour davantage de performances, Geekom va bientôt commercialiser le Mini IT11, un modèle similaire, à peine plus épais, mais doté en standard d'un processeur Core i5-1155G7 ou Core i7-1195G7 – au choix – avec 16 Go de mémoire vive et de 512 Go de stockage. De quoi s'attaquer sereinement à des tâches beaucoup plus exigeantes dans toutes sortes de domaines…

Guide ordinateurs