Installer et découvrir macOS Big Sur

Installer et découvrir macOS Big Sur

Baptisée macOS Big Sur, la nouvelle version majeure du système d'Apple est enfin disponible. Fonctionnant sur de nombreux Mac Intel, elle apporte de nombreux changements. En voici un petit tour d'horizon.

Adieu macOS 10, bonjour macOS 11 ! Big Sur, la toute nouvelle version du système d'exploitation pour Mac, représente en effet une évolution tellement profonde qu'Apple a changé de numérotation, abandonnant le 10 hérité de Mac OS X – sorti en 2001 – pour bien insister. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard si sa sortie coïncide avec celle des tout premiers Mac équipés du nouveau processeur maison, le M1, dérivé des puces pour iPhone et iPad. Car Big Sur annonce un tournant sans précédent dans l'histoire de la marque – et même de l'informatique – avançant à petits pas vers la fusion des systèmes pour mobile et pour ordinateur. 

Bien entendu, cette mutation ne se fera pas en un jour, Big Sur n'étant que le premier pas d'une évolution qui se veut douce. Pour autant, les modifications sont déjà nombreuses, au point d'induire des changements de réflexes et d'habitudes dans certaines manipulations quotidiennes. Quels sont les Mac compatibles avec Big Sur ? Comment installer le nouveau système ? Quelles sont les principales nouveautés ? Autant de questions légitimes auxquelles nous allons répondre dans cette fiche pratique. 

C'est quoi, macOS Big Sur ?

macOS Big Sur est la nouvelle version du système d'exploitation d'Apple pour ses ordinateurs Mac, fixes comme portables. Elle est disponible officiellement depuis le 12 novembre 2020 et porte le numéro de version 11.0.  

Le saut de numérotation n'est pas que symbolique, car macOS Big Sur accompagne la sortie des tout nouveaux Mac qui ont été annoncés le 10 novembre 2020 et qui marquent une véritable révolution dans le monde Mac. D'ici à deux ans, toute la gamme des ordinateurs d'Apple, qu'ils soient portables ou fixes, aura abandonné les processeurs Intel utilisés depuis quinze ans au profit de circuits « maison » de la famille Apple Silicon. Le premier porte le nom de M1. Et ce qui change tout, c'est que ces processeurs sont basés sur les puces qui équipent déjà les iPhone et les iPad. Autrement dit, macOS Big Sur symbolise un changement en profondeur et la première preuve en est que les Mac équipés de ces nouveaux processeurs seront capables de faire tourner les applications conçues pour les iPad et les iPhone.

macOS Big Sur constitue donc une évolution majeure du système d'Apple. Et il fait logiquement l'objet d'une mise à jour également majeure. Rappelons qu'une mise à jour mineure, par exemple pour installer un correctif de sécurité, se déroule automatiquement sans vous demander de confirmation, si vous avez activé la mise à jour automatique, dans les Préférences Système, rubrique Mise à jour de logiciels, puis en cliquant sur le bouton Avancé.

Dans ce cas, le numéro de version de votre système change lui aussi de manière mineure. Ainsi, la toute dernière version en date de macOS Catalina, celle qui précédait macOS Big Sur, était numérotée 10.15.7 :

  • 10 parce que macOS s'est pendant longtemps appelé Mac OS X (c'est ainsi que l'on doit prononcer le X).
  • 15 ensuite parce qu'il s'agissait de la seizième version de macOS 10 (on commence par la version zéro).
  • Et 7 enfin, parce qu'il s'agissait de la huitième mise à jour mineure de Catalina (a priori, il n'y en aura pas d'autres).

Dernier détail, mais important : comme les précédentes versions de macOS, Big Sur est gratuit ! Et pour cause, contrairement à Windows, qui est payant et qui doit tourner sur des PC fabriqués par plusieurs constructeurs, le système d'Apple ne tourne que sur des ordinateurs Apple… Son prix est inclus dans celui des machines, tout comme celui des mises à jour.

Quels sont les Mac compatibles avec macOS Big Sur ?

Apple a prévu une période de transition d'une durée maximale de deux ans pour faire passer toute sa gamme sur ses possesseurs « maison ». Mais, que l'on soit clair, cela ne signifie pas que macOS Big Sur ne fonctionnera que sur ces nouveaux Mac. Le nouveau système fonctionne donc tout aussi bien sur les Mac Intel actuels que sur les Mac équipés des processeurs Apple. Qu'en sera-t-il des versions majeures suivantes de macOS ? Nous n'en savons encore rien.

La liste des Mac pouvant recevoir Big Sur dès à présent est plutôt longue :

  • iMac depuis 2014
  • iMac Pro depuis 2017
  • Mac Pro depuis 2013
  • Mac mini depuis 2014
  • MacBook Air depuis 2013
  • MacBook Pro depuis 2013
  • MacBook depuis 2015
  • Et, bien sûr, les nouveaux Mac équipés du processeur M1, les Mac mini 2020, MacBook Air 2020 etMacBook Pro 13 2020, qui ne sont d'ailleurs compatibles qu'avec macOS Big Sur.

Comment installer macOS Big Sur sur un Mac ?

Big Sur est disponible depuis le 12 novembre 2020. Rappelons encore une fois que la mise à jour est gratuite. Pour l'installer, il n'y a normalement rien de plus simple : votre Mac, s'il est compatible vous préviendra.

  • Tout d'abord, l'icône des Préférences Système de votre Mac devrait arborer une pastille rouge avec un petit 1 au centre, pour vous signifier qu'une mise à jour est disponible – c'est de toute façon le cas pour tous les types de mises à jour.
  • Si vous avez activé la fonction de mise à jour automatique de votre Mac, alors la nouvelle version de macOS aura été téléchargée automatiquement par votre Mac et une fenêtre s'affichera au centre de l'écran, pour vous proposer d'installer Big Sur.  
  • Lorsque vous aurez décidé de sauter le pas et d'installer la nouvelle version de macOS, il vous suffira de cliquer sur le bouton Continuer dans la fenêtre macOS Big Sur qui se sera affichée au centre de votre écran.
  • Si vous avez décidé de surseoir lorsque vous avez vu cette fenêtre pour la première fois, en quittant donc la procédure d'installation, vous pourrez relancer cette dernière en vous rendant dans le dossier Applications de votre Mac, pour double-cliquer sur l'application Installer macOS Big Sur.
  • L'installation elle-même prendra quelques dizaines de minutes, pendant lesquelles votre Mac redémarra une fois ou deux. Vous aurez ensuite à suivre quelques étapes de mise en route, comme par exemple d'accepter les nouvelles conditions d'utilisation, d'activer Siri, ou encore de valider la connexion à votre compte Apple/iCloud. Et voilà, vous serez aux commandes de macOS 11, en retrouvant toutes vos données et réglages.
  • Il va sans dire qu'il est plus que conseillé de procéder à une sauvegarde totale de votre Mac avant de lancer cette mise à jour. Notamment en utilisant la fonction Time Machine, parfaitement adaptée et très sûre. Le plus simple est le plus efficace est de lui dédier un disque dur externe. S'il est formaté pour le Mac, un message apparaîtra sur votre écran vous proposant de l'utiliser pour la sauvegarde Time Machine. Acceptez, patientez, et le tour est joué : vos données sont sauvegardées.

Quelles sont les principales nouveautés de macOS Big Sur ?

Même si vous retrouverez facilement vos marques dans macOS Big Sur, vous remarquerez tout de même des évolutions importantes, notamment dans l'interface graphique.

Un nouveau design

  • Globalement, l'ensemble est plus coloré, les coins un peu plus arrondis, les zones de texte légèrement plus aérées, les icônes d'application en forme de carrés arrondis : on se croirait presque aux commandes d'un iPad. C'est évidemment voulu, puisque, rappelons-le, les nouveaux Mac, et seulement ceux-là, sont également capables de faire tourner les applis iPhone et iPad. Cela dit, cela ne signifie pas pour autant que l'on maniera son Mac du bout du doigt. Pour l'instant, les Mac ne sont pas (pas encore ?) munis d'un écran tactile. Sous la souris ou le trackpad, vous trouverez donc la barre de menus en haut de l'écran, le Dock en bas et les fenêtres munies de leurs boutons rouge, orange et vert.
  • Les arrondis se retrouvent également dans les barres d'outils des applications, comme ici celle de la nouvelle version de l'application Mail. Remarquez également que la barre du titre des fenêtres n'occupe plus toute la largeur de celle-ci, mais s'arrête à la limite de la barre latérale, qui s'affiche à gauche.

Un Centre de contrôle comme dans iOS

Tout en haut à droite de l'écran, dans la barre de menus, une nouvelle icône fait son apparition. Elle représente deux interrupteurs, un éteint et l'autre allumé, semblable à ceux que l'on trouve sur les iPhone et les iPad. Cliquez dessus pour ouvrir le Centre de contrôle du Mac, très semblable lui aussi à celui des appareils iOS.

  • Il regroupe en effet un ensemble de fonctions telle l'activation des réseaux Wi-Fi, Bluetooth, AirDrop.
  • Ou encore celle permettant d'activer Ne pas déranger pour ne plus recevoir de notifications.
  • Vous y trouverez également des barres de réglage de la luminosité de l'écran ou de la puissance sonore.
  • Toutes les options de personnalisation de ce nouveau Centre de contrôle se situent dans la nouvelle section Dock et barre des menus des Préférences Système de votre Mac.

Des widgets dans le Centre de notification

Lorsque l'on clique sur la date ou sur l'heure, tout à droite de la barre de menus de macOS, ou encore lorsque l'on fait glisser deux doigts de droite à gauche depuis le bord droit du trackpad de son Mac, on fait apparaître le Centre de notification. Comme son nom l'indique, ce dernier affiche une liste des dernières notifications de vos applications.

  • Rendez-vous dans les Préférences Système pour les régler finement en fonction de vos besoins.
  • La nouveauté réside dans les widgets qui s'affichent en dessous, et qui sont exactement du même type que ceux que l'on trouve dans iOS 14 (voir notre article sur le sujet).
  • Pour ajuster la panoplie de widgets que vous souhaitez afficher dans ce panneau, faites-le défiler jusqu'en bas pour pouvoir cliquer sur le bouton Modifier les widgets.
  • Choisissez ensuite une catégorie, tout à gauche.
  • Puis, en dessous de chacun des widgets, sélectionner une taille : petit (P), moyen (M), ou grand (G).
  • Cliquez ensuite sur le widget qui vous intéresse pour l'ajouter automatiquement au Centre de notifications.
  • Vous pouvez aussi changer la taille d'un widget à tout moment, simplement en effectuant un clic droit sur l'un d'entre eux pour choisir une nouvelle taille. Remarquez aussi dans le menu l'option Modifier les widgets pour revenir à la fenêtre montrée ci-dessus.
  • Et pour réorganiser vos budgets, il vous suffit de les saisir à la souris et de les déplacer, comme les icônes sur votre iPhone.

Des effets de transparence partout

À ce stade, vous avez sûrement remarqué les effets de transparence notamment au niveau du Dock, du Centre de contrôle, et de la barre de menus. Le niveau de transparence ainsi que la couleur de cette dernière est censé s'adapter au fond d'écran choisi. En pratique, ce n'est ni toujours très beau, ni toujours très pratique, notamment parce que certaines icônes d'applications ne sont pas encore compatibles avec macOS Big Sur.

  • Dans notre exemple (voir ci-dessous) les icônes d'Adobe Creative Suite et de Synology Drive ne sont pas très visibles sur le fond d'écran en noir et blanc que nous avons choisi. Autrement dit, pour ceux qui s'en souviennent, on se retrouve un peu avec les mêmes problèmes de lisibilité qui étaient apparus avec la version 7 d'iOS.
  • Pour y remédier, au moins jusqu'à ce que toutes les applications soient adaptées à macOS Big Sur, vous pouvez vous rendre dans la catégorie Accessibilité des Préférences Système, section Affichage, pour cocher la case Réduire la transparence.

Des boîtes de dialogue plus visibles

C'est un changement qui n'a l'air de rien, mais qui s'avère vraiment pratique au quotidien. Alors que dans Catalina les boîtes de dialogue d'enregistrement de fichiers et autres alertes semblaient glisser depuis la barre de menu de la fenêtre de l'application concernée, dans macOS Big Sur ces boîtes de dialogue s'affichent au milieu de façon bien visible. Un vrai progrès.

Une nouvelle version de Safari

Toute nouvelle version majeure de macOS s'accompagne de nouvelles versions de certaines applications également. Citons par exemple la version 14 de Safari, le navigateur Internet d'Apple. Notons tout de même que cette version 14 est également disponible en mise à jour partielle pour Catalina (macOS 10.15) et Mojave (macOS 10.14).

  • La sécurité et la protection de la vie privée sont les principales nouveautés de cette version 14 de Safari. Une nouvelle icône en forme de bouclier, placée juste à gauche de la barre d'adresse, vous indique ainsi le nombre de traqueurs et d'espions que Safari aura bloqué sur la page Web que vous êtes en train de visualiser.
  • De plus, si vous cliquez sur le petit i en haut à droite du menu du bouclier, vous obtenez une fenêtre récapitulant tous les blocages précédemment réalisés par le navigateur.
  • On note également une fonction de traduction automatique, entièrement réalisée sur le Mac donc sans envoi d'aucune données vers les serveurs d'Apple, qui vous permet de lire des pages Web rédigées dans une langue que vous ne connaissez pas. Vraiment pratique pour se faire une idée rapide du sujet abordé par exemple. Lorsque la fonction de traduction est disponible, une icône en forme de phylactères apparaît dans la barre d'adresse. Il vous suffit de cliquer dessus pour ensuite choisir la langue vers laquelle vous souhaitez traduire, ici le français naturellement. À l'heure où nous écrivons ces lignes, cette fonction est encore en version bêta. C'est pourquoi vous verrez sûrement s'afficher une boîte de dialogue vous demandant l'autorisation de l'activer.
  • Cliquer de nouveau sur l'icône en forme de phylactères, pour revenir à l'affichage d'origine c'est-à-dire à la langue originale.
  • Pratique également, il vous suffit de survoler un onglet dans Safari pour voir s'afficher une version miniature de la page correspondante. Un moyen rapide de retrouver une page que l'on cherche lorsque l'on a ouvert une multitude d'onglets.

Une application Messages enfin complète

Depuis plusieurs versions de macOS, il est possible d'envoyer et de recevoir toutes les formes de messages texte depuis son Mac, qu'il s'agisse des bulles bleues envoyées vers les autres possesseurs de matériel Apple, ou des bulles vertes, c'est-à-dire les SMS traditionnels envoyés par l'intermédiaire de son iPhone.

  • Cela dit, l'application Messages du Mac était en retard par rapport à celle de l'iPhone en termes de fonctions : elle n'était par exemple pas capable d'afficher les effets que l'on peut ajouter aux messages comme les feux d'artifice ou les lâchers de ballons. Mac et iPhone sont désormais à parité, la version Mac y gagnant également une fonction de recherche dans les messages bien plus efficace, il était temps !
  • Vous pourrez aussi épingler jusqu'à neuf conversations en haut de la liste de vos messages, pour ne jamais perdre de vue vos échanges les plus importants. Pour cela, il vous suffit d'effectuer un clic droit avec la souris sur une des conversations pour choisir la fonction Épingler. Si vous avez un pavé tactile, vous pouvez aussi survoler ladite conversation puis ensuite faire glisser deux doigts de gauche à droite sur le trackpad pour faire apparaître le bouton jaune arborant une punaise. Cliquez dessus et le tour est joué.

De nouvelles fonctions dans l'application Photos

L'application Photos, très utile notamment si vous avez activé la photothèque iCloud pour synchroniser vos images entre votre iPhone et votre Mac, propose de nombreuses nouvelles fonctions d'édition, y compris de vos vidéos. Comme pour les photos, vous pourrez ainsi modifier la luminosité ou les couleurs de toute votre séquence, ou encore la faire pivoter ou la recadrer si besoin.

Les applications iPhone et iPad dans le Mac App Store

Newsletter

Rappelons, une fois de plus, qu'une des grandes nouveautés de macOS Big Sur est de pouvoir faire tourner les applications iPhone et iPad directement sur son Mac. Attention, uniquement à condition qu'il s'agisse d'un des nouveaux Mac munis des processeurs Apple, dont le premier porte le nom de M1. Vous pourrez donc télécharger ces applications directement depuis l'App Store du Mac. Les développeurs d'applications iOS peuvent même décider que les versions payantes que vous avez déjà installées sur votre iPhone ou votre iPad soient disponibles « gratuitement » sur votre Mac. Le recul n'est pas encore suffisant pour se faire globalement une idée du fonctionnement. Mais une chose est sûre : l'homogénéisation des système pour mobile et pour ordinateur est en route.