Microsoft Edge : de nouvelles fonctions à l'horizon

(1,8 Mo)
Votre évaluation
  • 3 votes 4 / 5
  • Éditeur Microsoft
  • Version 103
  • Licence Freeware
  • Langue fr

Bien décidé à imposer son navigateur Web face à Chrome et d'autres concurrents, Microsoft va enrichir Edge de nombreuses fonctions pratiques, comme un éditeur d'images, une calculatrice, un dictionnaire et même un traducteur.

Microsoft a clairement l'intention d'imposer Edge comme un navigateur Web de référence, notamment face à Google Chrome – qui reste le plus utilisé au monde à l'heure actuelle. Et depuis qu'il en a revu les fondations, en utilisant le fameux moteur Chromium – le même que celui de Chrome –, l'éditeur ne cesse de l'optimiser et de l'enrichir avec de nouvelles fonctions. En témoignent le rythme accéléré des mises à jour, de plus en plus fréquentes et l'annonce de nouveautés souvent très originales. 

Quelles sont les nouveautés de Microsoft Edge 103 ?

Sortie fin juin 2022, la version actuelle de Microsoft Edge est la 103 (qui porte d'ailleurs le même numéro que la dernière mouture disponible de Chrome…). Elle apporte son lot de nouveautés principalement orientées vers le monde du jeu.

Une nouvelle rubrique gaming. La page d'accueil de Edge concentre par défaut une ribambelle d'actualités (économie, santé, télévision, sports, etc.). La version 103 ajoute un onglet Gaming. Au programme, l'actualité des jeux vidéo, bien sûr, mais aussi un accès direct à vos jeux en streaming pour les utilisateurs abonnés au Game Pass, le service de jeu sur abonnement de Microsoft. Notez toutefois que cette fonction n'est pas encore déployée en France. Une simple question de temps.

L'accès à des petits jeux en ligne. Un nouveau bouton se présente dans la barre d'outils. Sobrement intitulé Jeux, il permet d'accéder à de nombreux petits jeux pour passer le temps comme l'indécrottable Solitaire, le Mah-jong ou encore le Démineur. Le bouton Jeux n'est pas activé par défaut. Rendez-vous dans les paramètres Apparence à la section Boutons à afficher dans la barre d'outils pour le mettre en œuvre.

Une qualité d'affichage améliorée. Clarity Boost. C'est le nom qu'a donné Microsoft à la fonction de Edge qui permet, pour les jeux en ligne, à travers le navigateur, d'augmenter la netteté des jeux. Une fois le jeu (compatible) lancé, il suffira de l'activer à travers un menu.

© Microsoft

Un mode moins gourmand. Edge permet déjà de mettre en veille des onglets lorsqu'ils ne sont pas affichés afin de limiter la consommation de ressources. La version 103 du navigateur pousse le bouchon plus loin et permet de diminuer automatiquement Son activité dès la détection du lancement d'un jeu afin de laisser le maximum de mémoire vive (Ram) et de ressources processeur et graphiques disponibles. L'option est à activer dans les paramètres du navigateur à la section Système et performances.

Quelles sont les futures fonctions de Microsoft Edge ?

Microsoft ne va pas s'arrêter en si bon chemin pour perfectionner son navigateur qui reprend du poil de la bête. Quelques nouveaux outils sont attendus dans les prochaines moutures.

Des utilitaires pratiques. Une calculatrice, un convertisseur d'unités et même un outil de test de vitesse de connexion devraient faire leur apparition dans les prochaines semaines au sein du navigateur. Un dictionnaire ainsi qu'un traducteur sont également au programme sans que l'on ne connaisse toutefois la date de leur intégration.

Un éditeur d'images. Pour gagner du temps et ne pas avoir à ouvrir l'appli Photos fournir avec Windows dès qu'il s'agit de retoucher rapidement une image, Edge devrait également intégrer un outil de retouche rapide. Selon Leopeva64-2, un membre actif sur la plateforme Reddit et à l'affut de l'actualité de Microsoft, cette fonction reprendrait quelques outils présents dans l'appli Photos de l'éditeur. Accessible via un clic droit sur une image, elle permettra notamment de faire du recadrage, d'ajuster quelques paramètres (luminosité, exposition, contraste, etc.), d'appliquer des filtres ou encore d'annoter l'image.

© Leopeva64-2

C'est quoi, Microsoft Edge ?

Pendant de nombreuses années, Microsoft a réussi à imposer son navigateur Web Internet Explorer. Longtemps une référence incontournable, l'outil est petit à petit tombé en décrépitude. Failles de sécurité à répétition, lenteur, bugs, plantages, manque d'adaptation aux nouveaux standards du Web… Internet Explorer a fini par devenir sujet de nombreuses moqueries tant de la part des internautes que des développeurs. Jusqu'à sa fin actée le 15 juin dernier : après 27 ans de loyaux – mais pas forcément bons – services, Microsoft a enfin décidé d'enterrer Internet Explorer.

Microsoft n'a pas pour autant laissé son système d'exploitation sans navigateur Web maison et a, depuis longtemps, préparé sa succession. Aussi, en 2015, la firme lançait Edge Legacy, un nouveau navigateur basé sur un moteur maison EdgeHTML installé sur les PC équipés de Windows 10. Échec cuisant. Le navigateur ne rencontre pas le succès escompté. Il était déjà en retard sur son temps dès sa sortie. Il ne prenait pas en compte les extensions, accusait quelques bugs gênants et surtout, installé au cœur de Windows, il s'imposait bien trop souvent même s'il n'était pas configuré comme navigateur par défaut. Si bien qu'une grande partie des Internautes n'utilisait Edge que pour télécharger un autre navigateur, comme c'était déjà le cas pour Internet Explorer.

Mais en 2020, changement de stratégie pour Microsoft. Edge Legacy est abandonné au profit de… Edge (Microsoft a toujours été très fort pour entretenir les confusions). Exit le moteur maison EdgeHTML. Edge adopte cette fois-ci Chromium, la même base que Google Chrome. Une décision capitale et lucide qui ouvre enfin une voie vers le succès. Outre les nombreuses similitudes avec Google Chrome (une interface classique, une gestion des onglets moins chaotique, etc.), Edge permet évidemment une synchronisation avec les comptes Microsoft. Comme Chrome avec les comptes Google, il permet d'accéder directement aux outils de la suite en ligne Microsoft 365. Tant et si bien qu'en avril 2022, selon StatCounter, Microsoft occupait la troisième place du podium mondial des navigateurs Web tous support confondus) derrière Google Chrome, toujours en tête, et Safari mais devant Firefox.

Il faut dire aussi que Microsoft bataille sur tous les fonts puisque son navigateur est disponible sur Windows, bien sûr, mais aussi macOS, iOS, Android et même Linux. Par ailleurs, sur Windows, Microsoft ne se prive pas de la moindre occasion pour imposer Edge comme navigateur par défaut. Par exemple, les requêtes effectuées dans le champ de recherche de Windows mènent inévitablement à l'ouverture de Edge dès que les résultats figurent sur Internet. Par ailleurs, il est toujours impossible de supprimer Edge de Windows au risque de compromettre la stabilité du système.

Rapide, stable, efficace et ouvert aux développeurs qui peuvent lui dédier des extensions (les mêmes que pour Google Chrome), Edge n'en demeure pas moins l'objet de toutes les attentions de Microsoft qui lui consacre des mises à jour régulières.

Navigateurs