Meta ouvre une boutique de vêtements virtuels pour avatars

Meta ouvre une boutique de vêtements virtuels pour avatars

Le groupe Meta s'apprête à lancer une boutique de vêtements virtuels de marques de luxe pour les avatars de Facebook, Instagram et Messenger. Un petit aperçu des merveilles mercantiles que nous réserve le métavers…

Et si les internautes achetaient des vêtements de luxe virtuels, à défaut de pouvoir le faire dans la vraie vie ? C'est ce que propose Meta, la maison mère de Facebook, Instagram et Messenger, avec l'ouverture de sa première boutique de vêtements numériques dans le métavers. Cet univers virtuel et entièrement connecté, qui se veut comme un prolongement de la réalité physique via la réalité augmentée ou virtuelle, pourrait bien devenir l'avenir d'Internet. Des personnes y investissent des sommes astronomiques, et ça ne semble pas prêt de s'arrêter ! Le métavers – de l'anglais metaverse – attire de plus en plus de grandes marques, y compris celles du monde du luxe.

C'est via Instagram et Twitter que Mark Zuckerberg et Eva Chen, vice-présidente des partenariats mode chez Meta, ont annoncé l'ouverture du Meta Avatars Store : "Vous avez besoin d'une nouvelle tenue pour votre avatar ? Nous lançons notre boutique d'avatars sur Facebook, Instagram et Messenger pour que vous puissiez acheter des vêtements numériques." Et pas n'importe lesquels, puisque ce sont des habits de luxe qui ouvriront le bal, avec les marques Balenciaga, Prada et Thom Browne. Par la suite, la boutique se dotera de nouveaux vêtements imaginés par d'autres grandes maisons de mode.

Métavers : l'intérêt d'acheter des vêtements dématérialisés ?

Meta a dévoilé ses premiers clichés sur les réseaux sociaux, où l'on peut voir une combinaison de motard, un sweatshirt Balenciaga et des tenues semblables à celles des derniers défilés de Thom Browne. Le but ? Rendre le luxe "accessible" pour pouvoir frimer sur les réseaux sociaux tout en donnant encore plus de visibilité aux grandes marques. "Les biens numériques seront un moyen important de s'exprimer dans le métavers et un grand moteur de l'économie créative", explique le PDG de Meta. Car c'est bien l'économie et la consommation qui sont au cœur de ce concept, preuve que le métavers se calque de plus en plus sur le monde réel.

Ce n'est pas la première fois que les maisons de mode et de luxe utilisent les entreprises technologiques. L'année dernière, Fortnite proposait aux joueurs d'acheter des skins Balenciaga, ce qui leur permettait de porter des vêtements comme un sweat à capuche de marque pour leurs personnages dans le jeu. Dans le jeu Roblox, les joueurs peuvent également visiter Gucci Town, où se trouvent un jardin arborant le logo de la marque et une boutique virtuelle. Et cela ne concerne pas que le monde de la mode. Ikea avait par exemple sorti en 2020 une réplique de son catalogue sur Animal Crossing: New Horizons, tandis le président américain Joe Biden, alors candidat aux présidentielles, profitait de l'énorme succès du jeu pour y faire sa campagne en période de confinement.

Joe Biden en pleine campagne présidentielle © Nintendo

Dans tous les cas, la boutique de Meta devrait commencer à être déployée cette semaine dans plusieurs pays, dont les États-Unis, bien que le groupe Meta n'ait pas encore communiqué le prix – bien réel… – de ces tenues virtuelles.