iPad, iPad mini, iPad Pro : quelle tablette choisir ?

iPad, iPad mini, iPad Pro : quelle tablette choisir ?

Petit ou grand écran ? Pour un usage occasionnel ou pour remplacer un ordinateur portable ? Pour lire, pour jouer, pour dessiner, pour regarder les vidéos ? Une tablette peut faire tout ça, et bien plus. Et dans cette catégorie, il n'y a pas mieux qu'un iPad. Voici une sélection assortie de quelques conseils pour vous aider à choisir le bon modèle dans la gamme Apple.

Au risque d’en froisser certains, quand on parle de tablette tactile, on pense immédiatement iPad, tant l'appareil d'Apple domine cette catégorie. Dans le monde d’Android, seul Samsung tente encore de proposer des modèles au goût du jour, dont certains sont dotés d’écrans d’excellente qualité, rivalisant sans problème avec ceux des meilleurs iPad. Mais la comparaison s’arrête là, car le système Android lui-même n’a pas su créer la dynamique nécessaire à la création d’applications véritablement conçues pour les tablettes. Du coup, on se retrouve trop souvent, sur une tablette Android, avec des applications pour smartphone agrandies ou bien mal adaptées. Alors que l’iPad dispose, lui, d’un catalogue d’applications spécialement conçues pour tirer parti de la taille de l’écran et des fonctions multitâches spécifiques d’iPad OS.

Autant le dire tout de suite, cela ne signifie pas pour autant que le choix soit simple. Car même s’il n’y a globalement que cinq modèles au catalogue, le diable vient, comme d’habitude, se nicher dans les détails comme nous le verrons plus loin. Heureusement, on peut tout de même dire que tous ces modèles ont au moins une caractéristique en commun : la versatilité. Autrement dit, il n’y a pas de mauvais choix : tous les iPad vous permettront de consulter vos courriels et des sites Web, de jouer, de regarder des vidéos, de travailler et même de remplacer un ordinateur portable dans certaines conditions. Ce qui change, c’est le confort avec lequel vous pourrez réaliser toutes ces tâches, qui varie selon la taille de l’écran, la capacité de stockage, la puissance du processeur, etc.

Quelles sont les différences entre les écrans des iPad ?

Commençons par la différence qui saute aux yeux : la taille de l’écran (représentée par sa diagonale "utile", comme toujours dans ce domaine). Comme son nom l’indique, l’iPad mini est le plus petit de la gamme avec son écran de 7,9 pouces (20 cm) de diagonale, contre les 10,2 pouces (26 cm) de l’iPad de 8e génération. Il est aussi le plus léger avec 300 grammes contre 495. Autrement dit, si vous cherchez le modèle d’iPad le plus maniable, vous n’avez plus qu’à choisir la couleur et la capacité mémoire de votre iPad mini. À noter que le mini n’est pas le moins cher de la bande. L’iPad « tout court », dit donc de 8e génération, commence à 389 euros, contre 459 euros pour l’iPad mini. Seulement, en référence à la difficulté évoquée plus haut, le moins cher des iPad n’est doté que de 32 Go de mémoire de stockage, contre 64 Go pour le moins cher des iPad mini. Mais les deux sont équivalents au niveau de la puissance de calcul puisqu’ils sont équipés du même processeur A12 Bionic, celui qui équipe les iPhone XS (génération 2018). Dites donc, Apple, vous n’auriez pas pu faire plus simple ? D’autant que ces petites complications ne s’arrêtent pas là.

Continuons ainsi sur les différences de tailles, tant d’écran que de toute la tablette. L’iPad Air de 4e génération offre un écran de 10,9 pouces (27,7 cm) de diagonale, tandis que celui du premier des iPad Pro atteint les 11 pouces (27,9 cm), tout en conservant pourtant, globalement, exactement la même largeur et la même hauteur. Normal : l’iPad Pro 11 pouces dispose de bords très légèrement plus fins autour de l’écran. Notez tout de même que l’iPad Air est légèrement plus épais que l’iPad Pro 11 pouces (6,1 mm contre 5,9 mm), mais pourtant un peu plus léger (458 grammes contre 471).

Pour en terminer avec les différences physiques, l’iPad Pro 12,9 pouces domine la catégorie avec un écran atteignant donc les 32,7 cm de diagonale. Cela en fait le modèle le plus confortable pour regarder des films ou des séries télé, et bien sûr travailler à condition d’avoir le budget, car c’est aussi le plus cher de tous, forcément.

Pour en finir avec le confort d'affichage, notez enfin que l'iPad de 8e génération est le seul de toute la gamme à ne pas disposer d'un revêtement anti-reflets.

Quel est l'iPad le plus puissant ?

Vous cherchez le plus puissant des iPad ? Là encore, la réponse ne va pas de soi. En effet, le plus récent de toute la gamme actuelle, l’iPad Air de 4e génération, dispose du processeur A14, le même que celui qui équipe les iPhone 12. Ce qui en fait le plus puissant de tous les iPad… dans certains cas. Car le processeur A12Z des iPad Pro a beau ne pas être de dernière génération, il intègre toutefois un plus grand nombre de cœurs de calcul, très efficaces pour les calculs en 3D ou en rendu vidéo. Pour simplifier (placer ici un petit soupir de soulagement), on peut tout de même dire que l’iPad Air et l’iPad Pro offrent des performances équivalentes. Soulignons tout de suite que cela ne veut pas dire, loin de là, que les performances des iPad mini et iPad soient à la traine. Le processeur A12 n’est pas un lambin.

Y a-t-il une différence de qualité entre les écrans de tous les iPad ?

Puisque l’iPad c’est avant tout un écran, parlons de la qualité de ce dernier. Ceux des iPad Pro sont les meilleurs en plus d’être les plus grands (voir plus haut). Ils sont les seuls à bénéficier de la technologie baptisée Pro-motion par Apple et qui leur permet d’atteindre un taux de rafraîchissement de l’écran jusqu’à 120 images par seconde. Le premier avantage est de proposer un défilement sans aucune saccade, qu'il s'agisse du glissement vertical des pages Web ou du passage à l'horizontale d'un écran d'accueil à l'autre. Un vrai confort visuel que l'on oublie vite, mais qui manque dès que l'on reprend un iPad non pro dans les mains. Le passage à 120 images par seconde est également très utile et efficace lorsque l'on utilise un Apple Pencil : cela permet d'améliorer encore le temps de réaction du stylet d'Apple pour un plus grand confort d'écriture ou de dessin sur l'écran. À l'inverse, cela permet également à l'écran de réduire son taux de rafraîchissement jusqu'à 24 images par seconde pour s'adapter à certains types de vidéos, comme les films. Cela intéresse surtout les puristes, et permet également à l'iPad d'économiser un peu d'énergie.

Quel Apple Pencil pour quel iPad ?

L'Apple Pencil est sans surprise le meilleur des stylets pour l'iPad. Mais, si cet accessoire vous intéresse, il convient de choisir celui qui correspond à votre iPad. Ainsi, l'iPad de 8e génération n'est compatible qu'avec l'Apple Pencil de 1re génération. Tandis que, dorénavant, tous les autres iPad de la gamme sont compatibles avec l'Apple Pencil de 2e génération. La différence entre les deux tient essentiellement aux modes de recharge utilisés. Le premier se branche directement dans le port Lightning de l'iPad. Tandis que le second se fixe magnétiquement à l'un des bords des iPad Pro ou de l'iPad Air 4e génération pour se charger « sans fil ». On comprend pourquoi l'iPad Air de 4e génération a adopté le design des iPad Pro aux bords externes aplatis.

Prise Lightning ou USB-C sur les iPad ?

Les iPad se différencient également par le ou les connecteurs qu'ils proposent. Au commencement, tous les iPad utilisaient le même connecteur que celui des iPhone. Plus tard, les iPad Pro ont adopté le connecteur USB–C, laissant la prise Lightning aux iPad non pro. L'iPad Air de 4e génération rend cette distinction moins nette, puisqu'il a adopté lui aussi le connecteur USB–C. Il faut évidemment comprendre que le connecteur Lightning a vocation à disparaître, aussi bien sur les iPad que sur les iPhone d'ailleurs, même si Apple semble vouloir vraiment prendre son temps en la matière. On peut le regretter, car le connecteur USB–C a tout de même plusieurs avantages. Il permet par exemple de brancher directement à l'iPad des clés USB ou des disques externes utilisant ce connecteur USB–C sans avoir besoin d'adaptateur. Et ce, en profitant de toute la vitesse de transfert de l'USB-3, alors que le connecteur Lightning est limité à l'USB–2. De plus, même si la transition est plus lente que prévu, l'USB–C va devenir le nouveau standard des connecteurs pour les smartphones, les tablettes et les ordis, et donc rendre obsolète le connecteur Lightning.

Au chapitre des similarités, on note que tous les iPad actuellement au catalogue, à l'exception toutefois de l'iPad mini, sont munis du Smart Connector. On remarque ce dernier par la présence de trois petits cercles sur la tronche ou à l'arrière de l'iPad, selon les modèles, qui permettent de relier magnétiquement certains types de claviers, par exemple. Ce connecteur s'occupe alors de fournir de l'énergie au clavier et aussi, dans le cas du Magic keyboard compatible avec l'iPad Pro et l'iPad Air de 4e génération, de dédoubler la prise USB–C.

Quel est le meilleur iPad pour Zoom ?

Tous les iPad sont munis de deux ou trois objectifs photo/vidéo. À commencer bien sûr par la caméra frontale, indispensable pour la visioconférence. L’iPad de 8e génération est le moins bien fourni en la matière. Avec un capteur d’à peine plus de 1 Mpx à l'avant, ne vous attendez pas à des miracles. Dommage, car tous les autres modèles, y compris l'iPad mini sont, eux, équipés d'un capteur de 7 Mpx à l'avant. Cela dit, l'audio c'est aussi très important pour les visioconférences. Sans surprise, l'iPad Pro fournira le meilleur résultat tant à l'écoute qu'à l'enregistrement. Les deux modèles sont en effet équipés de quatre haut-parleurs et de cinq microphone, en faisant largement les plus performants dans ce domaine. L'iPad Air de quatrième génération dispose de deux microphones, tandis que l'iPad de huitième génération n'en dispose que d'un seul. Aussi bien pour l'écoute que pour la prise de son, vous pouvez également utiliser un casque : attention les iPad Pro ne sont pas munis d'une prise mini jack. Vous devrez donc utiliser des écouteurs Bluetooth, ou alors un casque filaire muni d'une prise USB–C.

Quel est le meilleur iPad pour prendre des photos ?

Pour ce qui est des objectifs photo en face arrière, les deux modèles d'entrée de gamme, l'iPad de 8e génération et l’iPad mini, produisent des images en 8 Mpx. L'iPad de 4e génération dispose d'un seul objectif avec un capteur de 12 Mpx. Tandis que l'iPad Pro dispose de deux objectifs : un grand-angle de 12 Mpx et un ultra grand angle de 10 Mpx. Autre avantage de l'iPad Pro, aussi bien en taille 11 pouces que 12,9 pouces, la présence d'un scanner LiDAR pour une meilleure détection des distances. Autrement dit, si vous comptez utiliser votre iPad comme un appareil photo, notamment pour profiter d'un viseur grand large, alors l'iPad Pro s’impose.

Notons enfin une dernière différence entre les iPad Pro et les autres : seuls ces derniers proposent un capteur Face ID pour déverrouiller la tablette à l'aide de votre visage, comme sur les iPhone depuis l'iPhone X. Les autres utilisent un capteur Touch ID pour déverrouiller votre appareil à l'aide d'une empreinte digitale. Dans le cas de l'iPad mini et de l'iPad de 8e génération, ce capteur se situe dans le bouton d'accueil situé sous l'écran, comme sur les iPhone d’avant l'iPhone X. Dans le cas de l'iPad Air de 4e génération, puisqu'il n'y a plus de bouton d'accueil, Apple a intégré un lecteur d'empreintes digitales dans le bouton Marche/Arrêt, situé sur la tranche supérieure.

Voilà, vous savez tout ou presque, consultez maintenant notre sélection pour vous aider à faire votre choix.