Souris gamer : les meilleurs modèles pour jouer

Souris gamer : les meilleurs modèles pour jouer

La souris gaming est l'arme absolue du joueur sur ordinateur. Mais le choix n'est pas simple tant les critères sont nombreux et l'offre pléthorique. Voici une sélection de très bons modèles assortie de conseils pour vous aider trouver votre bonheur.

La souris gamer est le périphérique que les joueurs PC choisissent toujours avec le plus grand soin. Avant même de choisir un clavier, c'est la souris qui attire toute leur attention. Et pour cause, c'est bien souvent elle dont vont dépendre directement les performances "in game". Le casque, lui, vient en troisième position car il n'est crucial que dans les jeux de type FPS (First Person Shooter / jeux de tir à la première personne) ou TPS / Battleroyale (Fortnite pour ne pas le citer), dans lesquels "entendre" est parfois plus important que "voir" pour anticiper une manoeuvre ou localiser un adversaire et essayer de le prendre de vitesse. Ou de l'attendre de pied ferme.

À l'instar de la souris pour la bureautique, choisir une souris gaming n'est pas toujours une mince affaire. Pensez que vous l'aurez en main pendant des heures et que vous allez la faire cavaler sur votre bureau. Bien la choisir est donc très important, surtout si vous souhaitez vous distinguer dans vos parties entre amis. Et face à l'offre pléthorique, vous serez surement désarmé dans un premier temps. Ce guide est là pour vous aider à y voir plus clair mais n'hésitez pas, aussi, à parcourir les tests des média spécialisés mais aussi ceux des joueurs sur les forums ou... tout simplement, de demander à vos partenaires de jeu avec quoi, eux, ils jouent. Si vous le pouvez, essayer quelques modèles chez des amis ou servez-vous des "15 jours satisfait ou remboursé" (sans trop en abuser) pour vous aider à affiner vos recherches comme vous le fer(i)ez pour votre clavier gamer.

Le capteur optique, des subtilités par toujours faciles à... capter. Point commun aux souris classiques et aux souris gaming : l'utilisation de capteurs optiques ou lasers. Cet équipement se perfectionne sans cesse et l'optique est - pour le moment - le standard dans le monde gaming. (Nota : pour tirer le meilleur parti de votre souris gamer, il vous faudra investir dans un bon tapis de souris. C'est indispensable.)

Vous avez parcouru notre guide de souris pour PC ? Vous savez (déjà) que la vitesse d'un capteur s'exprime en DPI (Dot Per Inch / Point par Pouce). Une bonne souris gaming doit vous offrir une vitesse minimum de 4000 DPI et, surtout, proposer le réglage de la dite-vitesse. Que ce soit par pallier préprogrammé par la marque (sur le souris d'entrée de gamme, c'est souvent le cas) et/ou par pallier programmé par vous-même dans le pilote à installer pour tirer pleinement parti de votre mulot de combat. Dans ce cas, vous pourrez bien souvent incrémenter les vitesses par 10, 50 ou 100 DPI suivant le modèle de la souris pour trouver la vitesse du curseur qui vous convient le mieux.

Plus il y a de DPI, mieux c'est ? Non. Des capteurs à 25 600 DPI, il y en a, le chiffre paraît fou et génial mais... cela ne sert à rien. Sauf si vous jouez sur un écran 55 pouces en 4K et que vous voulez, d'un micro mouvement de la main faire passer le curseur d'un bout à l'autre de l'écran. Efficace oui, précis, non. De plus, il faut se méfier des avalanches de chiffres communiqués sur la vitesse des capteurs. Les marques les obtiennent en additionnant la vitesse "matérielle" et la vitesse "logicielle". Ainsi, 16 000 DPI peuvent être obtenus en conjuguant les forces d'un capteur de 8000 DPI et d'un algorithme exécuté par un processeur embarqué, chargé de doper les informations de performances fournies au PC.

Car, oui, caché dans les entrailles des souris gamer et chargé d'analyser les informations fournis par le capteur, il y a souvent un microprocesseur ARM plus ou moins complexe et performant qui joue le chef d'orchestre. C'est lui qui va se charger, par exemple, de communiquer plusieurs centaines ou milliers de fois par seconde avec les composants internes du PC (position du curseur, pression des boutons, commandes à activer, etc) afin de leur délivrer des informations déjà prémâchées via USB (taux de rapport). De la sorte, aucune action ne sera oubliée en cours de route (pour faire très simple). Ce microprocesseur peut être accompagné de mémoire interne. Elle, elle va conserver des profils de réglages (ROM) mais aussi servir de RAM pour le processeur de temps à autre.

La guerre des boutons ! Une bonne souris gamer embarque au moins 4 boutons : les deux clics principaux (mus par des mécanismes plus ou moins rapides et perfectionnés), le bouton caché sous la molette - crantée pour le gaming - et au moins un sur le côté gauche (ou droit, pour les modèles gauchers). Notez au passage que la disposition des boutons est généralement pensée pour les droitiers. Au mieux, certains modèles peuvent être maniés aussi bien par les droitiers que par les gauchers mais 90% des modèles sont pensés pour être maniés de la main droite. Vous remarquerez que les marques jouent beaucoup la carte du "nombre de boutons programmables" pour séduire les gamers.

Suivant les modèles, en fait, seuls certains boutons sont programmables (via le logiciel propriétaire). En clair, vous pouvez leur attribuer des commandes ou des actions spécifiques (combinaisons de touches, affectation de touche de clavier, etc.). Plus rares, des modèles proposent un bouton dont le seul rôle est d'agir comme le ferait une touche Majuscule du clavier. Vous la maintenez enfoncée et, hop, tous les boutons peuvent avoir un rôle primaire et secondaire.

Les modèles les plus haut de gamme proposent un nombre de boutons à la carte : on peut en ôter ou en ajouter. Ces subtilités ergonomiques ne sont proposés que sur les touches latérales, les plus faciles à déloger. Vous dispensez un conseil sur le nombre de boutons qu'il vous faut ? Désolé, c'est impossible. C'est à vous d'identifier vos besoins en fonction des jeux auxquels vous jouez. Vous arriverez peut-être à y voir plus clair après avoir déterminé quels sont vos critères en matière de confort. Et pour mieux les cerner, identifiez la manière dont vous tenez votre souris. Car, sachez-le, les joueurs PC tiennent tous leur souris selon trois manières bien identifiées.

La première, en "claw" (griffe en anglais), l'index et le majeur forment une serre et c'est l'extrémité de la pulpe qui presse les boutons de clics principaux, le poignet est "vissé" au tapis, les autres doigts forment une tenaille et font bouger la souris sur de petite distance (à grand renfort de moulinet).

La seconde, en "palm" (recouvrement en anglais), toute la main repose sur la souris et les boutons sont pressés par tout le doigt, le poignet ne repose pas sur le tapis, il est en suspension au-dessus de ce dernier.

Dernière manière de tenir la souris, la "fingertip" (du bout des doigts) qui est un mélange des deux, avec des spécificités de préhension propres à chaque joueur. Suivant la manière dont vous, vous tenez votre souris, il faut faire attention à la forme et à l'emplacement des boutons.

Un dos plus rond convient aux manières 1 et 3 alors qu'une souris longue et large est idéale pour les adeptes du recouvrement total, par exemple. Mais, là encore, aucune règle ou conseil absolu ne peut être prodigué car le confort est un sentiment propre à chacun. Vous verrez qu'en fonction de la manière dont vous tenez votre souris, vous apprécierez avoir plus ou moins de boutons à portée de pouces ou accessibles à certains endroits de la coque. La boucle est bouclée... enfin, pas tout à fait encore.

Le poids de la souris est un paramètre important. Lourde ou légère ? Tout dépend de la sensation que vous souhaitez avoir en main. Vous êtes plutôt du genre à aimer sentir que vous avez les choses bien en main : optez pour du lourd (100 grammes et plus) Vous voulez pouvoir faire des mouvements fluides et nerveux ? Dirigez-vous vers un poids-plume ou un modèle dont le poids peut être ajusté de quelques grammes. En effet, plusieurs modèles peuvent être lestés avec quelques petits poids livrés dans la boîte. Pour les patins, enfin, du téflon ou de la céramique. Rien d'autre pour le jeu.

Dans ce guide, nous vous proposons une sélection de souris gamer, pour jouer aussi bien sur PC gamer fixe que sur PC portables gaming. Nous avons sélectionné des souris gamer sans-fil et d'autres, filaires (ou proposant les deux). Abordables ou de luxes, nous avons sélectionné des modèles que nous connaissons, que nous avons achetés ou testés. Ne soyez donc pas surpris de voir quelques remarques positives comme négatives dans les descriptions !

La fiche technique que nous avons élaborée donnent toutes les informations utiles pour les joueurs en recherche de souris gaming. Et, comme toujours, nous l'avons accompagnée de quelques commentaires pour vous orienter dans vos choix. Vous verrez qu'il faut prévoir un petit budget minimum pour avoir une souris de jeu digne de ce nom et qu'il n'est surtout pas nécessaire de se ruiner. Mieux vaut une souris milieu de gamme que vous exploitez à fond qu'un monstre haut de gamme dont vous n'utilisez que trois boutons...