Fichier hosts : comment le modifier sur PC et Mac

Fichier hosts : comment le modifier sur PC et Mac

Avec quelques connaissances techniques élémentaires, vous pouvez facilement modifier le fichier hosts de votre PC ou votre Mac pour bloquer l'accès à certains sites Web à des utilisateurs inexpérimentés, comme des enfants.

Vous n'en soupçonnez probablement pas l'existence, mais le fichier hosts, niché au cœur de Windows comme de macOS, joue un rôle très important quand votre ordinateur se connecte à un réseau en général, et à Internet en particulier. C'est en effet ce fichier que le système d'exploitation consulter en premier lieu, quand il doit se connecter à un "hôte" – en clair, une ressource extérieure comme un autre ordinateur, un serveur ou un site Web.

À quoi sert le fichier hosts ?

Le fichier hosts se comporte comme un annuaire, en faisant correspondre un nom de domaine (par exemple, commentcamarche.net) à une adresse IP (une adresse numérique de la forme 195.248.251.112) qui sert à identifier une machine sur un réseau. 

En pratique, le fichier hosts est un simple fichier texte local qui liste ces correspondances. Son origine remonte à Arpanet, l'ancêtre d'Internet. Compte tenu de sa taille forcément finie, il a vite montré ses limites et le rôle d'annuaire universel d'Internet a été confié aux serveurs DNS (Domain Name Service) qui effectuent le même travail, mais de façon distante (voir notre fiche pratique Changer de serveur DNS sur PC et sur Mac pour en savoir plus sur le sujet).

Mais le fichier hosts est toujours présent sur nos ordinateurs. Et il est toujours interrogé en premier, avant les serveurs DNS – c'est seulement si le système d'exploitation n'y trouve rien qu'il utilise le DNS. Et si son rôle est limité, il présente encore un certain intérêt car il fait office de filtre. En effet, il est possible de le modifier très facilement pour dérouter ou même interdire certaines IP. Cela est souvent utile aux développeurs qui veulent tester sur leur ordinateur, en local, le site Web ou le serveur sur lequel ils travaillent. Mais c'est également utile en entreprise, pour bloquer l'accès à certains sites. Et de la même façon, dans un cadre familial, c'est grâce au fichier hosts qu'il est possible, entre autres, d'empêcher l'accès à des sites Web particuliers à des enfants, par exemple, en faisant correspondre leur nom de domaine à une adresse IP fictive. Il suffit ainsi d'indiquer que le site youtube.com utilise l'adresse IP 127.0.0.0 (qui correspond à l'ordinateur lui-même) ou, mieux encore, l'adresse IP 0.0.0.0 (qui n'existe pas) pour interdire l'accès la plateforme vidéo de Google ! Pratique pour éviter qu'un débutant ne se rende sur de sites Web inappropriés sans recourir à un système de contrôle parental, toujours complexe.

Le fichier hosts est très facilement à modifier puisqu'il s'agit d'un simple fichier de texte brut, que vous pouvez ouvrir avec un simple éditeur. Pour autant, il ne faut y inscrire n'importe quoi car vous pourriez empêcher votre ordinateur d'accéder à quoi que ce soit. Il est donc prudent d'en faire une copie de sécurité avant toute modification. Mais si vous savez ce que vous faites, vous pouvez facilement l'utiliser comme un filtre de premier rang pur bloquer certains sites ou services en ligne. Certes, un utilisateur averti découvrira vite l'astuce. Mais il ne pourra pas modifier lui-même le fichier hosts pour le remettre à son état d'origine s'il n'a pas les droits d'administrateur sur l'ordinateur – ce qui est souvent le cas en entreprise. Quant aux autres ils seront simplement bloqués, sans rien comprendre ! Vous pouvez d'ailleurs modifier le fichiers hosts pour faire des blagues à des amis en dirigeant par exemple Google vers un tout autre site…

Notez en outre qu'en cas de problème anormal de connexion à certains sites, il peut être utile de consulter le fichier hosts, pour voir s'il n'a pas été modifié par un logiciel malveillant ou un pirate…

Exemple de fichier hosts original sous Windows

 Copyright (c) 1993-1999 Microsoft Corp.                 
#                 
# Ceci est un exemple de fichier HOSTS utilisé par Microsoft TCP/IP                 
# pour Windows.                 
#                 
# Ce fichier contient les correspondances des adresses IP aux noms d'hôtes.                 
# Chaque entrée doit être sur une ligne propre. L'adresse IP doit être placée                 
# dans la première colonne, suivie par le nom d'hôte correspondant. L'adresse                 
# IP et le nom d'hôte doivent être séparés par au moins un espace.                 
#                 
# De plus, des commentaires (tels que celui-ci) peuvent être insérés sur des                 
# lignes propres ou après le nom d'ordinateur. Ils sont indiqués par le                 
# symbole '#'.                 
#                 
# Par exemple :                 
#                 
#      102.54.94.97 rhino.acme.com          # serveur source                 
#       38.25.63.10 x.acme.com              # hôte client x                 

127.0.0.1 localhost

Où trouver le fichier hosts dans Windows ou macOS ?

Sur PC comme sur Mac, le fichiers hosts se trouve bien caché. Il vous faudra par ailleurs les droits d'administrateur pour le modifier.

Trouver le fichier Host sur Windows

  • Ouvrez une fenêtre de l'Explorateur de fichiers, puis ouvrez successivement les dossiers Ce PC, C:Windows, System32, drivers et enfin etc. Le fichier hosts se trouve dans ce dernier.

Trouver le fichier hosts sur macOS

  • Depuis le Finder, déroulez le menu Aller et choisissez Aller au dossier.

  • Dans la fenêtre qui s'affiche indiquez le chemin /private/etc/hosts et validez. Une fenêtre du Finder s'ouvre et le fichier hosts est déjà sélectionné.

Comment modifier le fichier hosts dans Windows ou macOS ?

Newsletter

Même si toutes les opérations effectuées sur le fichier hosts restent réversibles, il est toujours conseiller d'en faire une copie afin de remettre tout dans l'ordre et rapidement, en cas de problème. Vous pourrez ensuite le modifier comme vous le souhaitez.

Modifier le fichier hosts dans Windows

  • Accédez au fichier hosts comme décrit ci-dessus. Pressez la touche Ctrl du clavier, puis déplacez à l'aide de la souris, le fichier hosts sur le Bureau afin de l'y dupliquer. Vous disposez maintenant d'une copie de secours du fichier hosts.

  • Cliquez dans le champ de recherche de Windows et tapez Bloc-notes. Cliquez à l'aide du bouton droit de la souris sur la première icône qui s'affiche et choisissez Exécuter en tant qu'administrateur.

  • L'appli Bloc-notes s'ouvre. Déroulez le menu Fichier et cliquez sur Ouvrir. Parcourez l'arborescence de votre PC pour accéder au dossier etc qui contient le fichier hosts original. Cliquez sur le menu déroulant Fichiers textes (*txt) en bas à droite et choisissiez Tous les fichiers pour faire apparaître le fichier hosts.

  • Sélectionnez-le et validez par Ouvrir. Le fichier hosts s'affiche dans le Bloc-notes de Windows. Il comporte un exemple de ce qui est possible d'y faire, rédigé en anglais.
  • Cliquez sous la dernière ligne et ajoutez par exemple les informations suivantes : 

    0.0.0.0    

    www.youtube.com

  • Attention : séparez 0.0.0.0 bien de www.youtube.com par une tabulation !  

  • Pressez les touches Ctrl + S pour enregistrer vos modifications et refermez le Bloc-notes. Ouvrez votre navigateur Web habituel et tentez d'accéder à Youtube.com. Vous obtenez un message d'erreur.

  • Pour retrouver un fonctionnement normal, il vous suffira d'ouvrir à nouveau le fichier hosts et de supprimer la ligne concernant YouTube.

Modifier le fichier hosts sur macOS

  • Accédez au fichier hosts comme décrit ci-dessus. Pressez la touche Alt du clavier puis déplacez à l'aide de la souris, le fichier hosts sur le Bureau afin de l'y dupliquer. Vous disposez maintenant d'une copie de secours du fichier hosts.

  • Sur macOS, le fichier hosts ne se laisse pas manipuler aussi facilement. Il faut en passer par le Terminal. Depuis le Finder, cliquez sur le menu Aller et choisissez Utilitaires.

  • Lancez l'application Terminal qui se trouve dans ce dossier.

  • Saisissez maintenant la commande suivante et validez d'une pression sur la touche Entrée du clavier :

sudo nano /etc/hosts

  • Le terme Password s'affiche. Tapez votre mot de passe de session utilisateur (attention, rien ne s'affiche au cours de la frappe) et validez.

  • Le contenu du fichier hosts s'affiche. À l'aide de la touche flèche vers le bas du clavier, faites descendre le curseur sous la dernière ligne.

  • Indiquez, par exemple, les informations suivantes :

0.0.0.0    www.youtube.com

  • Attention : utilisez la rangée de touche supérieure du clavier (en maintenant la touche Majuscule enfoncée) pour saisir les chiffres et non le pavé numérique à droite du clavier. Par ailleurs, séparez 0.0.0.0 de www.youtube.com par une tabulation.  

  • Pressez ensuite les touches Ctrl + X puis Y et enfin Entrée pour enregistrer et quitter la modification.

  • Ouvrez votre navigateur Web habituel et tentez d'accéder à Youtube.com. Vous obtenez un message d'erreur.

  • Pour retrouver un fonctionnement normal, il vous suffira d'ouvrir à nouveau le fichier hosts et de supprimer la ligne concernant YouTube.