Windows 11 SE : une version allégée pour contrer Chrome OS

Windows 11 SE : une version allégée pour contrer Chrome OS

Microsoft vient de dévoiler une première déclinaison de Windows 11. Baptisée Windows 11 SE, cette version optimisée pour une utilisation scolaire et connectée vise surtout à lutter contre les Chromebook.

Le 9 novembre, Microsoft a présenté conjointement une première déclinaison de Windows 11 baptisée Windows 11 SE (pour Special Edition) et un PC portable d'entrée de gamme, le Surface Laptop SE. Deux produits allégés et optimisés pour un public scolaire (collégiens, lycéens, étudiants, enseignants…), mais aussi, et surtout, destinés à concurrencer les ordinateurs à bas prix de type Chromebooks, motorisés par Chrome OS, le système d'exploitation de Google, qui connaissent un succès grandissant dans le monde. L'idée est de proposer une solution à bas prix, entièrement sécurisée et simple à utiliser, avec des services en ligne en mode cloud. Reste à savoir si la formule prendra.

Concrètement, Windows 11 SE reste très proche de Windows 11. Microsoft semble en effet avoir tiré les leçons des erreurs commises avec Windows 10 S, la version allégée de Windows 10 que l'on trouvait il y a peu encore sur des PC d'entrée de gamme et qui souffrait de plusieurs restrictions. Ainsi, contrairement à Windows 10 S qui se cantonnait à l'installation d'applications provenant exclusivement du Microsoft Store, Windows 11 SE permet de télécharger et d'utiliser d'autres logiciels. Et si, par défaut, le système utilise le navigateur maison Edge par défaut, la suite Office (avec Word, Excel, PowerPoint, OneNote, Outlook…) et des services en ligne de Microsoft comme OneDrive ou Teams, il peut également accueillir quelques applications tierces soigneusement sélectionnées telles Chrome ou Zoom. Mieux encore, Edge accepte d'emblée les extensions pour Chrome : un véritable atout dans la mesure où il en existe beaucoup pour le cadre scolaire. Comme avec Chrome OS, qui sert visiblement de modèle, les gestionnaires de parcs informatiques disposeront d'outils spécifiques pour sélectionner et déployer les applications sur les PC des utilisateurs.

Par ailleurs, tout a été pensé pour optimisation l'utilisation en milieu scolaire. Ainsi, les widgets revenus dans Windows 11 ne sont pas disponibles dans la version SE, pour éviter de distraire les élève avec des accessoires. De même, les applications s'ouvrent automatiquement en mode plein écran, pour favoriser la concentration sur une tâche. En outre, Windows 11 SE se charge automatiquement de sauvegarder sur OneDrive les documents créés, tout en les laissant disponibles sur le PC pour un accès hors connexion.

© Microsoft

Comme Chrome OS, Windows 11 SE sera préinstallé en standard sur des PC portables destinés au marché de l'éducation – à la fin de l'année, et aux États-Unis dans un premier temps, mais peut-être plus tard dans d'autres pays comme la France. Des ordinateurs à bas prix comme le Surface Laptop SE que Microsoft a présenté en parallèle et qui devrait être vendu environ 250 dollars. Il s'agit d'un modèle d'entrée de gamme, doté d'un écran de 11,6 pouces (avec une définition HD de 1366×768 pixels), d'une une webcam (720p à 30 images par seconde), d'un micro, d'une prise casque et de deux haut-parleurs, d'un port USB-A et d'un autre en USB-C. Selon les versions, il sera équipé d'un processeur Celeron N4020 ou N4120 avec 4 ou 8 Go de mémoire vive et 64 ou 128 Go de stockage flash de type eMMC. Une configuration légère, donc, suffisante pour la bureautique et Internet, mais absolument pas appropriée au jeu. Avec un poids de 1,1 kg et une autonomie d'environ 16 heures, le Surface Laptop SE est de fait surtout conçu pour une utilisation nomade mais sérieuse. Il faudra attendre quelques mois pour savoir si cette formule signée Microsoft séduit face à une offre Chromebook abondante et bien installée sur le marché.