Les meilleurs logiciels gratuits de retouche photo pour Windows

Les meilleurs logiciels gratuits de retouche photo pour Windows

Inutile d'investir dans Photoshop pour retoucher vos photos : que vous soyez novice ou expert, vous trouverez de quoi satisfaire vos besoins parmi des logiciels gratuits pour Windows.

À l'évocation de la retouche d'image, un nom fleurit sur toutes les lèvres : Photoshop. Et pour cause, ce logiciel développé par Adobe fait référence depuis des lustres chez les professionnels. Malgré ses nombreux atouts et ses puisantes fonctions, il ne constitue pas une solution envisageable pour tous. Sa complexité peut effrayer un public peu aguerri tandis que son abonnement payant – près de 300 euros par an ! – décourage les bourses modestes…

Hélas, sur PC, il ne faut pas compter sur les outils intégrés en standard à Windows, même pour des retouches sommaires : le vénérable Paint n'offre que le strict minimum pour retravailler des images tandis que Photos (sur Windows 10) fait surtout office de visionneuse. Fort heureusement, et sans parler des solutions en ligne qui exigent d'avoir une connexion à Internet, il existe plusieurs applications de retouche photo totalement gratuites et très convaincantes pour tous les profils, du novice à l'expert. Voici les cinq meilleures, classées de la plus simple à la plus complète.

PhotoScape X : la retouche clé en main

On ne lui compte pas encore dix ans d'existence, mais PhotoScape X a déjà réussi à se faire une place de choix sur le marché de la retouche photo. Initialement sorti en 2013, le logiciel connaît un développement très actif depuis 2017, présentant régulièrement de nouvelles fonctions et améliorations. Décrit comme "fun et intuitif", il séduit un public amateur peu convaincu par les performances de son smartphone et/ou peu à l'aise avec les réglages avancés de son appareil photo numérique.

Dans sa volonté de s'adresser à tous, PhotoScape X opte pour une interface simplifiée à l'extrême, bien différente de l'organisation choisie par la concurrence. Plutôt que de dédier sa page d'accueil aux options de création et d'ouverture de fichiers, le logiciel préfère y consigner l'ensemble de sa documentation. Les outils sont présentés en vidéo, favorisant la prise en main d'un programme à la l'agencement peu commun. On précise ici que tutoriels et terminologies de fonctions ne sont disponibles qu'en anglais, point qui peut poser des difficultés de compréhension générale.

L'aménagement du plan de travail ne déroge pas à l'originalité structurelle souhaitée par PhotoScape X. La barre de menus met l'accent sur des objectifs de transformation plutôt que sur des catégories d'outils de traitement. Les fichiers sont directement accessibles depuis l'arborescence qui jouxte la zone d'édition, et l'on ne peut ouvrir et modifier alternativement plusieurs photos sans leur appliquer à toutes les mêmes réglages. Une limite d'usage qui rappelle que PhotoScape X a été pensé pour les retouches occasionnelles, ludiques, rapides, et non pour le traitement approfondi d'images, en témoigne également l'ensemble des réglages, effets et filtres préconfigurés.

Télécharger PhotoScape X pour Windows

 

Paint.net : le successeur amélioré de Paint

Il fut un temps où Paint.net n'était qu'un projet étudiant et devait proposer une simple alternative à Microsoft Paint. Aujourd'hui, ce logiciel de retouche a clairement outrepassé ses objectifs premiers, intégrant des options d'édition plus évoluées : recadrage, gestion des calques, lasso, baguette magique, tampon de clonage, effets, filtres, anti-yeux rouges, historique des modifications, etc. De fait, Paint.net en fait beaucoup – et beaucoup plus que son glorieux ancêtre.

Avec son interface modulaire, Paint.net se veut flexible dans son organisation. Chacun réagence les blocs d'outils autour de la zone d'édition selon ses habitudes de travail. Néanmoins, son interface quelque peu vieillotte décontenance à la fois les amateurs en quête d'une solution ludique et conviviale, et ceux, plus expérimentés, qui rechercheraient un logiciel intuitif à la structure semi-professionnelle bien calibrée.

Dernier atout, Paint.net est compatible avec de nombreux plugins issus de la communauté open source grâce auxquels des outils initialement inexistants se font une place au sein des fonctions natives du logiciel.

Télécharger Paint.net pour Windows

 

Photofiltre 7 : le plus évolutif

Clairement orienté retouche et création, Photofiltre 7 s'adresse à un public intermédiaire, trop expérimenté pour PhotoScape X, mais intimidé par les références que sont Photoshop ou GIMP, par exemple. On apprécie notamment son caractère évolutif : en progressant, on continue d'y trouver un intérêt et des fonctions adaptées à ses exigences nouvelles.

Photofiltre 7 s'architecture autour d'une interface classique – certains diront vieillotte… –, bien qu'un peu trop fournie : barres de menus et de réglages rapides surmontent le plan de travail. À droite de l'interface, les outils de retouche élémentaires demeurent à portée de clic. Facilitant la manipulation de dossiers d'images, le bloc de prévisualisation situé au pied du logiciel permet de naviguer et d'ouvrir rapidement les contenus d'un répertoire. L'édition multiple est, quant à elle, favorisée par l'affichage en fenêtres flottantes des illustrations traitées. On garde ainsi constamment à l'œil les éléments sur lesquels on travaille simultanément.

On retrouve chez Photofiltre 7 des options de modification et de traitement avancées qui ont fait la réputation d'autres grands noms du secteur : gestion des calques, tampon de clonage, baguette magique, masques, remplissage automatique pour n'en citer que quelques-uns. Les nombreux réglages et filtres personnalisables permettent de corriger tout en finesse les luminosité, contraste, saturation, gamma, bruit, texture. En revanche, manquent à l'appel certains outils automatisés comme la suppression des yeux rouges (corrigibles par la combinaison des fonctions " sélection cercle " + désaturation), ainsi que la prise en charge des images vectorielles.

Télécharger Photofiltre 7 pour Windows

 

GIMP : un sérieux concurrent à Photoshop

Pour comprendre GIMP, il faut avoir atteint un niveau d'expertise élevé. À titre de comparaison, ce logiciel libre propose des fonctions très similaires à celles de Photoshop, offrant des possibilités de retouche, d'édition et de traitement avancés. Néanmoins, malgré ses performances et sa gratuité, l'organisation bousculée de son interface lui porte souvent préjudice auprès d'une communauté déjà habituée à travailler avec les outils d'Adobe. De ce constat sont par ailleurs nés plusieurs projets de patch open source pour GIMP (PhotoGIMP, par exemple) visant à refondre l'interface de l'éditeur pour la rendre plus accessible aux inconditionnels de Photoshop.

Dans sa version d'origine, GIMP s'organise autour d'une zone d'édition classique surmontée d'une barre de menus, encadrée d'une boîte à outils à gauche, et d'une palette de réglages à droite. Ici, pas de fenêtres flottantes, mais une barre d'onglets affichant la miniature de l'image en cours d'édition pour se repérer rapidement. Un mode multifenêtre existe bien (menu Fenêtres > décocher Mode fenêtre unique), mais il permet surtout de désolidariser chaque module qui compose l'interface (boîte à outils, réglages, zones de travail), et ainsi de piloter le logiciel et ses projets sur plusieurs écrans.

Le passage de GIMP en version 2.10 a marqué un réel tournant dans le développement du logiciel. L'intégration du moteur graphique GEGL, la gestion 32 bits, la prise en charge du multithreading, la compatibilité WebP, l'utilisation du GPU via OpenCL font partie des grandes nouveautés qui le propulsent au rang des indispensables de la retouche (semi)professionnelle. En termes d'outils, on retrouve les traditionnels calques et masques que la dernière mouture a étoffés, des filtres personnalisables par dizaine, des modes de transformation rodés et des options de sélection améliorées alors qu'elles peinaient jusqu'ici à rivaliser avec celles de Photoshop.

À toutes fins utiles, on ajoutera que GIMP est ouvertement compatible avec de très nombreux plugins open source (C et Python) permettant de profiter d'outils et de réglages non disponibles dans la version officielle du logiciel.

Télécharger GIMP pour Windows

 

Darktable : la chambre noire numérique

Beaucoup le comparent à Lightroom, le prix en moins. Mais si Darktable présente effectivement des similitudes avec le célèbre produit d'Adobe, il diverge sur de nombreux autres aspects et nécessite que l'on fasse preuve de souplesse pour s'adapter à ses très, très nombreuses fonctions.

Avant tout, il convient de revenir sur ce qu'est Darktable, à savoir un logiciel libre de traitement non destructif des données brutes (RAW) du capteur de l'appareil photo numérique (APN), compatible dans un second temps avec les fichiers HDR et rastérisés. En d'autres termes, Darktable permet de développer numériquement et de corriger ses fichiers comme on le ferait dans une chambre noire avec une pellicule argentique. À cet effet, on lui doit une interface double composée d'une table lumineuse (organisation des images et pellicules, tags, étiquettes de couleur) et d'une chambre noire.

C'est depuis la chambre noire que l'on ajuste ses images et que l'on corrige ses fichiers. Pour ce faire, Darktable dispose de modules hiérarchisés selon les différentes étapes du traitement : développement (exposition, balance des blancs, recadrage, contrastes, correction des perspectives, etc.), valeurs tonales (niveaux, courbe de tonalité, mappage), couleurs (mixeur de canaux, contraste et correction des couleurs), améliorations (suppression des pixels chauds, réduction du bruit, netteté, correction de l'objectif), effets (filtres, grain, cadres) et masques. 

Newsletter

Darktable n'est donc pas un logiciel de retouche au sens strict du terme, mais un outil semi-professionnel de traitement de l'image brute. Pour peu que l'on soit motivé et intéressé, il n'est pas nécessaire d'être expert en développement numérique pour se lancer avec Darktable : fort d'une communauté active et passionnée, le projet recense des centaines de tutoriels poussés sur son site officiel.

Télécharger Darktable pour Windows