Test du Honor 70 : un smartphone élégant et endurant

Test du Honor 70 : un smartphone élégant et endurant

Avec le Honor 70, Honor gagne quelques galons sur le marché des smartphones de milieu de gamme en insufflant un peu de légèreté et de raffinement sans sacrifier la partie technique. De quoi satisfaire un large public.

À l'approche des fêtes de fin d'année, les smartphones de milieu de gamme semblent susciter un regain d'intérêt chez tous les constructeurs. Sur ce terrain où la concurrence fait rage et où tous les acteurs veulent se faire une place, Honor réussi à se démarquer avec un modèle qui ne fait que très peu de compromis. Le constructeur chinois, qui a signé il y a quelques mois un modèle haut de gamme et très bien fini avec le Magic 4 Pro, débarque cette fois avec un mobile non moins abouti, le Honor 70. Au programme, des finitions soignées, de la puissance, mais aussi une très bonne autonomie. Le smartphone réserve également de bonnes surprises en photo et en vidéo avec quelques idées originales qui, même si elles ne sont pas utiles au quotidien, peuvent faire la différence occasionnellement. De quoi presque faire les petits défauts qui émaillent le tableau.

© Honor

Honor 70 : un design raffiné et séduisant

À défaut de pouvoir vraiment innover en matière de design, autant soigner les finitions. C'est visiblement la stratégie adoptée par le constructeur pour ce mobile qui ressemble tout de même furieusement au Honor 50 sorti l'an passé. On retrouve donc à l'arrière un boîtier de plastique ressemblant à du verre dépoli. L'effet est très réussi mais en contrepartie, il faudra accepter la présence des traces de doigts. Les modules photo sont quant à eux scindés en deux parties alignées au sein de deux blocs circulaires qui ressemblent à de gros yeux noirs une fois le smartphone positionné à l'horizontale.

Malgré un beau gabarit (73,3 x 161,4 mm) le Honor 70 reste svelte (7,9 mm d'épaisseur) et plutôt léger (178 g). Il se révèle ainsi très agréable en main. L'ensemble assure donc une finition exemplaire mais souffre d'un défaut. Le smartphone ne profite d'aucune certification IP (qui précisent le niveau de résistance à l'eau et à la poussière). En 2022, pour un modèle de ce prix, la pilule est dure à avaler.

Honor 70 : des performances dignes d'un milieu de gamme

Histoire de se distinguer de l'essentiel des mobiles proposés par la concurrence, Honor adopte sur ce modèle un écran Oled incurvé. La dalle de 6,67 pouces se révèle plutôt agréable à l'œil. Elle offre une définition de 5400 x 1080 pixels avec un taux de rafraîchissement pouvant grimper à 120 Hz pour fournir une meilleure fluidité selon les usages. La luminosité ne fait pas défaut non plus avec d'excellents résultats même en plein soleil.

© Honor

Derrière l'écran, le smartphone s'appuie sur une puce Qualcomm Snapdragon 778G+, un SoC sorti à l'automne 2021, épaulé par 8 Go de mémoire vive : une quantité de Ram très confortable qui promet de faire tourner de nombreuses applications en parallèle de façon fluide. Ainsi équipé, il peut faire jeu égal avec la concurrence. Au quotidien, cela se traduit par une interface réactive, des opérations multitâches sans ralentissements et des séances de jeu confortables sans que le mobile ne se mette à chauffer. Honor propose par ailleurs un mode Performances censé booster le processeur graphique. Dans la réalité, nous n'avons presque pas senti de différence.

Côté stockage, le mobile se décline en deux versions : 128 ou 256 Go. Classique donc mais on regrette que le tiroir de carte SIM ne puisse accueillir de carte microSD pour étendre l'espace de stockage. Une lacune commune chez Apple et d'autres, qui interdisent ainsi toute extension du stockage. Et un point à considérer au moment de l'achat, notamment si vous compter dégainer le mobile à tout va pour filmer des vidéos.

Honor 70 : des photos réussies et des vidéos originales

Pour réaliser les clichés, le Honor 70 se montre plutôt bien équipé. Il s'appuie ainsi sur un capteur de 54 Mpx pour le module principal, un ultra grand-angle de 50 Mpx et le traditionnel capteur de profondeur de 2 Mpx. Le capteur principal, signé Sony, délivre de très bons résultats. La colorimétrie est respectée et la netteté est au rendez-vous. L'autofocus efficace parvient à capter rapidement les points importants de la scène visée.

Seuls les contre-jour peuvent le mettre en difficulté. Dans de telles conditions, les blancs peuvent rapidement apparaître brulés et les noirs manquer de détails. À noter qu'il est possible de débrider le capteur pour qu'il n'exploite pas la technique du pixel binning consistant à combiner plusieurs pixels (et donc plus de lumière) en un seul. Ont peut donc profiter de clichés de 54 Mpx afin d'obtenir plus de détails dans l'image. Une mise en œuvre à réserver toutefois aux photos saisies en pleine lumière. En basse lumière, l'appareil s'en sort plutôt très bien. Les couleurs demeurent très correctes et la netteté est au rendez-vous. Néanmoins, plusieurs prises sont parfois nécessaires pour parvenir à un résultat juste. Ne pas hésiter non plus à désactiver le mode AI présent par défaut pour éviter un choix de correction automatique parfois hasardeux.

Le module ultra grand-angle fournit lui aussi des résultats honorables et exploitables. Les déformations aux bords de l'image restent contenues mais on déplore une légère perte de netteté. Rien de rédhibitoire toutefois.

Le même module est aussi mis en œuvre pour les photos macro. Sur ce terrain, le Honor 70 s'en sort avec les honneurs avec des clichés détaillés et très propres. Une bonne surprise.

La caméra selfie de 32 Mpx délivre des clichés corrects. Honor y a ajouter sa traditionnelle fonction " Embellir " qui lisse les détails, amincit (oui, oui) ou corrige le teint à la volée, ainsi que le bokeh. Des options disponibles également sur le mode portrait délivré par la caméra dorsale mais qui peinent à convaincre.

Reste la vidéo pour laquelle Honor fournit une option originale. L'appareil peut ainsi filmer en 4K à 30 fps ou en HD à 60 fps. Une formule classique à laquelle s'ajoute le mode Solo Cut. Celui-ci permet d'exploiter simultanément les modules grand-angle et ultra grand-angle du Honor 70. On peut ainsi filmer une scène large tout en accordant une attention particulière à un élément. Le suivi s'effectue de façon automatique grâce à l'intelligence artificielle. On obtient ainsi deux flux vidéo distincts à exploiter ultérieurement lors du montage. Un mode à utiliser par exemple pendant les réunions de famille ou les spectacles de fin d'année à l'école.

© Honor

Honor 70 : des améliorations logicielles nécessaires

Ce nouveau smartphone Honor tourne avec Android 12 largement recouvert par la surcouche logicielle maison Magic UI présente ici en version 6.1. Même si elle n'est pas désagréable à utiliser, Magic UI aurait bien besoin d'un rafraîchissement pour se mettre au goût du jour et se moderniser. Néanmoins, on apprécie quelques-unes de ses fonctions comme la possibilité de créer un grand dossier sous forme de widget sur l'écran d'accueil pour y ranger des applis, un mode ebook pour lire les livres électroniques confortablement, les fonds d'écran animés disponibles ou les différents modes de transition proposés lorsque l'on passe d'une appli à l'autre. On remarque au passage que Honor n'a toujours pas renoncé à installer par défaut des applis tierces comme Booking, TikTok, trip.com ou des jeux comme Lords Mobile et Game of Sultans que l'on s'en presse de supprimer pour gagner de la place. Enfin, Honor a annoncé seulement deux ans de mises à jour majeures d'Android. C'est le minimum mais c'est un peu trop juste à notre goût.

Honor 70 : une très bonne autonomie et une recharge très rapide

Pour utiliser le smartphone sans avoir l'œil rivé sur le niveau de batterie restant, Honor a bien travaillé. Le Honor 70 sait se montrer économe sans perdre en efficacité. Sa batterie de 4800 mAh tient près de deux jours sans passer par la case recharge avec un usage standard (consultation Web et mail, réseaux sociaux, musique et vidéos en streaming, localisation Google Maps, etc.). Pour la recharge, l'appareil est livré avec un chargeur 66 W. Il permet de refaire le plein de 0 à 100 % en à peine une heure ou de gagner 50 % de batterie en 20 minutes. Dommage toutefois : l'appareil ne supporte pas la charge sans fil. Un véritable regret pour tous ceux qui y ont pris goût et se contentent de déposer le chargeur sur son socle de recharge plutôt que de passer leur temps à chercher un câble.

Honor 70 : un appareil de milieu de gamme au prix raisonnable

Lancé officiellement à 599 euros, le Honor 70 se négocie déjà sur le Web pour une cinquantaine d'euros de moins dans la version 8-128 Go. À ce tarif, il apparaît comme une bonne affaire et peut venir se ranger aux côtés de ses principaux concurrents comme le Nothing Phone (1), le Samsung A53 ou encore le Google Pixel 6a. Les promos de fin d'année devraient permettre de voir son prix descendre encore un peu pour le rendre encore plus attractif.

Guide téléphones