VIDEO

L'intelligence artificielle va détecter les personnes qui trient les déchets dans les mauvaises poubelles

Pour sanctionner ceux qui ne trient pas correctement leurs déchets, des caméras sont installées dans les camions à ordures et leurs images sont analysées par une IA.

Poubelle verte, jaune, marron, bleue, ... pas une année ne passe sans qu'une nouvelle poubelle fasse son apparition dans nos villes pour trier les déchets. Mais il arrive que nous nous trompions lors du tri. Plus de 10 kilos de déchets sont mal triés par les Français chaque année. C'est considérable car cela génère des coûts supplémentaires pour les villes qui doivent retrier les déchets ou parfois envoyer des conteneurs entiers de déchets recyclables à la destruction car ils contiennent visuellement trop de poubelles mal triées. Que faire ?

En Australie, à Auckland, la ville va commencer à expérimenter l'intelligence artificielle (IA) dans les camions de recyclage dès le mois d'avril pour identifier les mauvais types de déchets et aider à cibler ceux qui utilisent à répétition les mauvaises poubelles. Le personnel de collecte des déchets indique que le taux de déchets mal triés est passé de 20 % à 25 % depuis que des règles plus strictes ont été mises en place il y a deux mois.

Le système d'intelligence artificielle disposera de deux caméras alimentant deux camions, qui enverront ensuite leurs images à un logiciel avec reconnaissance d'objets. Le logiciel pourra reconnaître trois des déchets les plus fréquemment mal triés : les sacs plastiques, les sacs à ordures et les textiles. Si quelqu'un remplit sa poubelle de recyclage avec des sacs à ordures, il pourra être identifié et attrapé affirme la ville.

Les données de l'IA permettront en effet de connaître les coordonnées GPS de la personne ayant fait une erreur de tri avec une précision approximative de 10 maisons. Après cela, des inspecteurs de poubelles feront un suivi. Les erreurs de tri coûtent près de 3 millions d'euros par an aux habitants d'Auckland.

En France, depuis le 1er janvier 2024, mal trier ses déchets est passible d'une amende de 35 euros. Une épluchure de pomme dans la poubelle en verre, une croûte de fromage dans la poubelle jaune peut théoriquement entraîner une contravention. Ce sont les policiers municipaux et les officiers de police judiciaire qui peuvent sanctionner les contrevenants. Le non-respect des consignes de tri et de recyclage est en effet régi par l'article R 632-1 du Code Pénal. Mais pour l'instant, dans notre pays, l'intelligence artificielle n'est pas utilisée pour détecter les mauvais trieurs. Jusqu'à quand ?