Achats en ligne : comment savoir si un site est fiable ?

Achats en ligne : comment savoir si un site est fiable ?

La vente en ligne est l'un des piliers d'Internet et les boutiques sur le Web se comptent par millions. Mais les arnaques sont également nombreuses. Pour éviter de vous faire escroquer, apprenez à repérer les sites douteux.

On est toujours un peu hésitant au moment de saisir son numéro de carte bancaire pour finaliser un achat sur une boutique en ligne où l'on n'a jamais fait d'emplette. Se pose alors une foule de questions. Ce site est-il sûr ? Le commerçant va-t-il bel et bien expédier ma commande ? Mon compte bancaire ne va-t-il pas être vidé ? Est-ce que mon numéro de carte ne va pas circuler entre les mains de pirates ? Comment être certain que toutes les informations que je dois fournir (numéro de téléphone, adresse, date de naissance, etc.) ne serviront pas à d'autres fins ? Des doutes légitimes que quelques vérifications et de bons réflexes suffisent, si ce n'est à les ôter complètement, tout au moins à les estomper.  

Et les arnaques qui fourmillent sur le Web depuis longtemps, ont connu une nouvelle tournure avec la pandémie liée à la Covid-19. Avec la fermeture de nombreuses boutiques physiques sont apparus de faux sites marchands vantant des ventes flash éphémères, des remises faramineuses, des déstockages massifs, etc. Système très en vogue également : le drop-shipping (pour expédition directe). Un vendeur ou un influenceur fait la promotion sur les réseaux sociaux d'un produit facturé bien plus cher qu'il ne le devrait et dont il n'a aucune idée des stocks. Et pour cause, il n'a pas de boutique. Il se contente de transmettre automatiquement la commande au fournisseur (souvent basé en Chine) qui se charge de l'expédition. Au passage, le vendeur empoche une marge confortable. Difficile ainsi d'y voir clair et de pas tomber dans le piège. Voici comment éviter de vous faire arnaquer.

Comment repérer un site douteux ?

Quelques détails peuvent assez facilement vous mettre la puce à l'oreille sur le manque de fiabilité d'un site marchand. Voici comment les identifier.

Observer l'orthographe et la grammaire

Les sites Web montés à la va-vite se repèrent assez rapidement. On y déniche souvent des fautes d'orthographe ou des tournures de phrases absconses, des éléments partiellement traduits en français ou encore des prix passant de l'euro au dollar d'un produit à l'autre. Autant d'erreurs qui attestent du manque de sérieux du marchand et donc de sa fiabilité douteuse.

Juger la mise en page

Couleurs criardes, images de tailles différentes, photos mal cadrées, polices de caractères des plus basiques, erreurs d'affichage… Pour une boutique en ligne sérieuse, la page d'accueil qui se veut la vitrine de la boutique nécessite du soin et un design agréable pour ne pas faire fuit le client. Si vous peinez à vous y retrouver, c'est qu'il y a un problème.

Surveiller les alertes du navigateur Web

Par défaut, la plupart des navigateurs Web (Firefox, Chrome, Safari ou Edge) activent des fonctions de sécurité pour empêcher l'apparition de fenêtres surgissantes (pop-up) où le téléchargement de contenus malveillants. Si des telles alertes surviennent durant votre navigation sur un site marchand, il peut s'agir d'un site frauduleux. Une boutique en ligne sérieuse se garderait bien d'effrayer ses clients avec une alerte.  

Se méfier des réductions extraordinaires

Un article est vendu avec une réduction de 90 % ? Vous avez sous vos yeux le prix le plus bas que vous n'ayez jamais vu sur tous les autres sites Web que vous avez visités ? Quand c'est trop beau pour être vrai… eh bien, ce n'est pas vrai ! Vous avez toutes les chances de vous faire arnaquer ou de constater avec déception que le prix final n'est finalement pas celui affiché.

Comment reconnaître un site sérieux ?

Avant de valider et de payer une commande, quelques précautions simples s'imposent afin de vérifier que le site marchand que vous avez sous les yeux propose des garanties sérieuses.

Vérifier la sécurité du site

La très grande majorité des sites Web aujourd'hui utilisent le protocole de connexion sécurisé HTTPS (HyperText Transfer Protocol Secure ou protocole de transfert hypertextuel sécurisé, en français). Il garantit, en théorie, la sécurité et la confidentialité des échanges entre votre ordinateur et le site Web contacté grâce à un chiffrement. Un site utilisant le protocole HTTPS est identifiable par le petit cadenas qui précède son adresse dans la barre d'adresse. Si ce n'est pas le cas, cela indique que les informations que vous fournissez au site Web (nom, prénom, numéro de téléphone ou de carte bancaire, etc.) sont transmises en clair et susceptibles d'être interceptées par n'importe qui. Aussi, mieux vaut s'abstenir d'y remplir un quelconque formulaire et encore mois d'y effectuer un achat. Mais attention, la présence de la mention https au début de l'adresse ne suffit pas à elle seule pour attester de la fiabilité du site.

Contrôler les mentions légales

Cette opération est un brin fastidieuse, mais elle peut vous permettre de lever un loup. En France, obligation est faite aux sites Internet de publier des mentions légales. Un lien permettant d'y accéder figure la plupart du temps au bas de la page d'accueil de tout site Web. Parmi celles-ci, on doit y trouver les nom, prénom et adresse du chef d'entreprise, le numéro d'immatriculation au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers s'il s'agit d'un entrepreneur individuel. Dans le cas d'une société, doivent être indiquées sa dénomination sociale, sa forme juridique, l'adresse du siège social et le montant du capital social ainsi que le numéro d'immatriculation au registre du commerce et des sociétés et le numéro d'identification à la TVA. Si le site marchand que vous visitez ne présente pas ces mentions légales ou si elles s'avèrent incomplètes, passez votre chemin. Attention, Internet n'ayant pas de frontière, il en va autrement des sites établis hors de France et particulièrement en dehors de l'Union Européenne. Cependant, la plupart des marchands sérieux se plient à cet exercice qui permet de vérifier que la société existe bel et bien.

Examiner les CGU ou CGV

Les conditions générales d'utilisation (CGU) ou les conditions générales de vente (CGV) doivent également apparaître sur n'importe quel site Web. En France, la présence des CGV est obligatoire pour la vente aux particuliers. Elles indiquent les obligations et droits de l'entreprise et du client (description du produit, prix, garanties, conditions de retour, etc.).  L'absence de CGV est un signe flagrant de manque de sérieux et de fiabilité d'un site Web marchand puisqu'il n'est dès lors établie aucune règle pour valider la vente. Lisez-les attentivement si vous souhaitez acheter un produit sur un site Web que vous ne connaissez pas.

Quels outils utiliser pour vérifier le sérieux d'un site Web ?

Internet regorge d'arnaque mais également d'outils pour les débusquer. Voici de quoi épauler votre bon sens pour opérer quelques vérifications supplémentaires.

Utiliser Google Safe Browsing

Google est l'un des plus grands acteurs de la publicité en ligne mais il tente aussi d'assurer la sécurité de ses utilisateurs. Le géant a donc mis en place une page Web permettant de vérifier le sérieux des sites que vous visitez : Google Safe Browsing. Rendez-vous sur sa page puis, dans le champ Vérifier l'adresse du site, indiquez l'URL (l'adresse) du site Web sur lequel se porte vos doutes et validez d'une pression sur la touche Entrée du clavier. Vous saurez immédiatement si Google a référencé ce site comme douteux ou pas.  

Identifier le propriétaire du site

Tous les noms de domaines (les noms des sites Web) appartiennent à un individu ou une société. Un petit tour sur le Whois (Who is qui signifie en français qui est-ce) du site DomainBigData vous permettra d'en savoir un peu plus sur le site marchand que vous visitez. Saisissez ou collez l'adresse du site Web à inspecter et validez. En quelques secondes vous saurez tout (ou presque) sur son propriétaire, l'adresse de l'entreprise, sa date de création, etc. Des informations qui peuvent rassurer.

Utiliser ScamDoc

Vous avez un doute sur les pratiques d'un site marchand que vous venez de découvrir ? Faites un petit tour par ScamDoc, un service en ligne gratuit en français qui permet d'évaluer la fiabilité d'un site ou, plus généralement, d'une identité numérique à travers un indice de confiance. 

Indiquez l'adresse du site visé dans le champ dédié, puis cliquez sur le bouton Analyser. Au bout de quelques secondes, le résultat tombe avec un indice de confiance indiqué en pourcentage. ScamDoc liste par le menu les détails qui doivent vous mettre la puce à l'oreille comme la date de création du site Web, l'utilisation ou non du protocole HTTPS, les adresses mail utilisées pour les contacts, etc. Pour parvenir à ces résultats, ScamDoc s'appuie sur un algorithme développé pour la plateforme Signal-Arnaques qui permet de signaler les fraudes potentielles repérées sur le Web. Enfin, ScamDoc tent à jour une longue liste des sites analysés par les internautes grâce à son service et publie de nombreux commentaires de consommateurs qui témoignent des problèmes rencontrés. 

Vérifier ce qui se cache derrière les URL

Si un lien présent dans une page Web du site marchand vous invite à continuer votre visite en cliquant dessus, prenez quelques secondes pour vérifier que vous n'êtes pas redirigé subrepticement vers un autre site. Si vous utilisez Firefox ou Chrome, passez simplement le pointeur de votre souris sur le lien (sans cliquer !). Avec Safari, déroulez au préalable le menu Présentation et choisissez Afficher la barre d'état. En bas à gauche de la fenêtre est précisé l'adresse vers laquelle le lien renvoie. Un bon moyen de vous assurer que vous restez bien sur le même site et que l'on ne vous expédie pas sur un site inconnu, louche ou malveillant.

Vérifier la présence sur les réseaux sociaux

Les entreprises ayant pignon sur rue sont généralement présentes sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou Twitter. Vérifiez si c'est bien le cas en contrôlant la nature et la régularité des publications mais aussi en regardant le nombre d'abonnés et en lisant les commentaires postés.

Consulter les avis en ligne

Newsletter

Si vous doutez fortement de la fiabilité d'un site Web, les internautes sont vos alliés. Tapez son nom dans le moteur de recherche de Google suivi d'un terme comme "arnaque", "fraude", "escroquerie" ou "problème". Si de nombreux internautes pointent ce site Web avec des avis négatifs, c'est qu'il n'est probablement pas fiable.