Xbox, PS5, Switch : quelle console de jeu consomme le plus ?

Xbox, PS5, Switch : quelle console de jeu consomme le plus ?

Comme tous les appareils électroniques, les consoles de jeu consomment de l'électricité. Et plus qu'on ne croit ! Le point sur la question avec les modèles phares du marché : les Xbox Series X/S, la PS5 et la Nintendo Switch.

Dans un contexte de crise énergétique aiguë, il devient plus important que jamais de maîtriser la consommation électrique des appareils électroniques que nous utilisons au quotidien. En France, le Gouvernement a déjà lancé une grande campagne de communication pour inciter les citoyens à adopter des gestes écoresponsables permettant de réduire leur consommation et de limiter les risques de coupure cet hiver avec l'arrêt de certaines centrales nucléaires. D'autant que, sans même parler de l'impact sur le changement climatique, le prix de l'électricité s'est envolé ces derniers mois depuis le conflit en Ukraine : comme le note le Gouvernement sur son site officiel, il est passé, sur les marchés de gros, de 50 €/MWh en début d'année 2021 à 700 €/MWh durant l'été 2022 pour atteindre près de 1 000 €/MWh en septembre. Et la situation ne va pas s'arranger de sitôt, avec des hausses de prix annoncées pour les particuliers en 2023.

Et si l'on pense naturellement à l'électroménager et aux systèmes de chauffage, il ne faut pas oublier tous les autres appareils électroniques de nos foyers qui consomment de l'électricité de façon moins visible. C'est le cas notamment des consoles de jeu, qui sont plus gourmandes qu'on ne pourrait le croire de prime abord. Pour en avoir le cœur net, le média britannique Eurogamer, en partenariat avec les experts en matériel informatique de la Digital Foundry, a décidé ainsi de comparer la consommation électrique réelle des modèles phares du marché : la PlayStation 5 de Sony, les Xbox Series X et S de Microsoft, et Switch de Nintendo. Les mesures ont été effectuées selon différents scénarios : lorsque les consoles sont éteintes, en mode veille, sur le menu d'accueil, en streaming sur Netflix et, bien sûr, en jeu. Et les différences sont assez spectaculaires, avec quelques résultats étonnants. 

Pour les comprendre et les relativiser, il convient toutefois de noter deux détails importants. D'abord, la Nintendo Switch n'est pas complètement comparable aux autres modèles, car il s'agit d'un modèle semi-portable qui fonctionne sur batterie – d'autant qu'Eurogamer a refait ses tests sur la version OLED, qui est beaucoup moins énergivore avec son écran Oled. Ensuite, les tests sur la PS5 ont été réalisés sur la première version de la console – sortie au lancement. Depuis, il y a eu deux révisions, et la dernière en date est beaucoup plus économe en énergie.

Xbox, PS5 et Switch : une console éteinte consomme encore

Premier résultat surprenant : même lorsqu'elles sont complètement éteintes, les consoles consomment de l'énergie. Certes, la quantité d'énergie absorbée est plutôt négligeable à l'échelle individuelle. Mais elle n'est pas nulle ! La réglementation européenne stipule d'ailleurs que les appareils électroniques de ce type ne doivent pas consommer plus de 0,5 W en mode "arrêt". La PS5 s'en tire plutôt bien avec 0,1 W, suivie de près par les Xbox Series X et S, avec 0,2 W. Le cas de la Nintendo Switch est un peu différent puisqu'il s'agit de la seule console du groupe qui se recharge lorsqu'elle est éteinte. Sa consommation oscille alors entre 0,1 et 3,5 W, selon qu'elle officiellement éteinte ou en charge effective.

Si ces résultats paraissent plutôt raisonnables, il faut prendre en compte que, le plus souvent, les machines sont mises en mode veille lorsque les joueurs ne les utilisent pas – que ce soit par oubli ou pour reprendre leur partie plus rapidement. Ainsi, en mode veille (sans téléchargement en arrière-plan), la PS5 consomme 3,3 W, et la Switch 3,5 W – mais là encore elle se recharge. La Xbox Series X consomme 7,4 W, et le modèle S 7,6 W. Lorsque les consoles sont en mode veille avec un téléchargement en arrière-plan en revanche, c'est plus compliqué. En effet, les Xbox Series possèdent deux modes veille : le mode standard et le mode Économie d'énergie. Ce dernier éteint la console mais la réveille une fois par jour pendant les heures creuses – entre 2 h et 6 h du matin – pour vérifier la présence de mises à jour et les installer si nécessaires. Même si la consommation est égale, le coût est donc moindre. De ce fait, le modèle X consomme 28,7 W et le modèle S 21,7 W quand ils effectuent des téléchargements en arrière-plan. De son côté, la PS5 consomme 44,3 W. Tandis que la Switch un petit 5,9 W en mode arrêt, ce qui fait une sacrée différence !

Une heure d'utilisation PlayStation 5 Xbox Series X Xbox Series S Nintendo Switch (OLED)
À l'arrêt 0,1 W 0,2 W 0,2 W 0,1 W (3,5 W en charge)
En veille 3,3 W 7,4 W 7,6 W 0,3 W (en charge)
En veille avec un téléchargement en arrière-plan 44,3 W 28,7 W 21,7 W 2,9 W
Menu principal 57,4 W (47 W après 10 min) 41,8 W (45 W après 10 min) 28,3 W 3,6 W
En streaming sur Netflix 80 W 44,8 W 44,5 W N/A
En jeu (Overwatch 2) 190-220 W 150-170 W 65-77 W 6,5-8 W
En jeu (Cyberpunk 2077) 215-230 W 170-190 W 80-84 W N/A

Consommation en énergie : la PS5 est la console la plus gourmande

Si la PS5 se maintenait plus au moins au même niveau que les consoles de Microsoft lorsqu'elle était inactive, c'est une tout autre histoire en action ! Sur le menu principal – lorsque les joueurs mettent le jeu en pause puis partent vaquer à leurs occupations –, la machine de Sony consomme 57,4 W, puis 47 W au bout de 10 minutes. C'est l'effet inverse pour les consoles de Microsoft, avec 41,8 W puis 45 W après 10 minutes pour la Xbox Series X, et avec une constante de 28,3 W pour la Xbox Series S – une sacrée différence ! Du côté de la Nintendo Switch, elle consomme 7,8 W sur le menu principal. À noter que la PS5 et les Xbox disposent toutes de minuteries d'arrêt personnalisables, qui s'appliquent aux jeux, au visionnage de médias et aux consoles laissées en veille.

De nombreux joueurs utilisent les consoles pour regarder des films et séries en streaming car elles possèdent parfois de meilleures options de sortie audio. Mais le visionnage consomme alors plus d'énergie qu'en passant directement via l'application. Ici, les mesures ont été réalisées avec Netflix – il faut cependant noter que la plateforme fournit une qualité d'image qui diffère selon l'abonnement. Résultats : 80 W pour la PS5, et 44,8 W et 44,5 W pour les Xbox Series X et S. Cette option n'est pas disponible sur Switch. Enfin, il faut tester la consommation en énergie en jeu. Les tests ont été réalisés sur Overwatch 2 et Cyberpunk 2077 (dans le mode Performant) – ce dernier est d'ailleurs plus gourmand en énergie. La moyenne est de 200 W et 227 W pour la PS5, de 160 W et 180 W pour la Xbox Series X, et de 62 W et 82 W sur la Xbox Series S. Pour la Switch, la consommation est seulement de 7,25 W pour Overwatch 2Cyberpunk 2077 n'est pas jouable dessus. La console de Nintendo sort donc grande gagnante – performances moindres obligent – tandis que la PS5 se révèle très énergivore – mais la machine a été améliorée depuis – dès qu'il faut effectuer des actions qui nécessitent un peu de puissance, comme le téléchargement, le streaming et les phases de jeu.

© Microsoft

Xbox Series et PS5 : comment réduire la consommation des consoles ?

Il existe de nombreuses astuces pour réduire un peu la consommation de sa console. La solution la plus radicale – mais un peu contraignante – consiste tout simplement à la débrancher complètement lorsqu'elle n'est pas utilisée, au moins lors des départs en vacances par exemple. Sinon, il faut absolument penser à l'éteindre, et pas seulement la mettre en veille – la différence de consommation est assez importante. Ce n'est pas quelques secondes en plus lors du démarrage qui vont gâcher le plaisir de jouer, et pourtant elles ont un réel impact à grande échelle. Pour ceux qui ne jouent pas du tout en ligne, il est recommandé de désactiver la connexion Internet sur la console, qui pompe de l'énergie inutilement.

Il y a aussi un point de consommation assez important et pourtant très facile à alléger : le démarrage instantané. En effet, il existe deux modes pour allumer sa console. Pour les Xbox Series X et S, il y a le mode Démarrage Instantané et le mode Économie d'énergie. Le premier permet d'allumer la machine en quelques secondes mais consomme entre 11 et 13 W, contre seulement 0,5 W le second. Il faut simplement attendre un peu plus pour lancer la console – mais toujours moins d'une minute (voir notre fiche pratique). Idem sur PS5, qui consomme 13 W pour le démarrage instantané, au lieu de 1 à 2 W. En comptant le nombre de fois où l'on l'allume, ça vaut vraiment le coup – et le coût !

La consommation en énergie doit vraiment devenir un critère dans le choix d'une console afin que les constructeurs soient forcés de travailler sur ce point pour un faire un argument marketing. Mais rappelons tout de même que les PC consomment beaucoup plus d'énergie que les consoles, parfois le double – si ce n'est plus – à cause de leur carte graphiques. Il suffit de voir la dernière création de Nvidia, la RTX 4090, qui absorbe une puissance électrique monstre de 450 W à elle tout seule...

Guide jeu vidéo