Clavier gamer : les meilleurs modèles pour jouer

Clavier gamer : les meilleurs modèles pour jouer

Avec la souris et le casque, le clavier est l'une des trois pièces maîtresses de l'arsenal du joueur sur PC. Entre la résistance, la réactivité, le confort et le rétroéclairage, voici les critères à considérer pour choisir un modèle adapté à de longues parties.

Tous les joueurs PC le savent : avoir un bon clavier sous les doigts, c'est important. Qu'il soit estampillé "gamer" ou non d'ailleurs. En effet, s'il n'incarne pas la solution miracle qui permet de finir premier au classement à tous les coups, il peut aider à grapiller quelques places au tableau général. Faut-il obligatoirement un clavier gamer pour jouer sur PC ? Non. Beaucoup de gamers, du plus pro au plus éclairé, utilisent des claviers assez "sommaires" en compétition. Pourquoi ? Fonctionnels immédiatement, pas de pilotes à installer, des touches qui répondent comme ils s'y attendent et qui leur procurent toujours les mêmes sensations. Peu importe la machine à laquelle le clavier est relié. En clair, beaucoup misent sur l'adage : "simple mais efficace". Et, si vous cherchez un premier clavier, c'est bien lui qu'il faut avoir en tête et pas acheter, tout de suite, un clavier à 200 euros.

D'autres joueurs - qui ont envie de se faire plaisir et qui aiment les technos - vont préférer avoir des périphériques très élaborés et complexes sur le plan technique. Cela peut d'abord concerner la course des touches. En optant pour un modèle proposé en plusieurs versions, avec des mécanismes de touches différents (les switches "Cherry MX" ou développés par les marques), le joueur va rechercher la meilleure longueur ou la bonne force de pression à exercer pour que l'action se lance à l'écran. Comme le café, il y a des courses longues, moyennes, courtes et des instantanées. Pour connaître la différence entre tous les switches du marché, vous trouverez d'excellents articles sur le sujet, en français, sur la Toile, faits par des passionnés du clavier.

Le bruit ou la sensation de frappe sont aussi des critères sur lesquels beaucoup de gamers ne transigent pas (sensation mécanique ou "chiclet" comme sur un PC portable). Certains joueurs aiment bien, aussi, avoir quelques touches supplémentaires - de raccourcis et configurables - à portée de doigts. Ils pourront les programmer pour aller un peu plus vite au moment d'acheter des armes dans un jeu de type FPS en ligne ou, encore, enregistrer un raccourci pour automatiser une séquence de commandes dans un jeu de stratégie (un RTS dans le jargon).

Après les fonctionnalités et la motorisation, les formats. Il y en trois majeurs dans le monde du clavier pour joueur. La majorité ont un format classique et une organisation de touches dite standard. D'autres sont appelés "TKL" (Ten-Key-Less) car dépourvu de pavé numérique, que beaucoup de joueurs considèrent comme inutile. D'autres périphériques optent pour des formats "Mini" ou à XX% par exemple : ils occupent XX% de l'espace qu'un clavier standard prend sur le bureau. Là, les touches ont généralement un écart moins important entre elle et la disposition pourra faire penser à celle de certains PC portables (les flèches directionnelles logées sous la touche Majuscule, à droite, par exemple). Certains évacuent même complètement plusieurs ensembles de touches pour ne se concentrer que sur l'essentiel : la partie alphanumérique sur laquelle nous pianotons toute la journée.

Tout clavier pour joueur qui se respecte doit être robuste et donc construit avec des matériaux de qualité. Plastique ou métal, peu importe mais il faut qu'il puisse résister aux assauts de vos doigts, vos mouvements d'humeur (si, si) et les touches elles, doivent encaisser les nombreuses répétitions sur leurs têtes sans qu'aucune des actions ne soit oubliée ("anti-ghosting").

Robuste, donc, et ergonomique, aussi. Les joueurs passent des heures sur leur clavier : les articulations ne doivent pas en souffrir. Si vous êtes sensibles à ce type de douleurs, il faut faire attention à ce paramètre et, plus généralement, à la morphologie globale du clavier. Ce n'est pas parce "qu'il en jette" qu'il est confortable. Possibilité de surélever le plateau (inclinaison vers vous ou assez de pente par défaut) ou d'ajouter un bon repose-paume - livré en standard ou à acheter à part, seront des éléments auxquels vous devrez faire attention.

Enfin, parce qu'un clavier pour joueur doit pouvoir servir tant de jour que de nuit, il est important qu'il soit rétroéclairé. Les plus abordables propose des illuminations unies, alors que les plus haut de gamme proposent des dispositifs "RGB" ou Rouge Vert Bleu en bon français. Le must du RVB ? La colorisation de chaque touche indépendamment de sa voisine ; le plus courant sur les claviers restent toutefois le RGB "par zone". Dans un cas comme dans l'autre, il est possible de programmer l'éclairage en fonction des jeux qui se lancent.

Tout cela est possible grâce aux logiciels fournis avec les claviers les plus aboutis. Par leur intermédiaire, il est possible de vraiment personnaliser la moindre touche et la moindre couleur voire même de les coordonner avec le reste des éventuelles LED qui se trouvent dans votre boîtier, sur votre souris ou votre tapis. À noter : les logiciels maison n'ont pas toujours à être installés pour que le clavier soit reconnu par le PC gamer et que les quelques fonctions principales ou multimédia fonctionnent. Toutefois, pour tirer le meilleur de votre équipement gaming, il faudra leur faire une place sur le SSD du PC et passer un peu de temps à les explorer et à faire des tests, pour bien les apprivoiser.

Tous les critères de notre sélection ci-dessous sont peu ou prou les mêmes que ceux de notre guide d'achat pour les claviers PC classiques, avec des mentions supplémentaires (type de rétroéclairage, de switches, etc.). Bonne lecture !