Communautés WhatsApp : des groupes dans les groupes

Communautés WhatsApp : des groupes dans les groupes

Après plusieurs mois de test, WhatsApp accueille les Communautés, une fonction permettant de créer des sous-groupes au sein de groupes réunissant des milliers de participants. Une évolution majeure pour la messagerie.

Annoncées en début d'année et après de nombreux mois de test, les Communautés débarquent enfin sur WhatsApp ! Le principe est très simple : il s'agit de permettre à tout collectif – comme des associations de quartier, des parents d'élèves ou encore des entreprises – de s'organiser et de gérer plusieurs conversations autour d'un sujet bien précis. Par exemple, les membres d'un restaurant peuvent former leur communauté et créer un fil de discussion pour les chefs, un fil de discussion pour les serveurs en salle et un pour la totalité de l'équipe. Idem pour une classe, qui peut accéder à un canal pour l'entraide aux devoirs, un pour les annonces des professeurs, un pour les absences, etc. La fonction peut aussi se montrer utile pour réunir tous les élèves et/ou les parents d'élèves d'un lycée ou d'un collège par exemple. Le proviseur, également administrateur, peut ainsi faire passer une information importante à l'ensemble des élèves de son établissement ou à certaines classes seulement. Pour résumer, il s'agit de créer des sous-groupes dans un groupe – un peu comme ce qui se fait déjà sur Discord et Microsoft Teams –, ce qui s'avère très pratique pour de nombreuses activités.

© Meta

Communautés : faire de WhatsApp un outil pour les professionnels

Le nouvel onglet Communautés se situe en haut de l'application pour la version Android, et en bas de l'écran depuis la version iOS. Il suffit d'appuyer sur "Nouvelle communauté" pour en créer une, et ensuite y ajouter de nouveaux groupes ou certains existant déjà. À noter qu'il est impossible pour les membres d'un groupe au sein d'une communauté de s'adresser à l'ensemble de celle-ci, ce droit étant réservé à l'administrateur. Meta insiste également beaucoup sur la sécurité "inégalée" des données échangées – malgré les polémiques qui éclaboussent régulièrement la firme à ce sujet : "Les communautés sont intrinsèquement privées, c'est pourquoi nous continuerons à protéger les messages avec un chiffrement de bout en bout. Cette technologie de sécurité n'a jamais été aussi nécessaire pour protéger la vie privée et la sécurité des personnes".

© Meta

WhatsApp n'en n'oublie pas pour autant ses fondamentaux : la messagerie instantanée, et notamment les groupes. En plus de la fonction Communautés, la firme a annoncé quelques évolutions pour les discussions de groupes, qu'elle fassent partie ou non d'une communauté. Ainsi, il est maintenant possible de créer des sondages dans les discussions, et les appels vidéo peuvent maintenant accueillir jusqu'à 32 membres. Autre changement : les groupes peuvent maintenant compter jusqu'à 1 024 membres, contre 512 jusqu'à présent. Ces fonctions, combinées avec la possibilité de réagir aux messages par des emojis – ce qui évite de surcharger le fil de discussion inutilement –, la possibilité de partager des fichiers volumineux – jusqu'à 2 Go par fichier – et celle pour les administrateurs de supprimer des messages, seront très utiles pour gérer les communautés, et montrent la volonté de Meta de faire de leur messagerie instantanée un outil pour le monde professionnel, se posant petit à petit comme un concurrent sérieux pour Teams, Zoom ou encore Google Meet. Toutes ces nouvelles fonctions commencent leur déploiement dans le monde entier ce jeudi 3 novembre. Elles arriveront donc progressivement durant les mois à venir.

© Meta
Autour du même sujet

WhatsApp