Refuser les augmentations de forfait imposées par les opérateurs

Vous avez reçu un mail de votre opérateur fixe ou mobile ? Lisez-le attentivement : il vous informe peut-être d'une augmentation de tarif que vous pouvez refuser...



Comme tout le monde ou presque, vous recevez sans doute régulièrement des courriels de votre opérateur Internet ou mobile. La plupart du temps, il s'agit simplement de messages liés à votre forfait mensuel, avec la facture associée. Des courriers classiques et habituels que vous pouvez archiver après les avoir consultés rapidement.
Mais ce n'est pas toujours le cas, et certains mails apparemment anodins peuvent receler des informations bien plus importantes avec des conséquences sur vos finances.
C'est notamment le cas des messages qui annoncent une "amélioration" de l'offre moyennant une légère augmentation de tarif. Car si vous n'y prenez garde, l'augmentation sera automatiquement appliquée, même si vous n'êtes pas intéressé par le service supplémentaire proposé !

Le service Youboox intégré d'office dans les forfaits Free

L'un des derniers exemples en date vient de Free. Il y a quelques semaines, l'opérateur a en effet envoyé un mail à ses abonnés fixe et mobile pour les informer que Youboox serait intégré d'emblée à leur forfait à compter du 1er février 2020 moyennant un supplément de 0,99 euro par mois. Pour mémoire, l'opérateur proposait gratuitement ce service pendant un an à ses abonnés, depuis le 31 janvier 2019 (voir article).
D'un point de vue purement financier, cette offre est intéressante. Rappelons que Youboox est une plateforme française faisant office de "kiosque numérique", avec près de 250 000 titres à lire en ligne (livres, presse, BD...) pour un abonnement de 11,99 euros par mois. La formule de Free représente donc une belle économie.
Le problème, c'est qu'elle sera désormais intégrée d'office au forfait, même pour ceux qui n'utilisent pas Youboox ! Ce qui peut faire grincer des dents.
Heureusement, il est possible de refuser cette offre. Comme le mentionne le message de Free (voir copie ci-dessous), il faut se rendre son sur compte et désactiver l'option.

Vous allez prochainement profiter de contenus supplémentaires sur Youboox One !

Cher(e) abonné(e),

Depuis le 31 janvier 2019, vous bénéficiez sans surcoût d’un accès à Youboox One, sur votre ligne "0123456789". Ce service vous permet de profiter en illimité de dizaines de milliers de livres (BD, mangas, policiers, politique, art, culture, cuisine, jeunesse, guides de voyage...) sur votre smartphone, tablette ou PC, jusqu’à 3 écrans en simultané.

Nous vous informons que le service Youboox One intégrera de nouveaux contenus à compter du 1er février 2020. En plus de 50 000 livres déjà disponibles et des livres en avant-première qui vous sont réservés en tant qu’abonné Free, vous pourrez également profiter des livres audio, dont un best-seller par mois.

Devant le succès rencontré par l’offre Youboox One, nous avons décidé de vous faire bénéficier automatiquement de ce service intégrant les livres audio, à partir du 1er février 2020, pour seulement 0,99€ par mois, grâce à une remise de couplage.

[...]

Nous tenons à vous rappeler que cette offre est sans engagement. Vous pouvez si vous le souhaitez faire le choix d’y renoncer en un simple clic, à tout moment et sans frais, depuis votre Espace Abonné. Pour ne pas profiter de cette offre, cliquez-ici.

Nous vous souhaitons d’agréables moments avec Youboox One.



Le message le rappelle bien : l'option reste optionnelle. Mais il faut effectuer une action explicite et volontaire pour la décliner. Et c'est là que le bât blesse...

En pratique, si vous êtes client Free, si vous n'êtes pas intéressé et si vous vous avez supprimé par mégarde ce message, il n'est pas trop tard pour agir et refuser cette offre. Rendez-vous sur votre compte avec votre identifiant et votre mot de passe et désactivez l'option Youboox.
Attention, si vous êtes à la fois abonné en fixe (ADSL ou fibre) et en mobile, vous devez vous rendre sur vos deux comptes pour désactiver l'option !
Précisons que tous les abonnés fixe ou mobile sont concernés, à l'exception des abonnés au forfait à 2 euros.

Une méthode à la limite de la vente forcée, mais courante et légale

Cette pratique n'est pas une première. Tous les grands opérateurs utilisent cette méthode pour augmenter leurs revenus en mettant en avant des avantages pour leurs clients. Bouygues Telecom a employé le même procédé récemment pour inciter ses utilisateurs d'un forfait spécial à 5 euros (appels illimités et 20 Go de data par mois) à passer à une formule offrant davantage de données. Idem pour ses clients Bbox avec une hausse automatique de trois euros sur leur abonnement en échange des appels illimités vers les mobiles. Red by SFR a fait la même chose en tenant d'imposer une hausse de deux euros par mois pour 10 Go de données supplémentaires sur un forfait mobile. Orange n'est pas en reste. L'opérateur historique a ainsi augmenté récemment le prix de son forfait Open 2 h 100 Mo Plus de 3 euros par mois en incluant les appels en illimité et en le rebaptisant Open 100 Mo. Et on pourrait multiplier les exemples à l'envi, tant la pratique est courante.

Pour cavalière qu'elle soit, cette méthode qui ressemble à de la vente forcée est parfaitement légale. Il faut juste que l'opérateur informe ses clients au moins un mois à l'avance – ce qui est toujours le cas – en leur laissant la possibilité de refuser la nouvelle offre.

Jusqu'à présent, il était toujours possible de rester aux conditions initiales, et donc de conserver un forfait à un tarif inchangé, avec les mêmes prestations. Mais Bouygues Telecom a franchi récemment un nouveau pas. L'opérateur a effet prévenu par mail les abonnés à certains forfaits B&You d'une augmentation de tarif au prétexte de légères améliorations – le volume de data passant de 1 Go à 10 Go sur le forfait 2 h, par exemple. Mais certains changements présentés comme des avantages n'offre qu'un intérêt très limité, pour ne pas dire nul. C'est le cas notamment de la formule B&You 20 Go à 5 euros par mois, qui va augmenter de 3 euros par mois (+ 6 %, donc !) pour 2 Go de date supplémentaires en Europe, qui plus est, déduits de l'enveloppe initiale de 20 Go. Inutile de préciser que peu d'utilisateurs y trouveront leur compte



L'ennui, c'est que cette fois, Bouygues Telecom ne laisse aucune possibilité pour conserver la formule initiale. De fait, avançant , l'opérateur n'offre que deux possibilité : accepter l'augmentation ou résilier purement et simplement l'abonnement ! “Conformément à l’article L 224-33 du Code de la consommation, nous vous rappelons que vous disposez de la possibilité de résilier votre contrat, sans pénalité, jusque dans un délai de quatre mois après l’entrée en vigueur de la modification de votre offre. Cette modification sera effective à la date de votre prochaine facture du 13 mars 2020. Si vous n’êtes pas engagé, vous pouvez résilier à tout moment”, peut-on lire dans le message adressé aux clients concernés. Gageons que la méthode fera vraiment grincer des dents...

Il convient ainsi de rester très attentif – pour ne pas dire méfiant – quand on reçoit un message inhabituel de son opérateur afin de réagir à temps et de décliner une offre que l'on n'a pas demandée quand on n'en a pas besoin. Prudence donc !
Cet article est régulièrement mis à jour par des experts sous la
direction de Jean-François Pillou, fondateur de CommentCaMarche.
Ce document intitulé « Refuser les augmentations de forfait imposées par les opérateurs » issu de Comment Ça Marche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.