32 bits ou 64 bits : comment savoir ?

32 bits ou 64 bits : comment savoir ?

Vous avez des doutes sur la version de Windows ou d'une application à installer sur votre PC ? Apprenez la différence entre 32 bits et 64 bits !

Vous l'avez sans doute déjà remarqué si vous téléchargez des logiciels, il est souvent demandé de choisir entre une version 32 bits et une version 64 bits. Cette distinction apparaît également à propos de Windows. Et sans guère d'explication. De quoi s'agit-il exactement et comment faire le bon choix quand il est proposé ? Pour le savoir, il faut se plonger – un peu – dans la technique. Pas de panique pour autant, vous saurez quoi faire en pratique, sans avoir à devenir un expert en informatique !

Bit : l'unité élémentaire du numérique

Comme vous le savez sans doute, le bit est l'unité élémentaire en informatique – et, plus généralement, dans le domaine numérique. Le terme est issu de la contraction de l'anglais binary digit, soit nombre binaire en français. En clair, un bit ne peut prendre que deux valeurs : 0 ou 1. Pour faire une analogie, c'est comme si l'on disposait d'un alphabet avec seulement deux lettres : A et B, par exemple. 

Le bit est rarement employé seul : à l'instar des lettres de l'alphabet, il est utilisé pour former des suites de différentes longueurs, qui correspondent à des "mots". C'est avec ces mots que l'on décrit – plus exactement, que l'on code – des informations sous forme numérique, quelle que soit leur nature (instructions de logiciel, textes, images, sons, etc.).

Avec quatre bits, par exemple, on peut ainsi ainsi écrire 0110 ou 1010 – les équivalents de ABBA et de BABA si vous préférez les lettres. Plus on utilise de bits, et plus on peut écrire des mots différents : deux avec 1 bit (0 et 1), quatre avec deux bits (00, 01, 10 et 11), huit avec trois bits (000, 001, 010, 011, 100, 101, 110 et 111),  et ainsi de suite, la progression étant exponentielle – géométrique, pour les matheux. Avec 8 bits, on peut écrire 28 soit 256 mots, de 00000000 à 11111111. Avec 16 bits, on code 216 soit 65 536 mots différents.

Attention toutefois à ne pas confondre bit et byte, les deux termes étant très proches. En anglais, un byte est un octet, c'est à dire un mot formé de huit bits. En français, l'octet est représenté par son symbole (o), que l'on retrouve dans méga-octet (Mo), giga-octet (Go) et dans téra-octet (To). Dans les documentations anglo-saxonnes et internationales, il est symbolisé par un B (en majuscule), ce qui donne respectivement MB, GB et TB. La confusion avec le bit est facile, parfois symbolisé par un simple b (en minuscule) en anglais. Pour davantage de clarté, mieux vaut donc utiliser le bit sans l'abréger. 

Bref, vous l'aurez compris, plus on sait manipuler des mots longs, plus on peut traiter d'informations. Et c'est justement là qu'intervient la notion de 32 ou 64 bits. 

32 bits vs 64 bits = x86 vs x64

Les appellations 32 bits et 64 bits – qui s'écrivent parfois 32-bit et 64-bit – font référence en premier lieu à des architectures de processeurs. Comme vous le savez certainement, le processeur, c'est un peu le moteur ou le cerveau de l'ordinateur. Même s'il n'est pas tout seul, c'est ce circuit électronique qui traite les informations – les instructions des logiciels et les données des documents. Il existe de très nombreux types de processeurs dans l'univers informatique, mais dans le monde actuel du PC, on en distingue principalement deux sortes : les processeurs à architecture x86 et les processeurs à architecture x64.

Comme leur nom ne l'indique pas clairement, les processeurs de type x86 utilisent une architecture 32 bits et ne peuvent ainsi traiter que des informations codées sur des mots de 32 bits. De leur côté, les processeurs de type x64 utilisent une architecture 64 bits et peuvent donc manipuler des informations codées sur 64 bits. Dans une approche un peu simpliste, on peut dire qu'un processeur 64 bits est plus puissant qu'un modèle 32 bits, car il peut traiter davantage d'informations – la réalité est plus complexe, car il faut tenir compte d'autres paramètres techniques. Mais, d'une façon générale, un PC se montre plus réactif avec un processeur 64 bits qu'avec un modèle 32 bits.

L'autre grande différence se situe au niveau de la mémoire vive – la Ram, dans le jargon. En effet, un processeur 32 bits peut en théorie gérer 232 soit 4,29 milliards d'adresses mémoire, ce qui correspond à 4 Go de Ram. En pratique, pour diverses raisons techniques, un PC à architecture 32 bits n'exploite jamais ce maximum, même quand il dispose physiquement de 4 Go  de mémoire vive – selon les cas, il en gère entre 2,8 et 3,5 Go. Certes, il existe quelques subterfuges techniques pour contourner cette limite, mais elles sont tendance à ralentir le système, ce qui n'est pas le but recherché. À l'inverse, un processeur 64 bits sait nativement gérer jusqu'à 264 adresses, soit quelque 18 milliards de giga-octets ! Autant dire qui n'y a pas de réelle limite matérielle pour le Ram en 64 bits. 

Windows 32 bits ou 64 bits ?

En outre, pour fonctionner dans les meilleures conditions, un processeur doit tourner avec un système d'exploitation adapté à son architecture. C'est la raison pour laquelle il existe deux types de versions de Windows : les versions 32 bits, adaptées aux processeurs x86, et les versions 64 bits, destinées aux processeurs x64. Et il en va de même pour les logiciels : certaines applications sont prévues pour un système et un processeur 32 bits, tandis que d'autres sont conçues pour pour le 64 bits. 

Ce qu'il faut retenir, c'est qu'un PC avec un processeur 32 bits (x86) ne peut fonctionner qu'avec un Windows 32 bits et des applications 32 bits, et qu'il ne peut pas gérer plus de 3 Go de mémoire vive. Et qu'un PC avec un processeur 64 bits (x64) fonctionne de façon optimale avec un Windows 64 bits et des applications 64 bits, et qu'il sait gérer bien plus de 4 Go de mémoire vive. Au quotidien, c'est tout ce qu'il suffit de savoir ! Il en vous reste donc qu'à savoir identifier la version de Windows et le type de processeur utilisés dans votre PC…

Notez auparavant que Microsoft abandonne les systèmes et les applications 32 bits pour ne proposer que des versions 64 bits. Ainsi, en mai 2020, l'éditeur a annoncé qu'i ne fournirait plus de version 32 bits de Windows 10 aux fabricants d'ordinateurs. Une décision logique, dans la mesure où tous les processeurs actuels sont de type 64 bits. Cela n'empêchera pas les PC équipés d'un processeur 32 bits et d'une version 32 bits de Windows de recevoir des mises à jour. Mais l'avenir est clairement au tout 64 bits !

Identifier la version de Windows 10 et le type de processeur d'un PC

Avec Windows 10, il est très simple de connaître le type de processeur d'un PC et d'identifier la version du système installée.

  • Cliquez sur le menu Démarrer, puis sur Paramètres ou tapez le raccourci clavier Windows + I (la lettre i) pour ouvrir la fenêtre Paramètres Windows. puis cliquez sur la rubrique Système.
  • Dans la partie gauche de la fenêtre, cliquez sur Informations système.
       
  • Faites défiler la partie droite de la fenêtre pour atteindre la section Spécifications de l'appareil. À la ligne Type du système, vous trouvez les deux informations recherchées : la version de Windows (32 ou 64 bits) et l'architecture du processeur (x86 ou x64). 

Identifier la version de Windows 7 installée sur un PC

  • Avec Windows 7, vous pouvez aussi facilement connaître la version de système installée. Mais si vous trouverez bien le nom du processeur, vous n'aurez pas directement son type d'architecture : il vous faudra effectuer des recherches sur le Web pour obtenir cette information technique. 
  • Sous Windows 7, cliquez sur le menu Démarrer, puis sur sur Panneau de configuration.
  • Une fois dans le Panneau de configuration, cliquez sur la rubrique Système et sécurité, puis sur Système.

Dans la section Système, à la ligne Type du système, vous pouvez voir s Windows est en version 32 bits ou 64 bits.  Si rien n'est indiqué, vous êtes probablement en 32 bits.

Utiliser des logiciels 32 bits avec Windows 64 bits

On l'a dit, les logiciels – programmes ou applications, le nom varie – existent aussi en version 32 ou 64 bits, et parfois dans les deux. D'une façon générale, et quand vous avez le choix, il est préférable d'utiliser la version adaptée à votre type de Windows : un logiciel en 32 bits pour un Windows en 32 bits, et un logiciel en 64 bits pour un Windows en 64 bits.

Toutefois, s'il est impossible d'installer et d'utiliser une application 64 bits avec un Windows 32 bits, on peut parfaitement faire l'inverse, en installant et en utilisant un logiciel 32 bits avec un Windows 64 bits, du fait de la compatibilité ascendante – qui peut le plus… De nombreuses applications n'existent d'ailleurs encore qu'en version 32 bits, car ils n'ont pas été portés en 64 bits par leurs développeurs. Le logiciel sera alors installé dans le dossier Programmes (x86) du disque système, prévu justement à cet effet. 

Dans la grande majorité des cas, le programme fonctionnera sans aucun problème. Mais il peut arriver que certains logiciels 32 bits refusent de fonctionner avec un Windows 64 bits. Il s'agit la plupart du temps de très vieux programmes fonctionnant en interne en16 bits, voire en 8 bits, conçus pour des systèmes très anciens également. Dans ce cas, il faut essayer de lancer le programme en mode compatibilité. 

  • Pour cela, avec l'Explorateur, localisez le fichier exécutable du logiciel dans son dossier d'installation – il se reconnaît par l'extension .exe – et faites un clic droit dessus.   
  • Dans le menu contextuel, cliquez sur Propriétés.
  • Dans la fenêtre qui s'affiche, sélectionnez l'onglet Compatibilité.
  • Cliquez sur Lancer la résolution des problèmes de compatibilité pour voir si Windows trouve une solution.
  • Si le problème n'est pas réglé, cliquez sur Mode de compatibilité et sélectionnez dans la liste un système d'exploitation sur lequel le logiciel est censé fonctionner.
Newsletter

Si rien ne fonctionne, il faut envisager d'utiliser une machine virtuelle, en y installant une ancienne version de Windows voire de MS-DOS. Mais c'est un autre sujet…