Google Messages avec Bard : l'IA arrive dans l'appli de messagerie

Google Messages avec Bard : l'IA arrive dans l'appli de messagerie

Comme Microsoft, Google veut désormais mettre de l'IA partout. Y compris dans Google Messages, son appli de messagerie, qui intégrera bientôt son chatbot Bard pour rédiger des messages, traduire des textes et même identifier des images.

Depuis le 13 juillet dernier, Bard, l'IA de Google, est accessible en France depuis son site officiel, et ce, sans avoir à utiliser un VPN pour se localiser à l'étranger. Reposant sur le modèle de langage LaMDA 2 (Language Model for Dialogue Application, soit modèle de langage pour les applications de dialogue en français), l'outil avait fait une entrée fracassante grâce à de nouvelles fonctions pour le moins intéressantes. Depuis, Google a multiplié les efforts pour que son IA rattrape son retard par rapport à ChatGPT. Désormais, l'objectif de Google est clair : le géant de Mountain View veut intégrer Bard à l'ensemble de ses outils et services, que ce soit sur mobile, sur des objets connectés ou même en ligne. Bientôt, Bard devrait même être intégré à Google Messages afin de "vous aider à rédiger des messages, à traduire des textes, à identifier des images et à explorer des centres d'intérêt".

Bard arrive dans Google Messages : qu'est-ce que ça change ? 

Comme le révèle le site 9to5Google, qui a pour habitude de fouiller dans les APK des applications Google, des indices d'une intégration de Bard dans Google Messages ont été trouvés. Pour rappel, les APK sont une collection de fichiers pour Android (" package ") assemblés et compressés sous la forme d'une archive au format ZIP. Ils permettent notamment de prédire les fonctions qui pourraient être développées sur une application. D'après nos confrères, Google Messages pourrait alors utiliser la technologie de Bard pour conseiller des livres, donner des suggestions de recettes, identifier une image ou encore élaborer une liste d'activités avant de partir en voyage. Plus globalement, l'outil sera en mesure de réaliser ce que font les assistants IA qui sont poussés par l'IA générationnelle.

© 9to5Google

Pour échanger avec l'intelligence artificielle, il vous suffit de lancer la discussion avec le contact présent dans votre liste des conversations. Bard devrait en effet apparaître lorsque vous cliquez sur "Nouvelle conversation". Il s'afficherait alors comme un chat autonome avec le logo et le nom de Bard. Car, oui, Google semble avoir misé sur la simplicité pour cette prochaine mise à jour. Quoi de mieux que de discuter avec un assistant accessible au même endroit que toutes les autres conversations ? Attention cependant, cette discussion ne sera pas protégée de la même manière par le géant de Mountain View. Si les échanges avec vos proches sont chiffrés de bout en bout grâce à la technologie RCS de Google Messages, ce n'est pas le cas de la discussion avec le bot. Mais ce n'est pas tout ! Vos requêtes pourraient même être lues par un humain. Comme le rapporte 9to5Google, Google explique que Bard est un modèle basé sur le machine learning. En d'autres termes, des employés pourraient être amenés à récolter des données afin d'entraîner leur outil. Ces données pourraient alors être conservées pour une durée de trois ans maximum.