Carte Vitale V3 : attention à l'arnaque par mail !

Carte Vitale V3 : attention à l'arnaque par mail !

Vous avez reçu un mail vous informant qu'une nouvelle Carte Vitale est à votre disposition ? N'y répondez surtout pas : il s'agit d'une arnaque par phishing bien connue destinée à vous faire souscrire des abonnements payants.

C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleurs plats : le dicton populaire vaut aussi dans notre monde numérique, et notamment pour les escrocs qui n'hésitent pas à employer certaines recettes pourtant bien connues pour abuser de nouvelles victimes. Ainsi, alors qu'on aurait pu la croire complètement éventée – surtout depuis que l'UFC-Que Choisir l'a dénoncée l'an dernier –, l'arnaque à la "Carte Vitale V3" a fait son grand retour ces dernières semaines, dans une formule à peine renouvelée, histoire de traquer de nouvelle proies, comme le signale le site spécialisé Zataz dans une alerte bien détaillée.

Son principe est simple et parfaitement rodé. Tout commence par un mail censé être envoyé par L'Assurance Maladie et informant le destinataire qu'une nouvelle Carte Vitale est à sa disposition, moyennant la mise à jour de quelques informations. Comme toujours dans ce genre d'escroquerie, le message prend les couleurs et les codes graphiques du prétendu expéditeur, en l'occurrence Ameli, avec un texte bien vendeur : "Le service public a enfin dévoilé sa nouvelle carte. La nouvelle carte V3 bénéficie des dernières avancées technologiques en matière de sécurité. Fiable, pratique et sure, votre carte V3 est à présenter à tous les professionnels de santé. Plus de feuille de soins à envoyer, plus de vignette à coller. Elle vous garantit le remboursement de vos soins sous 24 h."  Rien de nouveau dans le fond par rapport à la Carte Vitale actuelle qui dispose exactement des mêmes fonctions, mais suffisamment alléchant pour des victimes peu ou mal informées, notamment des personnes âgées. Surtout, cette fameuse Carte Vitale V3 n'existe pas ! Seules deux versions ont été mises en circulation depuis la création de cette précieuse carte : l'une avec photo, l'autre sans. Il est bien question d'une version dématérialisée, donc entièrement numérique, pour un utilisation sur mobile, mais elle est toujours en cours d'expérimentation comme l'explique le site Service-Public.fr.

Comme toujours dans les arnaques par phishing, le courriel invite à cliquer sur un lien en prétextant un complément d'informations. Lien qui aboutit évidemment une page Web imitant l'interface du site Ameli. D'emblée, les informations réclamées (nom, prénom, adresse) doivent susciter la méfiance car L'Assurance Maladie les possède déjà. Idem pour l'URL qui commence par nouvellecartev3nds.com, ce qui ne correspond absolument aux adresses utilisées par L'Assurance Maladie. Un détail à toujours vérifier en cas de doute sur l'authenticité d'un site officiel.     

© Zataz

Le pige se précise quand il s'agit de récupérer la fameuse nouvelle carte. Car là, il est demandé de payer des frais de port – chose que L'Assurance Maladie ne fait jamais ! – pour l'envoi à domicile par Colissimo ou Chronopost. Des frais modestes (0,79 et 2,60 euros), et presque vraisemblables, qui, par un astucieux biais cognitif, incitent la victime à choisir la solution la moins chère plutôt que de s'interroger sur la légitimité du paiement. Cette étape a bien sûr pour but de récupérer des données bancaires. Mais pas pour vider le compte associé, comme on pourrait le croire. En fait, les escrocs les utilisent pour valider des abonnements à des services payants via plusieurs fausses boutiques, toutes basées à Chypres et gérées par une société baptisée Baltumo Limited. Le temps de remarquer les transactions sur des relevés de comptes, et le mal sera déjà fait… 

Si vous avez reçu ce type de mail trompeur, ne répondez pas, ne cliquez sur aucun lien et supprimez le message ! Et pour en savoir plus sur le phishing et signaler des tentatives d'escroquerie, consultez notre fiche pratique.