macOS : comment nettoyer un Mac devenu lent

macOS : comment nettoyer un Mac devenu lent

Votre Mac devient de plus en plus lent ? Faites un grand nettoyage pour libérer de l'espace de stockage en supprimant les fichiers et les applications qui l'encombrent inutilement et lui redonner sa vigueur de jeunesse.

Vous avez l'impression que votre Mac se traîne de plus en plus, qu'il réagit mollement à chaque sollicitation ? Ne songez pas tout de suite à la panne : il est tout à fait normal que les performances d'un ordinateur se dégradent un peu au fil du temps, notamment parce que les applications et le système d'exploitation ont tendance à être de plus en plus gourmands en ressources. Toutefois, un ralentissement généralisé a généralement une autre cause, très classique : la saturation de la mémoire de stockage, c'est à dire du disque dur ou du SSD principal de votre Mac, ce qui l'empêche de fonctionner normalement. Un grand ménage suffit pour lui redonner sa vigueur d'antan. Vous pouvez vous y atteler très facilement – et régulièrement ! – avec les outils intégrés en standard à macOS, mais aussi utiliser des outils spécialisés pour les tâches plus délicates. 

Pourquoi un Mac devient lent au fil du temps ?

Qu'il s'agisse d'un Mac ou d'un PC, tout ordinateur utilise deux types de mémoire : la mémoire vive (la Ram) et la mémoire de stockage (disque dur, SSD, clé USB, carte Flash, etc.). Elles diffèrent par leur capacité, leur vitesse de "réaction" et leur manière de retenir les informations qu'on leur confie.

La mémoire vive est une mémoire de travail temporaire qui héberge tout ce dont le processeur a besoin pour fonctionner, à savoir le système d'exploitation (macOS dans le cas d'un Mac), les applications et les éléments que vous ouvrez (documents, images, pages Web, etc.). Elle est très rapide, mais de "petite" taille (de 4 à 16 Go en général) et donc limitée. Surtout, elle perd son contenu dès qu'elle n'est plus alimentée électriquement.   

La mémoire de stockage est une mémoire de conservation. De grande taille (généralement, de quelques centaines de giga-octets à plusieurs tera-octets), elle contient tout ce que vous stockez (système d'exploitation, applications et fichiers personnels) de façon durable, même sans alimentation électrique. Mais elle est plus lente que la mémoire vive, même si la technologie de puces électroniques utilisée sur les SSD est sensiblement plus rapide que la technologie magnéto-mécanique employée sur les disques durs traditionnels.

Ces deux types de mémoires sont complémentaires. Lorsque vous allumez votre Mac, une partie du système macOS est copiée depuis la mémoire de stockage dans la mémoire vive pour fonctionner. Idem chaque fois que vous lancez une application, celle-ci passant de la mémoire de stockage –où elle attendait patiemment son tour– à la mémoire vive pour être utilisée. Au fur et à mesure du lancement des applications dont vous avez besoin et des tâches que vous leur demandez de réaliser, la mémoire vive se remplit. Et lorsqu'elle est pleine, elle utilise une partie de la mémoire de stockage pour se décharger temporairement de certaines tâches moins prioritaires (selon la technique dite de swap). Par exemple, si vous ouvrez beaucoup d'onglets dans votre navigateur, alors le grand tableau Excel que vous n'avez pas touché depuis une demi-heure peut très bien être mis de côté. C'est ce qui explique la petite hésitation d'affichage qui se produit parfois lorsque vous retournez sur une application que vous aviez délaissée pendant un bon bout de temps.

Vous l'avez compris, c'est là que se situe le goulet d'étranglement : s'il n'y a plus de place non plus dans la mémoire de stockage, le Mac est perdu. Il passe son temps à transférer des petits bouts de données d'une mémoire à l'autre en fonction des besoins et passe finalement plus de temps à réaliser ces transferts qu'à s'occuper de vos affaires ! Sans compter que si la mémoire de stockage est vraiment pleine à craquer, vous ne pourrez plus rien enregistrer et vous risquez donc de perdre votre travail en cours.

Voilà pourquoi il est impératif de toujours conserver un espace suffisant sur votre espace de stockage, pour effectuer des échanges avec la mémoire vive. On conseille en général de laisser disponible au moins 10 % de la capacité totale (par exemple, 25 Go sur un SSD de 256 Go). C'est un minimum car macOS a parfois de beaucoup d'espace libre pour télécharger et installer les "grosses" mises à jour (comme Big Sur). 

Bien entendu, la mémoire de stockage de votre Mac se remplit au fil du temps en fonction des applications que vous installez, des documents que vous créez, des photos et des vidéos que vous accumulez, etc. C'est simple, on n'en a jamais assez ! Mais en plus des éléments que vous conservez consciemment, donc volontairement, le disque de votre Mac conserve aussi des fichiers devenus inutiles (des applications que vous n'utilisez jamais, des documents obsolètes, des fichiers oubliés dans la Corbeille, etc.). Pire encore, en plus des données que vous stockez volontairement, le système et les applications génèrent une multitude de fichiers temporaires (notamment des "tampons" et des "caches" pour les navigateurs Web). Certains sont censés s'effacer automatiquement, mais la plupart restent et encombre la mémoire de stockage. Bref, même si vous utilisez votre Mac "normalement" et "sagement", il finira par s'alourdir et devenir lent. Voilà pourquoi il est indispensable de le nettoyer régulièrement, avant un engorgement total.   

Comment vérifier l'espace de stockage sur un Mac ?

Avant de vous lancer dans un grand ménage, vous devez d'abord déterminer si l'encombrement de votre espace de stockage est bien la cause du ralentissement de votre Mac. Heureusement, macOS sait établir un état très précis pour vous aider à y voir clair.

  • Cliquez sur le menu Pomme, en haut à gauche de votre écran et sélectionnez À propos de ce Mac.
  • Dans la fenêtre qui s'affiche, cliquez sur l'onglet Stockage. Un graphique simplifié vous donne en un coup d'œil le taux de remplissage du stockage de votre Mac (disques internes et externes, dès lors qu'ils sont actifs). Au bout de quelques secondes de calcul, la barre est découpée en zones de couleur correspondant aux principales catégories de données stockées : Photos, Documents, Applications, etc. Si la zone n'est pas assez grande pour contenir le nom de la catégorie associée, survolez la couleur avec la souris pour faire apparaître une bulle d'information.
  • Cliquez sur le bouton Gérer pour obtenir des informations plus détaillées dans une nouvelle fenêtre qui donne aussi accès à des outils pour faire le ménage.
  • Dans la fenêtre de gestion du stockage, la colonne de gauche indique l'espace occupé par différentes catégories : Applications (les logiciels installés sur votre Mac, la Corbeille (tous les fichiers mis dans la poubelle, mais pas encore supprimés), Création musicale (les fichiers audio de l'application Garage Band), Documents (tous les fichiers répartis dans tout l'espace de stockage, y compris les fichiers téléchargés, mais pas les photos et les vidéos gérées par l'application Photos), iCloud Drive (les fichiers enregistrés sur le service de stockage en ligne lié à votre compte Apple), Mail (tous les courriels, pièces jointes comprises, reçus et envoyés par l'application Mail de macOS, mais pas les messages gérés par les autres application de courriel, qui se trouvent inclus dans la catégorie Documents), Messages (les messages envoyés et reçus via l'application Messages de macOS, avec les images jointes), Photos (toutes les photos et vidéos gérées par l'application à l'application Photos de macOS), Podcasts (les enregistrements audio téléchargés avec l'application d'Apple), TV (les vidéos téléchargées avec l'application AppleTV, achetés sur l'iTunes Store ou via un abonnement Apple TV+). Les trois dernières catégories détaillées dans cette colonne sont en grisé, ce qui signifie que vous ne pourrez pas agir dessus directement depuis cette fenêtre : Autres utilisateurs (données liées aux autres comptes utilisateurs créés sur votre Mac, et que vous ne pouvez évidemment pas effacer à leur place),  Système (tous les éléments liés à macOS, sensibles par essence) et Autre (catégorie fourre-tout qui contient tout ce qui n'est pas rangé ailleurs). L'espace occupé par cette dernière peut varier énormément, surtout si vous utilisez Time Machine, la fonction de sauvegarde sur un disque externe intégrée au Mac. Cela peut paraître contre-intuitif, mais elle entraîne l'utilisation d'une portion parfois non négligeable de votre espace de stockage interne en y enregistrant des fichiers utiles à la sauvegarde que nous ne pouvons détailler ici. Rassurez-vous cela dit : macOS gère tout automatiquement et saura libérer cet espace s'il en a besoin, sans perdre vos données qui sont donc sauvegardées sur le disque externe.

Cet état des lieux très détaillé vous permet d'avoir une vision globale de ce qui encombre votre disque avant de vous lancer dans un grand ménage.

Comment vider la Corbeille du Mac ?

Le premier élément à nettoyer sur un Mac, c'est la Corbeille ! On l'oublie trop souvent, mais elle contient des fichiers qui restent sur le disque tant qu'elle n'est pas vidée. C'est le moyen plus simple et le plus rapide de libérer de l'espace de stockage. Vous pouvez la vider de plusieurs façons, et même automatiquement.

  • Effectuez un clic droit sur l'icône de la Corbeille située dans le Dock, et choisissez Vider la corbeille dans le menu qui apparaît.
  • Faites un clic gauche sur l'icône de la Corbeille dans le Dock pour afficher son contenu, puis cliquez sur le bouton Vider, situé en haut à droite de la fenêtre qui s'affiche.
  • Dans les deux cas, une fenêtre de confirmation s'affiche au milieu de l'écran. Cliquez sur le bouton Vider la corbeille pour valider.
  • Autre méthode, plus fine, pour vider la Corbeille : passer par la fenêtre de gestion de stockage de votre Mac (via le menu Pomme, voir plus haut). Dans cette fenêtre, cliquez sur Corbeille dans la colonne de gauche. Vous pouvez alors décider de n'effacer que certains des fichiers les plus volumineux en les sélectionnant, puis en cliquant sur le bouton Supprimer, en bas à droite. Ou tout simplement la vider complètement à l'aide du bouton en haut à droite.
  • Pour ne plus avoir à penser à la Corbeille, vous pouvez également demander à votre Mac la vider régulièrement de façon automatique. Pour cela, cliquez sur la section Recommandations en haut à gauche de la fenêtre d'exploration du stockage de votre Mac, puis cliquez sur le bouton Activer en face de la mention Vider la corbeille automatiquement.
  • Confirmez votre choix d'un clic sur le bouton Valider dans la fenêtre qui s'affiche.
  • Désormais, tout fichier présent dans la Corbeille depuis plus de trente jours sera automatiquement effacé sans vous demander votre avis. Un moyen pratique pour ne pas laisser la Corbeille enfler tout en conservant un temps suffisant pour rattraper un fichier effacé par erreur. Naturellement, n'activez pas cette fonction si l'effacement automatique vous met mal à l'aise.

Comment supprimer les gros fichiers sur un Mac ?

La fenêtre de gestion d'espace de stockage permet de faire facilement de la place sur le disque du Mac.

  • Ouvrez la fenêtre de gestion du stockage comme expliqué plus haut.
  • Cliquez ensuite sur la section Documents dans la colonne de gauche. Dans la zone principale de la fenêtre, vous repérerez facilement les plus gros fichiers. Ils sont classés par défaut dans l'ordre décroissant de taille. Si ce n'est pas le cas, cliquez sur la colonne Taille pour y revenir. Cliquez sur les autres intitulés de colonnes pour classer la liste en fonction du nom des fichiers, de leur type ou de la date de leur dernière ouverture (Dernier accès). Vous trouvez un gros fichier dont vous n'avez plus besoin ? Sélectionnez-le puis cliquez sur le bouton Supprimer en bas à droite.
  • Chaque fois que l'on télécharge un fichier depuis Internet, et ce quel que soit le navigateur utilisé, il va se nicher par défaut dans le bien nommé dossier Téléchargements. C'est pratique, mais on oublie souvent qu'il existe et du coup il se remplit petit à petit jusqu'à occuper plusieurs giga-octets. Pour en faire facilement le ménage, cliquez sur l'onglet Téléchargements dans la section Documents de la fenêtre d'exploration du stockage de votre Mac. La liste affiche alors tous les fichiers du dossier Téléchargements du Mac, que vous pouvez classer par taille pour vous débarrasser des plus gros en premier. N'hésitez pas à consulter toute la liste : il y a sûrement d'autres fichiers qui y traînent depuis longtemps, comme par exemple de vieilles versions d'installeur de logiciel (les fichiers qui finissent par .dmg ou .pkg) dont vous n'avez plus besoin et que vous pouvez de toute façon toujours télécharger à nouveau si nécessaire. Et probablement dans des versions plus récentes.

Comment supprimer les applications inutilisées sur Mac ?

Il n'y a pas que les documents, les photos et autres vidéos qui occupent de la place sur le disque d'un Mac : les applications aussi. Surtout si certaines sont inutilisées… Pour les effacer, vous pouvez passer là encore par la fenêtre de gestion du stockage. Mais nous vous conseillons de consulter notre fiche pratique Désinstaller proprement des applis sur Mac, qui vous montrera comment les suppirmer vraiment complètement et gagner encore plus de place.

  • Ouvrez la fenêtre de gestion du stockage comme expliqué plus haut. Pour consulter toutes les applications installées sur votre Mac et découvrir celles qui occupent le plus de place, cliquez sur la section Applications dans la colonne de gauche. Elles y apparaissent par défaut classées par ordre décroissant de taille. Pour supprimer une application, sélectionnez son nom dans la liste, puis cliquez sur le bouton Supprimer en bas à droite.


Comment gérer la place occupée par iCloud Drive ?

iCloud Drive est le service de stockage en ligne (via Internet) d'Apple, équivalent au fameux Dropbox. Si vous l'avez activé pendant la phase d'installation de votre Mac ou plus tard, via les Préférences Système, iCloud Drive se charge de synchroniser le contenu de deux dossiers de votre Mac avec l'espace de stockage en ligne lié à votre compte Apple. Bien entendu, le comportement d'iCloud Drive a un impact sur l'espace de stockage de votre Mac.

Ce service peut en effet fonctionner de deux manières différentes : soit vous stockez à l'identique sur votre Mac tous les fichiers et dossiers que vous confiez également à iCloud Drive, soit vous fonctionnez en mode dit "optimisé", auquel cas, vous laissez le soin à macOS d'effacer de votre Mac les fichiers les moins utilisés pour faire de la place sur le disque en cas de besoin. Bien entendu, ces fichiers restent en sécurité dans votre espace en ligne et macOS s'occupe de les récupérer depuis Internet à la demande si vous double-cliquez dessus. On repère ces fichiers par la petite icône en forme de nuage à côté de leur nom : si vous la voyez, c'est que le fichier n'est plus sur votre Mac, mais en ligne.

  • Pour voir l'espace occupé par iCloud Drive, ouvrez la fenêtre d'exploration du stockage de votre Mac comme expliqué plus haut, puis cliquez sur la section iCloud Drive dans la colonne de gauche.  Par défaut, elle n'affiche pas la liste des fichiers stockés dans ce dossier accessible par le Finder. 

  • Pour modifier le comportement d'iCloud Drive, cliquez sur le menu Pomme, puis sur Préférences Système.
  • Dans la fenêtre des préférences, cliquez sur l'icône Identifiant Apple
  • Cliquez sur la section iCloud dans la colonne de gauche, et enfin sur le bouton Options, en face de la ligne iCloud Drive.
  • Dans la fenêtre qui s'ouvre, cochez ou décochez la case Dossiers Bureau et Documents pour activer ou de désactiver la synchronisation de ces dossiers. Cliquez ensuite sur Terminé.
  • Dans la fenêtre précédente, cliquez sur la case Optimiser le stockage du Mac pour permettre à macOS d'effacer du Mac les fichiers en sécurité dans les nuages. Décochez cette case si vous préférez vous assurer que tous les fichiers restent à la fois stockés en ligne et sur le Mac, ce qui prendra donc plus de place.

Comment effacer les fichiers temporaires et les caches d'un Mac avec OnyX ?

Outre les données que vous stockez volontairement sur votre Mac, le système et certaines applications génèrent des fichiers auxquels vous n'avez pas directement accès, mais qui peuvent occuper une place non négligeable. Il s'agit principalement de fichiers temporaires (aussi appelés "tampons" ou "caches"), créés notamment par les navigateurs Web, qui peuvent s'accumuler au fil du temps. Ce sont aussi ces fichiers qui font parfois exploser la catégorie Autre, que l'on visualise dans la fenêtre d'information sur le stockage de votre Mac.

Newsletter

Il existe de nombreuses applications spécialisées proposant des outils de nettoyage pour s'en débarrasser. Certaines, comme Clean my MacMac Washing Machine Secure X9 ou CCleaner sont payantes, mais également déclinées en version d'essai permettant de se faire une idée. Mais une des plus efficaces dans ce domaine est totalement gratuite : OnyX, de Titanium Software. Disons-le tout net, il convient d'utiliser cette application avec toutes les pincettes nécessaires. D'abord, vous devez installer sans faute la version destinée à votre version de macOS. Ensuite, vous devez vous montrer patient : la plupart des opérations que vous demanderez à OnyX réclament plusieurs minutes, voire dizaines de minutes sur une machine plus ancienne munie d'un disque dur classique plutôt que d'un SSD. Armez-vous donc de patience et n'interrompez pas les opérations en cours.

  • Avant toute chose, vérifiez la version de macOS installée sur votre Mac. Pour cela, déroulez le menu Pomme et cliquez sur À propos de ce Mac. La version du système installée sur votre Mac est indiquée en clair dans la fenêtre d'information.
  • Avec votre navigateur Web, téléchargez la version d'OnyX correspond à votre version de macOS.

 Télécharger OnyX sur CCM

Télécharger OnyX sur le site de Titanium Software

  • Après le téléchargement, installez OnyX. Vous devrez taper le mot de passe de votre compte pour accorder à l'application les droits d'administrateur et lui donner ainsi les moyens d'agir.
  • Une fois OnyX lancé, cliquez sur l'onglet Maintenance en haut. 
  • Cochez ensuite les cases des fonctions de nettoyage et d'optimisation : Structure du système de fichiers et Supprimer les instantanés locaux Time Machine dans la section VérificationSystème, Applications, Internet et Messages d'historique et rapports dans la section Nettoyage, et éventuellement Corbeille et Éléments indésirables dans la section Options diverses
  • Pour information, Système correspond aux fichiers système dont votre Mac n'a pas besoin et que vous pouvez effacer sans risque ; Applications aux mémoires tampons des applications que vous avez utilisées, notamment liées au traitement audio et à Java ; Internet aux nombreuses données liées à vos visites (caches de navigation, historiques, formulaires, cookies) ; et Messages d'historique et rapports aux données de diagnostic générées à la fois par les applications et le système (pas vraiment utiles au quotidien).
  • Pour éviter d'effacer trop de choses, et notamment les identifiants et les mots de passe que vous utilisez pour vous connecter à des services en ligne, cliquez sur le bouton Options…, à droite de cette section, pour peaufiner le nettoyage. Dans la liste qui apparaît, vous pouvez tout cocher sauf la case Informations des formulaires. À défaut, vous devrez retaper vos identifiants et mots de passe qui ne seront plus mémorisés… Cliquez sur OK quand vous avez terminé pour revenir à la fenêtre principale.
  • Quand toutes les options de nettoyage sont paramétrées, cliquez sur Exécuter en bas à droite. Une fenêtre vous indique que le Mac redémarrera automatiquement à la fin de l'opération. Il ne vous restera plus ensuite qu'à comparer l'espace occupé sur votre Mac avant et après. 
  • Après le nettoyage, si vous voulez aller plus loin dans l'optimisation de votre Mac, cliquez sur l'onglet Utilitaires. Dans la sous-section Système de fichiers, vous pouvez lancer une vérification globale de la structure des fichiers et des dossiers enregistrés sur le Mac. L'opération est longue – il vous faudra là encore patienter –, mais elle peut détecter des anomalies et rendre votre Mac plus réactif en les corrigeant.
  • OnyX permet également de modifier des paramètres cachés de macOS via l'onglet Paramètres, qui regorge de réglages qu'il serait trop long de détailler ici. Notons pêle-mêle que vous pouvez, par exemple, changer le nom par défaut pour les captures d'écran et éviter d'y inclure l'ombre des fenêtres, modifier certains éléments affichés dans les menus du Finder, modifier le comportement du Dock, activer ou désactiver le son de démarrage du Mac, réactiver la fonction de lissage des polices qui a disparu de Big Sur, etc. Bref, une formidable trousse à outils pour le "tuning", qui fera le bonheur de ceux qui aiment avoir un Mac "sur mesure".
  • OnyX vous prévient lorsque certaines actions sont à manier avec plus de précaution que d'autres. Cela dit, pensez toujours à sauvegarder votre Mac avant de vous lancer dans des opérations d'optimisation trop poussées. En cas de plantage, vous récupérerez au moins votre Mac comme il était avant : même lent, il sera plus utile que s'il ne fonctionne pas du tout !