Universal+ : quels atouts pour le concurrent de Netflix ?

Universal+ : quels atouts pour le concurrent de Netflix ?

Netflix, Disney+ et consorts vont avoir un nouveau concurrent en France avec Universal+, une plateforme de streaming américaine qui devrait proposer une offre originale à bas prix, avec un large catalogue et une chaîne DreamWorks.

Décidément, le secteur des services de vidéo à la demande (SVOD) accueille de plus en plus d'acteurs. Disney+, Amazon Prime Video, OCS/HBO, Apple TV+, et bientôt Paramount+ et Discovery+, sans parler des plateformes françaises Canal+ et Salto... Il est loin le temps où Netflix régnait en maître sur le streaming en abonnement ! Et ce n'est pas fini, car NBCUniverral – un géant des médias américain, propriété de l'empire Comcast – s'apprête à se lancer en France avec Universal+, son service de SVOD déjà implanté dans 43 régions du monde, et qui profitera d'un partenariat avec Canal+. Prochainement disponible, la nouvelle plateforme de streaming se veut assez polyvalente, en proposant des séries et émissions en tout genre, mais aussi des programmes à destination des familles et de la jeunesse. Dans un communiqué de presse, la firme annonce un "vaste de choix de contenus à la demande, en un seul endroit facile d'accès." Aura-t-elle de quoi séduire face à une offre désormais pléthorique ?

Universal+ : le géant du cinéma arrive en France

Universal+ est une plateforme de streaming un peu spéciale, puisqu'elle s'articule autour de quatre chaînes en direct – SYFY, 13 Rue, E! et DreamWorks – et d'un contenu à la demande. Pour rappel, 13e Rue a fait sa renommée dans les séries policières et SYFY dans la science-fiction – Stargate, Battlestar Galactica. DreamWorks est quant à elle une nouvelle chaîne créée spécialement pour l'occasion. Dans son communiqué, la firme mentionne la présence de séries originales 13e Rue – Marion, Cuisine Interne –, l'intégrale de shows à succès –  L'incroyable famille Kardashian –, des séries pour la jeunesse – Les Aventure du Chat Potté – et du contenu original – Resident Alien, New York : Crime Organisé. En revanche, aucun film n'est cité, ce qui est étonnant étant donné que c'est le domaine de prédilection d'Universal, pionnier emblématique du cinéma – d'autant plus que DreamWorks possède un catalogue assez riche, avec des licences comme Shrek, Dragons et Kung Fu Panda. La question des droits de diffusion se pose inévitablement, certains des films Universal étant disponibles chez la concurrence. Mais nul doute que, quand les accords arriveront à terme, Netflix et consorts vont perdre de sacrés arguments, et le catalogue d'Universal+ va s'alourdir de façon considérable.

© DreamWorks

Le lancement d'Universal+ en France est prévu pour la "fin 2022", et de plus amples informations devraient arriver bientôt. Les prix des forfaits abonnements n'ont pas non plus été révélés, mais ils devraient se situer dans la fourchette basse des abonnements de streaming, puisque l'offre de base est affichée à 4,99 dollars par mois aux États-Unis. Avec ce déferlement d'acteurs sur le marché du SVOD, le contenu va être de plus en plus éparpillé, et il faudra payer de plus en plus pour accéder aux programmes désirés. À moins que cela n'affaiblisse le secteur, et que les utilisateurs retournent vers le bon vieux piratage...

Guide streaming