Windows avec pub : la solution pour des PC moins chers ?

Windows avec pub : la solution pour des PC moins chers ?

Pour enrayer la baisse des ventes de PC, Microsoft envisagerait de proposer des ordinateurs moins chers avec une version spéciale de Windows orientée vers les services cloud et financée par de la publicité. Une fausse bonne idée ?

Les temps sont durs pour Microsoft, et il suffit de regarder les résultats de son premier trimestre 2022 pour s'en rendre compte. En effet, si son chiffre d'affaires est toujours en hausse, il s'agit du trimestre à la croissance la plus faible depuis cinq ans. La vente de PC Windows a sa part de responsabilité, Microsoft vendant moins de ses licences aux fabricants. Le lancement de Windows 11 à l'automne 2021 n'a sans doute pas aidé. En effet, le système d'exploitation peine pour l'instant à convaincre, se montrant parfois un peu capricieux : incompatibilité avec d'anciens PC et certains périphériques, bugs, ralentissements... Pas étonnant que beaucoup d'utilisateurs préfèrent rester voire retourner sur Windows 10 (voir notre fiche pratique) ! Pour renouer la croissance, la firme semble plancher sur une nouvelle idée : des PC low cost financés par de la publicité.

Des PC à petit prix fonctionnant avec des abonnements et de la publicité

C'est une offre d'emploi, repérée par WinBuzzer, qui a vendu la mèche. Microsoft est actuellement à la recherche d'un directeur principal de l'ingénierie logicielle qui aura pour mission de travailler sur le "futur de l'informatique personnel " et de diriger une équipe capable "d'explorer les expériences web et cloud dans Windows". Avant d'être rapidement modifiée, l'annonce expliquait qu'il serait amené à produire des "PC low-cost aux revenus générés par la publicité et les abonnements". Avec ces éléments, on peut donc aisément imaginer un ordinateur à un prix beaucoup plus bas qui serait en partie financé par l'affichage régulier de publicités et un abonnement à Microsoft 365, la suite qui permet d'accéder aux logiciels de la suite Office – qui tire d'ailleurs sa révérence après 32 années de bons et loyaux services –, à Microsoft Teams et à OneDrive via le cloud moyennant un paiement mensuel ou annuel. Encore faudrait-il convaincre des constructeurs d'ordinateurs d'adopter ce modèle économique, car la gamme Surface de Microsoft ne serait pas suffisante pour couvrir tous les besoins.

© Microsoft

En tout cas, cela serait cohérent avec la ligne de conduite affichée par Microsoft au cours de ses dernières années. La firme a déjà modifié son modèle économique en remplaçant la vente de logiciels par des abonnements cloud et s'est déjà essayée à l'affichage de publicités. Outre le fait qu'elle fournit les annonces pour le nouvel abonnement de Netflix, elle a déjà intégré des publicités pour son navigateur web ou pour OneDrive, et Team et Microsoft Edge ont déjà affiché des petites fenêtres pour vanter les services de l'entreprise. Elle a même fait apparaitre une annonce pour l'extension d'aide à la rédaction, Rédaction Microsoft, dans l'Explorateur de fichiers. L'entreprise a tout de suite fait marche arrière et s'est excusée, affirmant qu'il s'agissait d'une erreur due à un test prévu en interne. Reste à savoir si ce retour en force des publicités – et pas uniquement chez Microsoft – sera bien accueilli par les utilisateurs ou s'il va les agacer et les braquer...