Liseuses électroniques : les bibliothèques de poche

Liseuses électroniques : les bibliothèques de poche

Que diriez-vous d'emporter plusieurs milliers de livres dans votre poche pour les lire où et quand vous le souhaitez, de jour comme de nuit, sans gêner personne, et en adaptant la taille des caractères à votre vue ? C'est possible, avec une liseuse !

Qui n'a jamais eu entre les mains une liseuse numérique, ne connaît pas le plaisir de lire vraiment sereinement. Finis les yeux qui se plissent pour déchiffrer des caractères tout petits ! Finie aussi la bataille avec la lampe de chevet au milieu de la nuit pour ne pas réveiller sa moitié et continuer à lire paisiblement. Car ces appareils électroniques qui connaissent depuis le printemps dernier un véritable succès (selon le magazine Livres Hebdo, les plateformes de ventes en ligne de livres numériques ont enregistré une progression de 75 à 200 % en avril) ne manquent pas d’atouts pour séduire.

À commencer par leur aspect. Aussi compacte qu’un livre de poche, une liseuse peut accueillir des milliers d’ouvrages au format numérique (les fameux ebooks ou e-books, pour livres électroniques). Plus besoin de trimballer plusieurs kilos de romans pour assouvir ses envies de lecture pendant les vacances. Par ailleurs, tous les modèles adoptent un écran utilisant de l’encre électronique (e-ink) qui offre un réel confort de lecture, proche du livre papier traditionnel. Contrairement aux tablettes comme les iPad ou les modèles Android qui s'appuient sur un écran de type LCD rétroéclairé ou Oled, la dalle des liseuses exploite cette technologie d'affichage réflectif, qui utilise la lumière ambiante de la même manière que le papier classique. Recouverte d'un film antireflet, elle autorise de lire ainsi en plein soleil sans la moindre gêne. Et quand l’obscurité arrive, des Led nichées sous les pourtours de l’écran viennent éclairer la surface en douceur.

De ces technologies découle un avantage majeur : l’autonomie. Les liseuses électroniques consomment très peu d’énergie (l'affichage fixe uniquement en lumière ambiante ne consomment d'ailleurs aucune énergie), si bien qu’elles peuvent demeurer loin d’une prise électrique durant des semaines. Pratique lorsque l’on part en vadrouille. Enfin, pour encore plus de confort, les modèles récents sont dotés de système anti-lumière bleue. La couleur de la page affichée peut prendre une teinte ambrée à la nuit tombée de la nuit afin de ne pas perturber le rythme du sommeil du lecteur en éblouissant ses rétines. Et pour ajouter au confort, toutes les liseuses proposent plusieurs polices de caractères différentes dont la taille est ajustable. Pas besoin de recourir à une loupe lorsque la vue baisse ou que la fatigue se fait ressentir. C'est un des nombreux avantages de liseuses par rapport au livre classique.

Reste encore à définir le modèle qui vous convient le mieux en observant quelques critères :

  • La taille de l’écran : la plupart des liseuses électroniques adoptent un écran de 6 pouces de diagonale (soit 15,2 cm). Il se montre un peu plus petit qu’un livre de poche mais ne gêne en rien la lecture. On trouve également des modèles de 7 et 8 pouces permettant d’afficher plus de texte, mais ils sont aussi plus onéreux.
  • La qualité d'affichage : si tous les écrans des liseuses utilisent le technologie d'encre électronique (e-ink), ils n'offrent pas tous la même qualité d'affichage. Outre a définition, qui correspond au nombre total de points élémentaires affichés (les fameux pixels) et qui se présente sous forme de produit, comme sur n'importe quel écran, il faut aussi tenir compte de la résolution, c'est à dire de la densité de points affichés par unité de longueur. Le minimum est de 150 points par pouce (ppp), mais ill vaut mieux viser une résolution de 300 ppp pour s'approcher du rendu des livres imprimés sur papier.
  • Le poids de l’appareil : comme pour un livre papier, vous serez amené à tenir votre liseuse dans la main pour lire. Un modèle trop lourd pourra, au bout d’un moment, fatiguer votre poignet.
  • La capacité de stockage : pas d'inquiétude à avoir sur ce plan ! Les ebooks ne prenant que très peu de place (de 500 Ko à 1 Mo en moyenne), on peut réellement conserver des milliers de livres dans une liseuse possédant "seulement" 4 Go d'espace de stockage. De quoi tenir quelques années, en principe…
  • Les boutons : ils peuvent paraître archaïques et un peu datés et pourtant ils rendent bien des services. Les boutons physiques "cliquables" présents sur certains modèles permettent de passer d’une page à l’autre sans avoir à passer son doigt sur l’écran. Pratique en hiver si l’on ne souhaite pas ôter ses gants en lisant dehors sur un quai de gare.
  • Le catalogue de la bibliothèque : les livres électroniques sont des fichiers vendus directement par les plateformes telles que la Fnac, Amazon, Decitre, Cultura, Vivlio, etc. On trouve également de nombreux e-books gratuits sur le Web. Ceux-ci peuvent contenir des œuvres tombées dans le domaine public ou proposées gracieusement par les plateformes elles-mêmes. Ainsi, lors du premier confinement de 2020, la Fnac avait mis à disposition 500 titres à télécharger sans débourser un centime. Amazon de son côté, propose à ses abonnés Prime un livre gratuit par mois et une formule d’emprunt, comme dans une bibliothèque.
  • Les formats de fichier : les liseuses sont capables de lire de nombreux types de fichiers. Les ePub et Mobi (les formats pour les livres électroniques les plus répandus), les fichiers Txt, PDF, Doc, etc. Cependant, l’un des principaux acteurs du secteur, Amazon, ne fait rien comme les autres. Pour privilégier son propre catalogue, ses liseuses délaissent les fichiers ePub au profit du format AZW maison. Heureusement, des logiciels gratuits comme Calibre (disponible sur PC comme sur Mac) proposent de convertir les fichiers pour les lire sur la liseuse de votre choix. Quant aux bandes dessinées, même si nombre de liseuses acceptent les formats de fichiers propres à cet art (CBR et CBZ), elles se plient difficilement à l’exercice. Leur écran étroit et l’affichage en niveaux de gris ne rend pas hommage aux dessins. Mieux vaut pour cet usage confier la tâche à une tablette.
  • Les livres audio : il s’agit d’œuvres standard lues à haute voix par des comédiens professionnels ou des passionnés. Ils permettent « d’écouter » un livre plutôt que de le lire. Avec ce format (comme celui d’Audible proposé sur Amazon) vous pouvez donc vaquer à d’autres occupations tout en écoutant votre livre. Encore faut-il que votre liseuse l’accepte et propose une connexion Bluetooth ou une prise mini-jack pour y relier un casque.
  • Les interfaces : toutes les liseuses sont dotées d'une prise USB servant à la fois à recharger leur batterie et à importer des ebooks depuis un ordinateur. Toutes possèdent en outre une interface Wi-Fi permettant de se connecter à Internet pour acheter et récupérer des livres électroniques dans les boutiques en ligne. Certaines disposent en plus d'une interface Bluetooth leur permettant de communiquer sans fil avec divers appareils. Un plus appréciable, mais pas indispensable.