Molotov.tv : on peut regarder la télé avec un navigateur Web

Molotov.tv : on peut regarder la télé avec un navigateur Web

Molotov évolue : on peut désormais regarder les chaînes TV de la plateforme directement dans un navigateur Web, sans passer par l'application qui était jusque là indispensable. Une petite amélioration qui ne change rien aux restrictions récentes

Bonne nouvelle pour le amateurs de télévision : on peut dès à présent regarder des chaînes TV via la plateforme Molotov directement dans un navigateur Web, sans avoir à utiliser l'application éponyme. Certes, Molotov.tv reste disponible sous sa forme autonome et avec ses fonctions habituelles, aussi bien sur PC et sur Mac que sous Android et iOS. Mais le service de télé en streaming devient également accessible sans rien installer, avec un simple navigateur comme Chrome, Edge, Firefox ou Safari. À condition, toujours, d'avoir un compte, gratuit ou payant.

Pour en profiter, il suffit d'aller sur le site de Molotov.tv et de cliquer sur le nouveau bouton Ouvrir dans le navigateur au lieu de Télécharger, qui reste présent. Dès lors, il faut simplement se connecter à son compte ou en créer un nouveau pour accéder aux chaînes TV disponibles. En pratique, le service fonctionne de façon transparente, grâce à une Webapp, accessible directement, sans passer par la page d'accueil.  Toutes les fonctions habituelles sont présentes avec l'interface habituelle, avec le menu dans le volet gauche, à une exception près : il n'est pas possible de télécharger du contenu pour le regarder hors ligne.

Molotov : des chaînes réservées aux abonnés payants

Sans rien révolutionner, cette nouvelle manière d'accéder au service vient quelque peu adoucir les dernières mesures prises par Molotov. En effet, depuis le 7 février 2022, il n'est plus possible de regarder gratuitement TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI sur Molotov.tv, comme c'était le cas depuis les débuts du service. En raison d'un nouvel accord commercial faisant suite à la décision judiciaire dont elle a fait l'objet en janvier, la plateforme vidéo se voit contrainte de réserver désormais les chaînes TV du groupe TF1 à ses seuls abonnés payants. Le message qui s'affiche lorsque l'on cherche à regarder une de ces chaînes est clair : "Les nouvelles conditions posées par le groupe TF1 ne nous permettent malheureusement plus de vous proposer les chaînes TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI gratuitement". Et d'inviter à opter pour une formule payante, à partir de 3,99 € par mois. Ce changement de politique commerciale découle d'un accord tout frais qui met fin à un conflit entre Molotov et le groupe TF1. Et rappelle évidemment celui passé fin 2021 avec le groupe M6, pour des raisons similaires. Ces évolutions ont de quoi étonner dans la mesure où les chaînes des deux groupes audiovisuels sont par ailleurs diffusées gratuitement par la TNT. Surtout, elles modifient profondément le modèle économique de Molotov, qui risque de perdre de nombreux utilisateurs se contentant d'un compte gratuit. 

Molotov et TF1 : un accord comme avec M6

Le temps s'est gâté pour Molotov il y a quelques semaines. Comme l'avait révélé Capital, la célèbre plateforme vidéo française, qui permet de regarder en streaming des chaînes de télévision sur ordinateur, sur mobile et même sur TV connecté, avait écopé d'une très lourde amende pour contrefaçon. Le tribunal judiciaire de Paris l'avait en effet condamnée vendredi 7 janvier à payer 8,5 millions d'euros au groupe TF1 au titre de dommages et intérêts pour avoir continué de diffuser ses chaînes sans autorisation pendant plus de deux ans. Cette décision de justice lourde de conséquences venait conclure provisoirement le conflit qui opposait la plateforme au groupe audiovisuel depuis plusieurs années. De fait, quand Molotov n'était encore qu'une start-up prometteuse, TF1 avait accepté que la plateforme diffuse ses chaînes TV entre 2015 et jusqu'à la mi-2019. Depuis, les deux sociétés auraient du conclure un accord financier pour prolonger cette première autorisation. Mais Molotov s'y était refusé au regard des sommes exigées. Et suite aux poursuites entamées par TF1, le tribunal judiciaire de Paris avait tranché en faveur du groupe audiovisuel. Ce n"était pas le seul aspect de la sanction : Mototov devait également cesser immédiatement la retransmission en direct des quatre chaînes concernées (TF1, TMC, TFX et LCI).   

C'était le second revers de taille pour Molotov, qui avait connu des déboires similaires et pour les mêmes raisons quelques mois auparavant avec le groupe M6 qui réclamait lui-aussi une forte somme pour la retransmission de ses chaînes. Après négociation, les deux entreprises avaient trouvé un accord financier. Et, depuis décembre 2021, la plateforme peut continuer de diffuser les chaînes M6, W9, 6Ter et Gulli… mais uniquement dans le cadre de ses offres payantes, ce qui change la donne pour les quelque 4 millions d'utilisateurs actifs du service – contre 22,5 d'inscrits. Comme on pouvait s'y attendre, les négociations ont continué en coulisses après le jugement, et Molotov et TF1 ont trouvé un accord équivalent. 

Quel avenir pour Molotov.tv ?

Ces bras de fer et leurs conclusions posent plusieurs questions. À commencer par la justification du montant des droits exigés pour la retransmission de flux diffusés gratuitement par la TNT, ainsi que par les services en ligne et les applications des deux groupes, My TF1et 6play. Surtout, les changements qui en découlent mettent sérieusement en péril le modèle économique et l'avenir de Molotov. Certes, la start-up a grandi depuis ses débuts. Et si elle n'a toujours pas atteint la rentabilité espérée, elle été rachetée en décembre 2021 par FuboTV, un poids-lourd du streaming aux États-Unis qui compte bien s'imposer en Europe. L'assise financière du nouveau propriétaire, qui compte des géants comme Disney et Viacom parmi ses actionnaires, sera-t-elle suffisante pour soutenir longtemps Molotov avec cette nouvelle donne.

De fait, les utilisateurs non payants de la plateforme devront dorénavant se contenter d'un bouquet TNT amputé de chaînes populaires à forte audience. Certes, il reste encore de nombreuses chaînes publiques (celles de France Télévisions, France 2, France 3, France 5 et la 14, ex-France 4, France O ayant disparu du canal 19 laissé vacant, Arte, LCP et Franceinfo) et privées, entre des groupes Canal (C8, C News et C Star), NRJ (NRJ 12 et Chérie 25), BFM (BFM TV, RMC Story et RMC Découverte) et L'équipe. Mais que se passera-t-il si d'autres diffuseurs imposent de nouvelles conditions à Molotov en s'inspirant des accords passés avec TF1 et M6 ?  Si Molotov finit par jeter l'éponge, de nombreux utilisateurs seront privés d'un service bien pratique. Il devront alors se tourner vers d'autres solutions gratuites comme l'excellent Captvty pour regarder la télévision gratuitement en streaming (voir nos fiches pratiques pou les solutions sur ordinateur et sur mobile).  

Télécharger Molotov.tv