Code ASCII : principe, tables de caractères, conversions

Code ASCII : principe, tables de caractères, conversions

À quoi servent les codes Ascii ? Comment connaître le code d'une lettre majuscule accentuée ? Et comment insérer des caractères spéciaux dans un mail ou un document ? Nos réponses dans Windows et macOS.

Si vous pouvez envoyer aujourd'hui un mail ou un SMS à un ami en étant sûr(e) que votre message s'affichera à l'identique sur son ordinateur ou son téléphone, c'est grâce aux normes qui codent les caractères sur tous nos appareils. Dans un système d'exploitation, chaque caractère est représenté par un nombre, un code numérique : dans un Windows ou un macOS en français ou en anglais, le A porte ainsi le code 65, le zéro (0) correspond au numéro 48 et l'espace au 32. Et vous l'aurez compris, il ne suffit pas de définir une table de correspondance qui numérote scrupuleusement chaque caractère ou symbole, il faut aussi que lors des échanges de messages ou de fichiers, cette même convention soit adoptée de part et d'autre, sans quoi il serait impossible de se comprendre !

À quoi sert le code ASCII ?

L'American Standard Code for Information Interchange, de son petit nom le code ASCII ou Ascii (prononcez aski), est une norme informatique pour le codage des caractères. En adoptant le même codage, les systèmes informatiques conçus par n'importe quel fabricant savent ainsi échanger du texte, des nombres, des signes de ponctuation et bien d'autres symboles.

Si l'ASCII, né dans les années soixante, est désormais détrôné par d'autres formes de codage plus étoffées et plus récentes comme l'Unicode, il a servi de base à ses successeurs. Ces derniers restent souvent compatibles avec lui. L'ASCII se code sur 7 bits dans la mémoire des ordinateurs, c'est-à-dire dans sept petites "cases élémentaires" ne pouvant contenir chacune que la valeur 0 ou 1, ce qui, en binaire, permet de représenter 128 valeurs (de 0000000 à 1111111).

  • Le code ASCII permet de définir 128 codes numériques, donc 128 caractères.
  • Les 32 premiers codes, de 0 à 31, ne sont pas des caractères imprimables mais des caractères "de contrôle". Par exemple le code 13 représente un retour à la ligne, et le code 7 fait produire un bip à certains ordinateurs, ce qui s'avérait utile sur les premiers IBM PC pour signaler une erreur, par exemple.
  • À partir du code 32, suivent des signes de ponctuation et quelques symboles mathématiques comme ! ou + ou /, puis les chiffres arabes de 0 à 9, ainsi que les 26 lettres de l'alphabet latin, en capitales puis en minuscules.

Quelle est la table des codes ASCII ?

Voici la table des codes ASCII, avec pour chaque caractère la valeur en décimal (base 10) et son équivalent en hexadécimal (base 16, voir plus loin) :

Caractère

Code ASCII
en décimal

Code ASCII en
hexadécimal

NUL (Null)

0

00

SOH (Start of heading)

1

01

STX (Start of text)

2

02

ETX (End of text)

3

03

EOT (End of transmission)

4

04

ENQ (Enquiry)

5

05

ACK (Acknowledge)

6

06

BEL (Bell)

7

07

BS (Backspace)

8

08

TAB (Tabulation horizontale)

9

09

LF (Line Feed, saut de ligne)

10

0A

VT (Vertical tabulation, tabulation verticale)

11

0B

FF (Form feed)

12

0C

CR (Carriage return, retour à la ligne)

13

0D

SO (Shift out)

14

0E

SI (Shift in)

15

0F

DLE (Data link escape)

16

10

DC1 (Device control 1)

17

11

DC2 (Device control 2)

18

12

DC3 (Device control 3)

19

13

DC4 (Device control 4)

20

14

NAK (Negative acknowledgement)

21

15

SYN (Synchronous idle)

22

16

ETB (End of transmission block, fin de bloc de transmission)

23

17

CAN (Cancel, annulation)

24

18

EM (End of medium, fin du médium)

25

19

SUB (Substitute, substitut)

26

1A

ESC (Escape, caractère d'échappement)

27

1B

FS (File separator, séparateur de fichier)

28

1C

GS (Group separator, séparateur de groupe)

29

1D

RS (Record separator, séparateur d'enregistrement)

30

1E

US (Unit separator, séparateur d'enregistrement)

31

1F

SP (Space, espace)

32

20

!

33

21

"

34

22

#

35

23

$

36

24

%

37

25

&

38

26

'

39

27

(

40

28

)

41

29

*

42

2A

+

43

2B

,

44

2C

-

45

2D

.

46

2E

/

47

2F

0

48

30

1

49

31

2

50

32

3

51

33

4

52

34

5

53

35

6

54

36

7

55

37

8

56

38

9

57

39

:

58

3A

;

59

3B

60

3C

=

61

3D

62

3E

?

63

3F

@

64

40

A

65

41

B

66

42

C

67

43

D

68

44

E

69

45

F

70

46

G

71

47

H

72

48

I

73

49

J

74

4A

K

75

4B

L

76

4C

M

77

4D

N

78

4E

O

79

4F

P

80

50

Q

81

51

R

82

52

S

83

53

T

84

54

U

85

55

V

86

56

W

87

57

X

88

58

Y

89

59

Z

90

5A

[

91

5B

 

92

5C

]

93

5D

^

94

5E

_

95

5F

'

96

60

a

97

61

b

98

62

c

99

63

d

100

64

e

101

65

f

102

66

g

103

67

h

104

68

i

105

69

j

106

6A

k

107

6B

l

108

6C

m

109

6D

n

110

6E

o

111

6F

p

112

70

q

113

71

r

114

72

s

115

73

t

116

74

u

117

75

v

118

76

w

119

77

x

120

78

y

121

79

z

122

7A

{

123

7B

 

124

7C

}

125

7D

~

126

7E

Touche de suppression

127

7F

  • Les codes 65 à 90 représentent les lettres de A à Z en capitale, et les codes 97 à 122 les mêmes lettres en minuscule, de a à z. Pour passer d'une lettre capitale à sa minuscule, il suffit d'ajouter 32 en décimal au code ASCII (ou +20 en hexadécimal, ou de modifier le sixième bit en binaire).
  • Donc en décimal, 65 (la lettre A) + 32 = 97 (la lettre a)

Qu'est-ce que l'ASCII étendu ?

Le code ASCII ayant été établi par des Américains, dont la langue ne comporte pas d'accents, les caractères accentués du français et les signes diacritiques nécessaires à d'autres langues n'y étaient pas prévus. C'est ce qui a conduit les organismes de normalisation à définir d'autres codages plus étoffés, qui ajoutent à l'ASCII les caractères qui manquent à une langue, un pays ou une culture.

Par commodité, et comme les 128 premiers caractères restent souvent identiques à ceux de l'ASCII, on parle alors d'ASCII étendu. Cette appellation un peu fourre-tout recouvre en fait différents types de codage, comme la norme ISO-8859-1 sur 8 bits (pour un codage maximal de 256 caractères), qu'on appelle aussi Latin-1 ou Europe occidentale. Ou encore le plus ambitieux codage Unicode que nous verrons plus loin. Tous les systèmes d'exploitation sont capables de basculer d'un jeu de caractères à l'autre.

Voici, par exemple, la table de codage ISO-8859-1, parfois présentée en France comme l'ASCII étendu :

Et une table uniquement pour les caractères de l'ASCII étendu, pour les valeurs décimales de 128 à 255 :

Caractère

Code ASCII
en décimal

Code ASCII en
hexadécimal

128 80
 129 81
130 82
ƒ 131 83
132 84
133 85
134 86
135 87
ˆ 136 88
137 89
Š 138 8A
139 8B
Π140 8C
 141 8D
Ž 142 8E
 143 8F
 144 90
' 145 91
' 146 92
" 147 93
" 148 94
149 95
150 96
151 97
˜ 152 98
153 99
š 154 9A
155 9B
œ 156 9C
 157 9D
ž 158 9E
Ÿ 159 9F
  160 A0
¡ 161 A1
¢ 162 A2
£ 163 A3
¤ 164 A4
¥ 165 A5
¦ 166 A6
§ 167 A7
¨ 168 A8
© 169 A9
ª 170 AA
" 171 AB
¬ 172 AC
­ 173 AD
® 174 AE
¯ 175 AF
° 176 B0
± 177 B1
² 178 B2
³ 179 B3
´ 180 B4
µ 181 B5
182 B6
· 183 B7
¸ 184 B8
¹ 185 B9
º 186 BA
" 187 BB
¼ 188 BC
½ 189 BD
¾ 190 BE
¿ 191 BF
À 192 C0
Á 193 C1
 194 C2
à 195 C3
Ä 196 C4
Å 197 C5
Æ 198 C6
Ç 199 C7
È 200 C8
É 201 C9
Ê 202 CA
Ë 203 CB
Ì 204 CC
Í 205 CD
Î 206 CE
Ï 207 CF
Ð 208 D0
Ñ 209 D1
Ò 210 D2
Ó 211 D3
Ô 212 D4
Õ 213 D5
Ö 214 D6
× 215 D7
Ø 216 D8
Ù 217 D9
Ú 218 DA
Û 219 DB
Ü 220 DC
Ý 221 DD
Þ 222 DE
ß 223 DF
à 224 E0
á 225 E1
â 226 E2
ã 227 E3
ä 228 E4
å 229 E5
æ 230 E6
ç 231 E7
è 232 E8
é 233 E9
ê 234 EA
ë 235 EB
ì 236 EC
í 237 ED
î 238 EE
ï 239 EF
ð 240 F0
ñ 241 F1
ò 242 F2
ó 243 F3
ô 244 F4
õ 245 F5
ö 246 F6
÷ 247 F7
ø 248 F8
ù 249 F9
ú 250 FA
û 251 FB
ü 252 FC
ý 253 FD
þ 254 FE
ÿ 255 FF

Qu'est-ce que le codage Unicode ?

L'Unicode, géré par nos grands systèmes d'exploitation comme Windows et macOS, est un ensemble de codages internationaux sur 8, 16 ou 32 bits. Sa vocation universelle lui assure une prise en compte de la plupart des langues écrites de la planète, y compris les diacritiques de chacune.

Dans de nombreux pays occidentaux, les versions récentes de Windows utilisent ainsi l'Unicode sous sa forme UTF-16 (16 bits). Les dernières versions d'Unicode normalisent non seulement les particularismes scripturaux, mais aussi et par exemple des symboles mathématiques ou même des milliers d'émojis, pour s'envoyer un clin d'œil ou des bisous entre smartphones Samsung et iPhone !

Comment afficher la Table des caractères de Windows ?

Toutes les versions de Windows sont fournies avec une Table des caractères, que vous pouvez ouvrir à tout moment si vous souhaitez, par exemple, saisir un caractère spécial, non accessible au clavier, comme le É. Cela vous évite d'avoir à connaître le code ASCII du caractère souhaité. Cette application Windows vous indique également le code numérique à taper pour obtenir tel ou tel caractère spécial, sans ouvrir la Table des caractères.

Mais si travaillez dans un traitement de texte, inutile de lancer cette application, Word et ses concurrents donnent accès à leur propre table des caractères. Reportez-vous également à notre fiche pratique Comment taper des majuscules accentuées.

  • Cliquez sur le menu Démarrer et lancez la Table des caractères située dans le dossier Accessoires Windows, ou via le bouton Loupe, tapez au clavier table des pour que Windows lance une recherche et vous propose cette application.
  • Dans la Table des caractères, sélectionnez éventuellement une Police, et recherchez ensuite le caractère spécial qui vous intéresse.
  • Double-cliquez sur le caractère souhaité ou cliquez une fois dessus et pressez le bouton Sélectionner pour l'ajouter à la zone de saisie Caractères à copier.
  • Pressez le bouton Copier pour récupérer le ou les caractères, vous pourrez ensuite coller (Ctrl+V) le contenu du Presse-papiers de Windows dans n'importe quelle application, par exemple dans un e-mail que vous êtes en train de taper dans votre navigateur Web. Vous pouvez aussi attraper un caractère spécial dans la Table des caractères et le faire glisser dans un document ouvert de certaines applications.
  • Remarquez qu'en bas à droite de sa fenêtre, la Table des caractères vous indique les touches qu'il faut taper au clavier pour obtenir ce caractère, par exemple Frappe: Alt+0201 pour insérer un É. Cette mention n'apparaît cependant pas pour tous les caractères, et votre clavier doit comporter un pavé numérique pour saisir ce code, comme nous vous l'expliquons ci-dessous.
  • Si vous souhaitez insérer des émojis, utilisez plutôt cette méthode dans les versions récentes de Windows 10 : pressez la touche Windows puis le point (Windows+.) pour faire apparaître la fenêtre des émojis et sélectionnez votre symbole. Sur certaines pages d'émojis, des petits ronds colorés servent à choisir le type de peau.

Comment taper un code ASCII dans Windows ?

Si vous avez appris par cœur quelques codes (ceux du É et du À, par exemple) pour les insérer régulièrement dans vos écrits, voici comment taper ces codes rapidement. Si votre clavier ne possède pas de pavé numérique dans sa partie droite, ce qui est hélas le cas de nombreux PC portables, le mieux est d'utiliser la Table des caractères de Windows ou celle de votre traitement de texte (Word, LibreOffice…).

  • Reportez-vous au besoin à la Table des caractères de Windows pour connaître le code numérique à taper pour obtenir le caractère spécial.
  • Votre clavier doit posséder un pavé numérique, et la touche Verr Num (verrouillage numérique) doit être activée.
  • Maintenez la touche Alt enfoncée et tapez le code numérique décimal, par exemple, 0201 sur le pavé numérique. Ce code Alt+0201 permet d'obtenir un É.
  • Si l'on vous indique un code à quatre chiffres, tapez ces quatre chiffres même si le code commence par des 0. Vous n'obtiendrez pas le même caractère si vous tapez Alt+201 et Alt+0201.
  • Si l'on vous indique un code de caractère en hexadécimal (base 16), convertissez-le d'abord en base 10 comme expliqué ci-dessous, et tapez ce code sur quatre chiffres ou plus, Alt+0xxx.

Comment taper des caractères spéciaux sur Mac ?

Comme Windows, le Mac vous donne aussi accès aux caractères spéciaux, pour lesquels aucune touche n'est prévue sur le clavier.

Comment taper des codes ASCII ou caractères spéciaux dans Word, Excel et les applications compatibles Office ?

Les applications de bureautique ont souvent des fenêtres spéciales pour donner accès aux caractères qui n'ont pas de touches sur le clavier des PC ou des Mac.

  • Dans Word, sous l'onglet Insertion, cliquez sur Symbole (icône Ω) > Autres symboles pour afficher la fenêtre des Caractères spéciaux.
  • Double cliquez sur le caractère spécial souhaité pour l'insérer dans votre document. Ou pressez le bouton Insérer.
  • Après sélection d'un caractère dans la fenêtre, vous pouvez aussi découvrir sa Touche de raccourci s'il en existe une. Par exemple, pour obtenir É : Ctrl+4,Maj+E qui signifie pressez les deux touches Ctrl et 4 puis relâchez-les, et tapez les deux touches Maj et e.
  • Vous pouvez aussi connaître le Code du caractère (sur quatre chiffres) à taper via la touche Alt en choisissant dans la liste ASCII (décimal). Par exemple Alt+0201 si le code numérique indiqué est 201.
  • Vous trouverez des explications plus détaillées dans cette fiche pratique.
  • Dans Excel, la fenêtre des Caractères spéciaux se trouve aussi sous l'onglet Insertion > Symbole (icône Ω).
  • Dans Excel et les tableurs compatibles, la fonction CAR renvoie le caractère spécifié par un nombre décimal. Ce nombre doit être compris entre 1 et 255, le caractère affiché varie selon le jeu de caractères utilisé par l'ordinateur.
  • Par exemple ="Victor"&CAR(160)&"Hugo" ajoute une espace insécable (code 160) entre Victor et Hugo.
  • À l'inverse, la fonction CODE renvoie le numéro de code du premier caractère du texte.
  • Par exemple =CODE("Victor") renvoie 86, qui correspond au code ASCII du V majuscule.
  • Dans le traitement de texte ou le tableur de la suite bureautique libre et gratuite LibreOffice, cliquez sur l'icône (Omega) puis sur Plus de caractères pour afficher la fenêtre des Caractères spéciaux.

Comment convertir un code ASCII en hexadécimal, en décimal ou en binaire ?

Newsletter

Si la valeur d'un code ASCII vous est indiquée en hexadécimal et que vous souhaitez connaître son équivalent en décimal, ou inversement, voici comment faire sur PC, Mac et smartphone.

  • Dans Windows, cliquez dans le coin inférieur gauche de l'écran sur le menu Démarrer pour lancer la Calculatrice. Cliquez ensuite sur le bouton donnant accès à ses options.
  • Choisissez le mode Programmeur. Vous pourrez ensuite revenir au mode Standard pour retrouver l'affichage plus classique des calculettes.
  • Si vous cliquez sur DEC, vous indiquez que vous allez saisir une valeur décimale, donc avec les symboles habituels de 0 à 9. Tapez par exemple 65, la Calculatrice vous précise l'équivalent hexadécimal, soit 41. Les équivalents en OCT (octal, base 8) et en BIN (binaire, base deux) intéresseront plutôt les programmeurs.
  • Comme sur une calculette, cliquez sur le bouton CE (Clear Entry) pour effacer le dernier nombre saisi.
  • Si vous cliquez sur HEX, vous précisez que vous allez saisir une valeur hexadécimale, donc en base 16, qui nécessite 16 symboles pour représenter les nombres : aux chiffres de 0 à 9 s'ajoutent les lettres de A à F. Tapez par exemple C5, la Calculatrice Windows vous précise l'équivalent décimal, c'est-à-dire 197. Pour représenter le C de C5, vous pouvez soit cliquer sur le bouton C dans la colonne de gauche, soit taper un c minuscule ou majuscule sur votre clavier.
  • Sur Mac, lancez la Calculette. Dans le menu Présentation, choisissez Programmeur.
  • Cliquez, en haut à droite de la fenêtre, sur le petit bouton 16 pour taper une valeur en hexadécimal, par exemple C5.
  • Cliquez maintenant sur le petit bouton 10 : C5 en hexadécimal (noté 0xC5) est égal à 197 en décimal.
  • En haut à droite de la fenêtre, les boutons ASCII et Unicode vous montrent le caractère équivalent à la valeur saisie, en ASCII étendu ou en codage Unicode.
  • Cliquez sur Masquer binaire pour ne plus voir la représentation en base 2 (la longue suite de 0 et 1). Dans le menu Présentation, pour revenir à un affichage de simple calculette, passez au mode Élémentaire.
  • Sur smartphones et tablettes Android ou iOS (iPhone, iPad), si votre calculette ne vous donne pas accès à une option de conversion décimal /hexadécimal, vous trouverez d'innombrables sites Web qui réalisent ce type de conversion, par exemple www.ma-calculatrice.fr.