macOS 12.4 : une nouvelle mise à jour pour les Mac
"macOS 12.4 : une nouvelle mise à jour pour les Mac"

macOS 12.4 : une nouvelle mise à jour pour les Mac

macOS 12.4 : une nouvelle mise à jour pour les Mac

Depuis le 16 mai, Apple déploie macOS 12.4, la quatrième version de Monterey, son nouveau système d'exploitation pour Mac. Outre quelques améliorations mineures, cette mise à jour corrige surtout des bugs et de sfailles de sécurité.

Deux mois après la version 12.3, Apple diffuse macOS 12.4, la nouvelle mouture de son système d'exploitation pour Mac – surnommé Monterey. Ainsi, depuis le 16 mai au soir – la firme a la pomme ayant l'habitude de déployer ses mises à jour le lundi –, macOS 12.4 est disponible en téléchargement gratuit pour tous les ordinateurs compatibles – voir liste plus bas. Toutefois, si la version 12.3 sortie en mars apportait une fonction très attendue – la fameuse Commande universelle –, macOS se contente de quelques améliorations anecdotiques, en se concentrant surtout sur la correction de bugs et de failles de sécurité, de plus en plus nombreuses dans l'univers Apple comme en témoignent les multiples correctifs publiés parfois en urgence ces derniers mois. De fait, malgré le manque de nouveautés, il est important d'installer sans attendre cette nouvelle itération de macOS. Bref, comme pour iOS 15.5 qui a été diffusé en même temps, il s'agit essentiellement d'une version d'entretien, Apple réservant ses nouveautés à macOS 13, le futur système d'exploitation pour Mac qui sera en principe dévoilé lors de la WWDC, sa grande conférence annuelle pour les développeurs, qui se tiendra dans quelques semaines, du 6 au 10 juin 2022.   

 

Quelles sont les nouveautés de macOS 12.4 ?

Ceux qui attendaient de nouvelles fonctions avec macOS 12.4 risquent d'être déçus. La nouvelle version du système d'Apple se limite à améliorer l'application Podcasts, qui permet de mieux gérer les épisodes téléchargés une fois qu'ils ont été écoutés, pour éviter qu'ils encombrent l'espace de stockage. Elle apporte également un nouveau firmware pour la webcam du moniteur Studio Display, afin d'améliorer la qualité de l'image – qui soufrait d'un problème assez ennuyeux pour un écran très haut de gamme, et beaucoup trop cher de l'avis des spécialistes. Pour le reste, Apple s'est concentré sur la sécurité en corrigeant quelque 54 vulnérabilités concernant des éléments aussi divers que les applications Photo Booth et Contacts, la navigation privée de Safari, les pilotes graphiques Intel ou encore les imprimantes. Notons au passages que certains de ces correctifs sont également disponibles dans les mises à jour de sécurité pour Catalina (2022-004) et Big Sur (macOS 11.6.6). 

Quelles sont les nouveautés de macOS 12.3 ?

Comme promis, macOS 12.3 inaugure une nouvelle fonction présentée comme révolutionnaire : Commande universelle. En pratique, elle permet d'utiliser conjointement un Mac et un iPad compatibles en partageant très facilement des éléments et même des périphériques. Ainsi, on peut contrôler la tablette (sous iPadOS 15.4) avec le clavier, la souris ou le trackpad de l'ordinateur. Mieux encore, le curseur suit automatiquement les mouvements, passant naturellement d'un écran à l'autre. De la même façon les gestes sur l'écran tactile de l'iPad sont pris en compte par le Mac ! Surtout, on peut passer un document ouvert ou un fichier d'un appareil à l'autre, comme s'l s'agissait d'une unique machine. Une véritable fusion rendue possible par l'intégration et le contrôle des systèmes d'exploitation d'Apple, et qui est à ce jour sans équivalent dans d'autres environnements.

Au chapitre multimédia, les utilisateurs de casques ou d'écouteurs compatibles avec l'Audio spatial d'Apple peuvent maintenant profiter du suivi de mouvements de la tête : une fonction assez spectaculaire, qui donne des résultats impressionnants avec les contenus adaptés.

Tout aussi amusant, la fonction de recherche visuelle permet d'obtenir des informations sur les images dans les applications Photos et Aperçu, en étant capable d'identifier des œuvres d'art, des monuments, des arbres, des plantes, des fleurs et des livres et même des races de chiens et de chats présents dans des photos. 

Dans un tout autre registre, comme dans iOS 15.4, macOS 12.3 permet de rédiger des notes accompagnant les identifiants du trousseau iCloud et donc de conserver sur un compte en ligne des informations qui restent synchronisées avec tous les appareils associés.

Par ailleurs, il est désormais possible de mettre à jour le firmware – le logiciel interne – des AirPods directement à partir d'un Mac, une opération réservée auparavant à l'iPhone. Dommage que le processus reste toujours aussi opaque : il n'y a rien pour forcer la mise à jour, pas plus que de notes de version indiquant les nouveautés…             

Toujours au rayon accessoires, les "gâchettes adaptatives" de la manette DualSense de la console PS5 Sony sont maintenant prises en charge dans macOS – comme dans iOS et iPadOS –, ce qui permet de générer de nouvelles sensations dans certaines actions, pour peu que les développeurs intègrent cette nouveauté  dans leurs jeux.

Enfin, dans la série des futilités indispensables, macOS 12.3 intègre une trentaine de nouveaux émojis, comme iOS 154, avec des visages, des expressions, des gestes et des objets domestiques, dont la fameuse "poignée de mains inclusive" permettant de choisir des couleurs de peau différentes pour les deux mains  

Apple liste encore plusieurs améliorations et correctifs dans ses notes de version : précision améliorée des relevés de la capacité de la batterie sur les PowerBook, filtrage des épisodes dans l'app Podcasts (par saison et état : lus, non lus, enregistrés ou téléchargés), prise en charge par l'app Raccourcis de l'ajout, de la suppression et de la recherche de tags dans l'app Rappels, correction du bug qui déplaçait certaines photos et vidéos lors de l'organisation des albums dans l'app Photo.

Bref, vous l'aurez compris, de nombreuses petites retouches appréciables, la grande vedette de cette nouvelle mouture restant la Commande universelle, réservée aux utilisateurs d'iPad.

Quelles sont les nouveautés de macOS 12.2.1 ?

Après macOS 12.2, sorti au début du mois, Apple avait remis le couvert le 10 février avec macOS 12.2.1. Une mise à jour publiée en urgence, sans aucune nouveauté fonctionnelle, mais avec deux correctifs importants. D'abord, elle comblait une grave faille de sécurité de type zero-day (CVE-2022-22620) découverte dans le moteur de rendu WebKit qui permettait d'exécuter du code malveillant à partir d'une page Web. Ensuite, elle corrigeait le bug du Bluetooth qui vidait la batterie des PowerBook à processeur Intel quand ils étaient en veille. Rien de révolutionnaire, donc, mais il convenait d'appliquer cette nouvelle mise à jour sans tarder pour éviter les problèmes. 

Quelles sont les nouveautés de macOS 12.2 ?

Début février, macOS 12 bénéficiait d'une deuxième mise à jour depuis sa sortie. Une mise à jour importante, mais sans grande nouveauté fonctionnelle. Car pour macOS 12.2, Apple s'est surtout concentré sur la sécurité, en corrigeant pas moins d'une douzaine de bugs. À commencer par la fameuse faille découverte mi-janvier par les chercheurs en sécurité de FingerprintJS dans Safari, le navigateur Web installé par défaut sur Mac. Si vous utilisez macOS Monterey, faites donc la mise à jour sans attendre, comme le recommande la firme à la pomme. Attention toutefois : certains utilisateurs de MacBook se plaignent que, depuis la mise à jour, la batterie de leur portable se vide mystérieusement durant la nuit, alors que la machine est fermée et en veille. Et Apple n'a pas communiqué sur ce point pour le moment et le problème semble durer depuis plusieurs semaines, avant l'arrivée de macOS 12.2. 

Disons-le clairement, macOS 12.2 est chiche en nouveautés. On peut juste signaler le passage de l'application Musique en version "native", ce qui la rend plus réactive, et la compatibilité de Safari avec l'affichage en 120 Hz sur les nouveaux MacBook Pro (2021), qui rend la navigation sur le Web plus confortable. Mais la nouvelle version du système n'intègre pas l'Universal Control, cette fonction très attendue qui permet notamment de contrôler un Mac et un iPad avec le même clavier et la même souris, mais aussi de passer un élément d'un écran à l'autre.  

De fait, macOS 12.2 comporte surtout une compilation de correctifs de sécurité (voir la liste complète sur la page spéciale d'Apple). Le plus important concerne la faille de Safari. Une faille due à une mauvaise implantation d'une base de données très utilisée (IndexedDB) qui ouvrait une faille de sécurité permettant aux sites Web consultés de récupérer l'identifiant Google et d'accéder à l'historique de navigation de l'utilisateur. Des informations largement suffisantes pour l'identifier et le pister en ligne, ce qui va à l'encontre dans la confidentialité prônée par la marque à la pomme. Mais ce n'est pas le seul correctif de macOS 12.2. Et, si Apple reste comme toujours très discret sur ses problèmes de sécurité – "dans un souci de protection de ses clients" –, on dénombre une douzaine de patches concernant aussi bien  le noyau de macOS que ColorSync, iCloud ou encore un pilote Intel. Autant dire que cette mise à jour, disponible depuis le 26 janvier, doit être installée sans tarder sur les Mac concernés.

Quelles sont les nouveautés de macOS 12.1 ?

Publiée le 15 décembre 2021, la version 12.1 de macOS suivait de peu la mise à jour d'iOS en version 15.2 intervenue lundi 13 décembre pour les iPhone et iPad. Au programme, l'ajout de quelques fonctions promises pendant la conférence des développeurs WWDC qui s'est tenue en juin dernier ainsi que la correction de bugs agaçants. De nombreux utilisateurs avaient en effet pointé du doigt la mauvaise gestion des écrans externes connectés à des MacBook Pro et MacBook Air avec un câble USB-C ou Thunderbolt. Un problème réglé avec macOS 12.1 comme celui du "Toucher pour cliquer" qui fonctionnait par intermittence sur les Magic Trackpad de la marque. Outre la correction de bugs, macOS 12.1 a apporté quelques nouveautés bienvenues – et attendues – qui touchent tant le système que certaines applications.

  • SharePlay : c'est probablement la fonction la plus attendue sur macOS. SharePlay permet de partager des contenus à travers FaceTime. Grâce à SharePlay, il est ainsi possible de regarder une vidéo avec un proche situé de l'autre côté du globe. De la même façon, on peut également partager l'écran de son Mac, toujours via FaceTime. Pratique pour faire une démonstration d'un logiciel ou dépanner un proche dans l'embarras sans recourir à des programmes tiers de partage d'écran. SharePlay est compatible avec les applications maison comme Apple Music, Apple TV+ ou encore Apple Fitness+ mais aussi Showtime, TikTok et Twitch.
  • Apple Music Voice : la nouvelle formule d'entrée de gamme de streaming musical proposée dans iOS 15.2 fait aussi son apparition sur Mac avec macOS 12.1. Facturé 4,99 euros par mois, cet abonnement permet de profiter du catalogue de streaming audio de la marque (90 millions de titres) mais en se servant uniquement de l'assistant vocal Siri.
  • Masquage d'adresse mail : si vous êtes abonné au service iCloud+ (à partir de 0,99 euros par mois) vous pouvez intégrer une adresse mail masquée dans l'application de courrier électronique Mail. De cette façon, il est possible de choisir une adresse mail aléatoire pour expédier des missives et conserver la véritable adresse mail à l'abri des regards. Les courriers reçus à cette adresse fictive parviendront dans la boîte de réception.
  • Souvenirs dans Photos : l'application Photos de macOS reprend le principe inauguré dans les versions mobiles avec l'intégration de l'album Souvenirs. Ici un diaporama présente les clichés saisis sur une même période avec animations, transitions et musique.
  • Héritage numérique : apparue sur iPhone et iPad avec la mise à jour iOS 15.2, permet maintenant aux utilisateurs de Mac sous macOS 12.1 de désigner un héritier-légataire qui pourra gérer leurs données personnelles en cas de décès.
  • Rappels et Notes : ces deux applications permettent à présent de modifier les mots clé (tag) ainsi que de les supprimer.
  • Accès direct au store dans TV : l'application TV de macOS embarque à présent un onglet Store comme sur iOS 15.2. Il permet de naviguer dans le catalogue de films et de séries pour acheter ou louer du contenu sans avoir à quitter l'appli.

Pour tous ceux dont le Mac tourne avec macOS Monterey, cette mise à jour apporte ainsi quelques fonctions utiles. Il manque encore la Commande universelle, une nouvelle fonction annoncée lors de la WWDC et qui permettra de prendre le contrôle d'un ou plusieurs iPad depuis un Mac. Elle devrait voir le jour au printemps 2022.

Si votre Mac est compatible et que vous n'avez pas encore fait la mise à jour vers macOS 12, il est toujours possible de le faire à travers l'App Store. Vous profiterez ainsi de la dernière version en évitant quelques les bugs de la première mouture évoqués ci-dessous.

Quelles sont les nouveautés de macOS Monterey ?

Apple a publié macOS 12 Monterey le lundi 25 octobre 2021, après avoir présenté ses nouveaux MacBook Pro à puce M1 Pro et M1 Max (voir notre article). Cette nouvelle évolution majeure du système est bien évidemment installé par défaut sur tous les Mac commercialisés depuis cette date, mais elle est également disponible pour un très grand nombre d'anciens modèles (voir liste plus bas). Bien évidemment, cette version a apporté son lot de nouveautés et d'améliorations, même si certaines, pourtant prévues, étaient encore basentes. 

Si vous utilisiez déjà macOS 11 Big Sur, vous vous retrouverez facilement dans Monterey qui en reprend l'interface graphique quasiment sans changement. On y retrouve par exemple les effets de semi-transparence des menus déroulants et de certaines zones de fenêtres et l'aspect globalement coloré et les coins arrondis par exemple. Quant aux nouvelles fonctions, vous en connaissez sûrement déjà quelques-unes si vous avez détaillé celles apparues dans iOS 15 et iPadOS 15 : c'est désormais une habitude chez Apple de tenter de rapprocher le plus possible le Mac des appareils tactiles de la marque pour proposer un ensemble toujours plus cohérent. Nous le signalerons à chaque fois.

Les groupes d'onglets dans Safari 

Vous aviez abandonné Safari au profit d'un autre navigateur Internet pour votre utilisation du Web au quotidien ? Cette nouvelle fonction pourrait bien vous faire revenir dans le giron du navigateur d'Apple, surtout si vous avez l'habitude d'ouvrir de nombreuses pages Web en même temps. Le principe est simple : plutôt que d'ouvrir toutes les pages dans des onglets les uns à côté des autres au risque de ne plus pouvoir les distinguer, vous pouvez par exemple créer des collections par thème au sein de groupes d'onglets que vous créez et modifiez comme bon vous semble. Notez que cette fonction n'est pas unique à Monterey mais liée à la version 15 de Safari qui est aussi disponible pour Big Sur (maOS 11) et Catalina (macOS 10.15). 

  • Pour en profiter facilement, commencez par afficher la barre latérale de Safari, via le bouton situé juste à droite des trois boutons vert, jaune et rouge dans le coin supérieur gauche de la fenêtre. La première section qui s'affiche en haut de la colonne concerne justement les groupes d'onglets. La première ligne s'appelle tout simplement " onglets ", précédée du nombre d'onglets ouverts. Bref il s'agit de la barre d'onglets que vous avez déjà l'habitude d'utiliser.
  • Pour créer un groupe d'onglet, cliquez sur les deux carrées superposés munis d'un signe " + ". Un petit menu s'affiche et vous propose de créer un groupe d'onglets vide ou bien contenant tous les onglets déjà ouverts. à vous de choisir. Vous pouvez créer autant de groupes qu'il vous plaît, en leur donnant à chacun un nom différent.
  • Ensuite, il vous suffit de cliquer sur le nom du groupe pour ouvrir tous les onglets qu'il contient. C'est vraiment pratique et plus rapide et agréable qu'un simple groupe de Favoris.
  • Plus fort encore, tous les groupes d'onglets que vous avez créés en leur donnant un nom se synchronisent entre tous vos appareils munis de macOS 12 Monterey, iOS 15 ou iPadOS 15. Seul le groupe par défaut que l'on ne repère que par le nombre d'onglets ouverts comme évoqué plus haut, reste propre à chacun de vos appareils. Vous pouvez ainsi facilement avoir tout à la fois des collections d'onglets disponibles partout et des pages spécifiques à chacun de vos appareils.

Un gestionnaire de mot de passe enfin complet

Cela fait des années que l'on peut stocker ses mots de passe de services en ligne dans le Trousseau d'accès du Mac qui, en plus, se synchronisent avec son iPhone ou son iPad. Mais avec Monterey et aussi iOS 15, Apple passe à la vitesse supérieure en intégrant un véritable gestionnaire de mots de passe indépendant. Et qui vous permet de plus de gérer les codes aléatoires de validation à usage unique, qu'on appelle aussi identification à deux facteurs. Cette méthode indispensable pour améliorer la sécurité d'accès à nos comptes en ligne manquait cruellement au Trousseau.

  • Pour accéder à vos mots de passe, vous pouvez maintenant vous rendre directement dans les Préférences Système pour cliquer ensuite sur la toute nouvelle section Mots de passe.
  • La fenêtre qui s'affiche vous demande alors de taper le mot de passe de votre Mac avant de vous afficher la liste des mots de passe que vous avez déjà enregistrés.
  • Sélectionnez le mot de passe dans la colonne de gauche pour en afficher les détails à droite. Vous pouvez aussi cliquer avec le bouton droit de la souris ou à deux doigts sur un pavé tactile pour simplement choisir de copier le mot de passe par exemple, pour le coller ensuite dans la zone ad hoc.

Comme auparavant, vous pouvez également profiter du remplissage automatique de vos mots de passe dans une page Web de connexion, dès que vous cliquez dans une zone à renseigner. À condition d'utiliser Safari bien sûr.

Sélectionner du texte dans une image

La fonction Texte en direct avait fait tellement impression pendant les démonstrations d'iOS 15 qu'on en oublierait presque qu'elle fait aussi partie de la panoplie des nouveaux outils de Monterey. Son principe est à la fois simple, pratique et bluffant : il permet de sélectionner tout type de texte à l'intérieur de n'importe quelle image. Jusqu'à présent, si vous preniez par exemple la devanture d'un magasin ou le flanc d'une camionnette pour vous souvenir du nom ou du numéro d'un artisan, vous deviez ensuite le recopier " à la main " dans votre carnet d'adresses ou retaper les numéros pour l'appeler. Avec Texte en direct, survolez la zone d'une photo contenant du texte et vous verrez que la flèche de la souris se transforme automatiquement en curseur de sélection de texte. Balayez en maintenant le bouton enfoncé, et vous sélectionnez le texte comme si vous étiez dans une traitement de texte. Et cela fonctionne non seulement dans l'application Photos mais aussi dans tous les applications Apple comme Safari ou Notes. Autrement dit, le Mac, comme l'iPhone, analyse en permanence les images à l'écran pour y détecter des portions de texte qui pourraient vous être utiles. Et s'il reconnaît l'adresse d'un site Web, il vous proposera de vous y connecter d'un clic. Et cela fonctionne même avec l'écriture cursive. Étonnant non ?

Concentration: un mode Ne pas déranger plus complet et synchronisé

Comme sur iOS 15, Monterey dispose maintenant du mode Concentration, nouveau nom du mode Ne pas déranger. La nouvelle appellation se justifie pleinement car il ne s'agit d'un mode " tout ou rien " permettant de ne plus être du tout interrompu pendant un temps donné, mais d'un véritable menu de filtrage personnalisable permettant de se créer des modes différents en fonction de ses besoins. De plus, si vous l'activez sur votre Mac, tous vos autres appareils Apple connectés au même compte iCloud se mettront dans le même mode.

  • On l'active via le Centre de contrôle accessible depuis la barre de menu du Mac (en haut à droite), puis en choisissant Concentration. Le menu déroulant vous permet de choisir parmi les différents modes déjà disponibles.

Choisissez Préférences du mode de concentration pour modifier un de ces modes ou en créer un nouveau. Vous pouvez par exemple choisir les personnes qui pourront toujours vous joindre dans ce mode et aussi les applications à activer automatiquement pour chacun des modes. Par exemple pour lancer les applications Musique et votre traitement de texte lorsque vous allez vous mettre à écrire.

Une meilleure protection de la vie privée

On sait que la protection contre la récolte par les annonceurs et autres espions de nos données personnelles en ligne est un des chevaux de bataille d'Apple depuis plusieurs années. Sans surprise, macOS 12 bénéficie donc des mêmes fonctions de protection qu'iOS et iPadOS 15. Safari intègre par défaut des outils de filtrage des traqueurs en ligne, dont on peut contrôler l'efficacité en cliquant sur le bouclier situé à gauche de la barre d'adresses.

Mais si vous êtes en plus abonné à un des services payant d'iCloud, vous bénéficiez alors automatiquement des fonctions d'iCloud+ baptisées Relais privé et Masquer mon adresse e-mail. Si vous activez la première, le Mac fera de son mieux pour éviter que les sites Web puisse détecter qui et où vous êtes géographiquement. Quant à la deuxième fonction, elle vous permet de créer une adresse fictive pour chacun des services en ligne auxquels vous vous inscrivez par exemple. À condition, bien sûr, d'utiliser le service de courriel " @icloud.com " d'Apple.

Quels sont les bugs de macOS Monterey ?

Las, dès son arrivée, macOS Monterey a fait l'objet de critiques en raison de bugs rencontrés par plusieurs utilisateurs qui se manifestent sur Twitter. Certains signalent ainsi une importante fuite de mémoire, notamment avec le Centre de contrôle qui occupe une quantité énorme et inhabituelle de Ram – 26 Go dans le cas de Gregory McFadden ! Ce n'est pas la seule application qui consomme beaucoup plus de mémoire vive que nécessaire, car d'autres utilisateurs parlent par exemple de Firefox. 

Plus grave, dans certains cas, le Mac se bloque complètement après la mise à jour avers macOS Monterey, en refusant tout bonnement de démarrer. Ce problème inquiétant semble surtout toucher des iMac, des MacBook Air et de MacBook Pro d'anciennes générations, les modèles récents à base de puce M1 semblant épargnés. Inutile de préciser que les victimes de ce bug bloquant attendent avec impatience une solution d'Apple… 

Il faut dire que le développement du système n'a semble-t-il pas été sans mal. Tout au long de l'été et jusque dans les derniers jours avant la sortie officielle, les préversions de Monterey se sont succédées pour apporter des modifications et aussi retirer des fonctions qui avaient pourtant été annoncées lors de la conférence des développeurs d'Apple, la fameuse WWDC, au mois de juin. La navigateur Safari par exemple a subi de nombreuses transformations pour finalement revenir à un design plus classique. Quant à la fonction Shareplay, qui permet par exemple de regarder à plusieurs, chacun chez soi, mais de manière parfaitement synchronisée le même épisode d'une série télé via un appel FaceTime, elle a été repoussée à plus tard. Peut-être pour la version 12.1 de macOS, vu que SharePlay est arrivé avec la version 15.1 d'iOS (voir notre article). Cela ne signifie pas pour autant que Monterey n'apporte aucune nouveauté au contraire. Citons pêle-mêle les groupes d'onglets dans Safari, les nouvelles fonctions de protection de la vie privée, le mode Concentration synchronisé entre tous vos appareils, l'incroyable Texte en direct permettant de copier/coller du texte depuis n'importe quelle image, les appels FaceTime même avec des correspondants ne disposant pas de produits Apple (lire FaceTime iOS 15 : appeler des utilisateurs Android ou Windows), son spatial, etc. Nous les détaillons un peu plus loin.

Comme pour toute nouvelle version majeure d'un système, la prudence est donc de mise. Mieux vaut ne pas se précipiter pour faire la mise à jour sur votre machine principale, par exemple. Laissez le temps aux plus aventureux de découvrir les bugs et autres problèmes qui pourraient sinon paralyser votre travail, du moins vous agacer. Certains professionnels décrivent même la conduite à tenir de la façon suivante, avec un sourire en coin naturellement : en cas de mise à jour majeure, attendez la première mise à jour de correction, puis attendez encore la mise à jour suivante qui corrige les problèmes créés par la première mise à jour. Et là, vous pouvez y aller, normalement sans trop de souci. Il faut dire que la toute première mouture d'iOS 15 était arrivée avec son lot de petits problèmes irritants, voire de fonctions inopérantes (lire notre article). Avec la version 15.0.2, tout est rentré dans l'ordre. Tiens, ça nous rappelle le dicton évoqué ci-dessus, non ? Autrement dit, à moins qu'une des nouvelles fonctions que nous avons évoqué plus haut vous soit parfaitement indispensable, patientez donc quelques jours ou quelques semaines, le temps que les derniers problèmes soient découverts et corrigés. Votre tranquillité d'esprit vaut bien un peu de patience.

Quels sont les Mac compatibles avec macOS Monterey ?

Avec les nouveaux MacBook Pro à puce M1 Pro et M1 Max, Apple a franchi une étape supplémentaire dans la transition de toutes ses machines vers des processeurs « maison ». On remarque d'ailleurs que contrairement au Mac mini, il n'y a plus aucun appareil à processeur Intel dans la gamme des ordinateurs portables d'Apple. Mais cela ne signifie pas pour autant que macOS 12 Monterey soit uniquement réservé aux M1, M1 Pro et M1 Max. Fidèle à sa démarche de longévité, Apple a prévu de conserver la compatibilité Intel de ses versions successives de macOS pendant plusieurs années. Ce qui explique que la liste des Mac compatibles avec Monterey soit encore très longue, comme on peut le voir ci-dessous. On note tout de même que les MacBook Air de 2013 et les iMac de 2014 étaient encore compatibles avec macOS 11 Big Sur, alors que Monterey n'accepte aucun iMac ou MacBook Air d'avant 2015. Voici donc la liste des modèles compatibles avec macOS Monterey.

  • iMac depuis 2015
  • MacBook Air depuis 2015
  • MacBook Pro depuis 2015
  • Mac mini depuis 2014
  • iMac Pro depuis 2017
  • Mac Pro depuis 2013
  • MacBook depuis 2016
  • Et, bien sûr, tous les Mac équipés du processeur M1, M1 Pro et M1 Max.

Comment installer macOS Monterey ? 

Monterey, macOS 12, est disponible depuis le 25 octobre 2021. Comme pour un iPhone ou un iPad, la mise à jour est gratuite et très simple à installer. Tellement même que votre Mac vous préviendra de la disponibilité de la mise à jour s'il est compatible. Il le fera notamment en affichant une pastille rouge avec un petit 1 au centre au-dessus de l'icône des Préférences Système dans le Dock, comme pour toutes les mises à jour.

  • Dans la plupart des cas, la fonction de mise à jour automatique de votre Mac est activée. Cela signifie que votre machine aura déjà téléchargé la nouvelle version de macOS avant de vous proposer de l'installer. Dans ce cas, une fenêtre s'affiche au centre de l'écran pour vous permettre de lancer la procédure. On voit ici la mention « beta » qui n'apparaît que lorsque l'on installe une des préversions du système. Cela se sera pas le cas avec la version finale officielle. 
  • Si vous n'aviez pas la possibilité de procéder à l'installation au moment où votre Mac vous l'a proposé, et que vous avez donc fermé cette fenêtre, pas de problème : il vous suffit de vous rendre dans le dossier Applications de votre Mac pour double-cliquer sur l'application Installer macOS Monterey et relancer la procédure d'installation.
  • Il vous suffira ensuite de patienter prendra quelques dizaines de minutes, le temps nécessaire dépendant pour une bonne part de la génération de votre Mac et donc de la vitesse de son espace de stockage. Le Mac redémarrera une fois ou deux. Une fois l'installation terminée, vous devrez suivre quelques étapes de mise en route pour, par exemple, accepter les nouvelles conditions d'utilisation, activer Siri ou pas, ou encore de valider la connexion à votre compte Apple/iCloud. C'est tout, vous voici devant macOS 12 Monterey avec toutes vos données et vos réglages précédents.
  • Naturellement, il est plus que conseillé de procéder à une sauvegarde totale de votre Mac avant d'effectuer cette mise à jour. N'hésitez pas. à profiter de la fonction Time Machine, parfaitement adaptée et très sûre. Lisez donc notre article sur le sujet pour tout savoir comment exploiter au mieux cette fonction de sauvegarde de vos données, aussi bien avant une grosse mise à jour comme celle-ci que pour protéger vos précieux fichiers au quotidien.