La pub arrive sur l'écran de verrouillage des téléphones

La pub arrive sur l'écran de verrouillage des téléphones

L'écran de verrouillage des smartphones attise la convoitise des publicitaires, qui souhaitent y afficher des contenus sponsorisés. Une nouvelle technique lucrative et intrusive qui risque d'agacer nombre d'utilisateurs…

L'écran de verrouillage du smartphone est un endroit clé. En plus d'assurer sa sécurité, il est aussi un lieu d'informations, avec l'affichage de l'heure et des notifications, par exemple. Mais les choses vont aller encore plus loin. Bientôt, la première chose que les utilisateurs verront en allumant leur téléphone, avant même de le déverrouiller, sera de la publicité…

Glance, un service qui propose un écran de verrouillage préinstallé aux marques, compte vendre de l'espace d'affichage aux régies publicitaires pour y placer des contenus. Comme l'écran de verrouillage est la première chose que l'on voit en allumant son smartphone, il s'agit d'un espace d'une grande valeur. Apple l'a bien compris et a déjà fait de l'écran de verrouillage de l'iPhone une pièce maîtresse d'iOS 16, donnant aux utilisateurs plus de contrôle sur leur apparence et leur fonctionnement. Mais les utilisateurs risquent de perdre ce contrôle avec le nouveau service proposé – ou plutôt imposé – par Glance.

Écran de verrouillage : un espace d'affichage très convoité

Glance n'est pas un petit nouveau sur le marché du mobile. Il s'agit d'une filiale de l'entreprise indienne InMobi, qui compte notamment comme partenaires les puissants Google et Xiaomi. La firme est déjà bien implantée en Asie avec, comme Glance le proclame fièrement sur son blog, plus de 200 millions de personnes interagissant avec son service rien qu'en Inde. Il serait désormais en négociation avec les opérateurs américains pour préparer le lancement aux États-Unis dans les prochains mois. Contrairement à l'Asie où l'entreprise travaille directement avec les constructeurs, ce sont les opérateurs mobiles – qui peuvent installer des applications sur les mobiles – qui sont visés aux États-Unis, puisque le public américain passe essentiellement par eux pour acheter leurs smartphones.

Le principe est un peu semblable au flux Snapchat Discover mais directement sur l'écran de verrouillage du téléphone. La société propose un ensemble rotatif de titres d'actualités, de bandes-annonces de films ou de séries, de quiz, de jeux et de photos qui apparaissent chaque fois que l'écran du smartphone s'allume. Et il s'allume très, très souvent. Comme l'explique Glance, les utilisateurs le regardent en moyenne 65 fois par jour.

© Glance

Publicité sur l'écran de verrouillage : un moyen d'imposer l'information

La question qui vient naturellement à l'esprit à propos de cette nouvelle fonction est : pourquoi ? L'utilisateur paye son smartphone, son forfait mobile, il est constamment envahi de publicités sur Internet et les applications, et il devrait en plus les subir jusqu'à son écran d'accueil ? Naveen Tewari, le PDG d'InMobi, a déclaré à Forbes lors du lancement de Glance que "les consommateurs passeront de la recherche de contenu à la consommation de ce qui leur est montré". Apple a déjà pensé à ce type de fonction et pourrait être très intéressé. Le responsable des logiciels d'Apple, Craig Federighi, considère un écran de verrouillage plus riche en fonctions comme un moyen d'aider le consommateur à moins utiliser son téléphone. Il a d'ailleurs qualifié l'écran de verrouillage de "visage de votre téléphone" et a déclaré que des fonctions comme les activités en direct pourraient faciliter l'obtention d'informations rapides sans avoir à déverrouiller son smartphone et à s'ouvrir à taux distractions à l'intérieur. "Si vous pouvez obtenir la réponse en un coup d'œil, alors vous ne déverrouillez pas", explique-t-il, "et une fois que vous avez déverrouillé votre téléphone, vous oubliez presque pourquoi vous êtes là en premier lieu !" Déverrouiller son téléphone et ouvrir une application est apparemment devenu une tâche trop compliquée.

TechCrunch rapporte que Glance est déjà en train de négocier avec des opérateurs américains et prévoit de lancer son service sur certains téléphones Android aux États-Unis dans les deux prochains mois.

Guide Android