Caméras de surveillance : les meilleurs modèles pour la sécurité

Caméras de surveillance : les meilleurs modèles pour la sécurité

Besoin de sécuriser votre logement ou simplement de surveiller vos enfants ou vos animaux domestiques ? Installez une caméra de surveillance connectée ! Définition, champ de vision, mode infrarouge, détection de mouvement, contrôle vidéo… voici tout ce qu'il faut savoir pour choisir un modèle adapté à vos besoins… et à votre budget !

Les caméras de surveillance ont bien évolué ces dernières années. Désormais disponibles pour quelques dizaines d'euros, elles ne sont plus l'apanage des forces de l'ordre, des municipalités, des société de sécurité, des entreprises et des commerces. Très pratiques pour surveiller un domicile à distance depuis un smartphone et s'absenter l'esprit tranquille, elles avertissent en cas d'intrusion et, pour certaines, dissuadent les intrus – elles alertent même en temps réel. Mais ce n'est pas leur seule utilité ! Elles permettent également de garder un œil sur des enfants – pour savoir s'ils sont bien rentrés après l'école ou si le bébé pleure, par exemple – et de surveiller les animaux de compagnie – qui peuvent être malades ou faire des bêtises. Elles peuvent être utilisées de nombreuses manières, que ce soit de façon ponctuelle ou permanente. Cependant, le choix parmi les différents modèles de caméras est large : il y en a de toutes les marques, de toutes les formes et pour tous les prix. Trouver la caméra idéale au milieu des centaines de modèles peut être un véritable parcours du combattant.

Avant toute autre considération technique, il convient d'éliminer les caméras analogiques – oui, on en trouve encore ! D'une part, parce que la qualité d'image est généralement très médiocre. De l'autre, parce que hormis quelques modèles hybrides, elles ne permettent pas de de transférer directement des informations et des images via Internet. De fait, la meilleure solution aujourd'hui consiste à s'orienter d'emblée vers les caméras IP qui, par essence – IP signifie Internet Protocol – sont connectées à Internet via une box ou un routeur, que ce soit en filaire – avec un câble Ethernet – ou sans fil, en Wi-Fi. C'est le meilleur moyen d'avoir un contrôle en temps réel, pour recevoir des images, des sons et des alertes, sur un ordinateur distant, un smartphone ou une tablette. Dans certains cas, on peut aussi agir à distance sur la caméra, en modifiant son orientation par exemple. 

Le premier critère à prendre en compte, c'est le lieu de l'installation. Il faut en effet déterminer si l’on souhaite une caméra pour une utilisation en extérieur ou en intérieur, car leur capacité de résistance aux intempéries ne sera pas du tout la même. Ainsi, une caméra extérieure doit être certifiée IP66 ou IP68 afin de garantir une protection totale contre les poussières mais aussi contre la pluie. Elle peut aussi résister à de forts vents et à des températures basses, au contraire d'une caméra d'intérieur, plus fragile. À noter que certains appareils sont polyvalents et conviennent à ces deux utilisations.

L'un des critères les plus importants pour le choix d'une caméra de surveillance, c'est la définition de l'image, qui détermine la qualité du rendu. On trouve sur le marché des modèles estampillés HD (720p), Full HD (1080p), d'autres allant jusqu'à 4 mégapixels et, crème de la crème, le 4K. Il faut faire attention à ne pas choisir une définition plus haute de ce que l'on a vraiment besoin, et donc inadaptée. Par exemple, pas besoin d'avoir une image en 4K pour surveiller son salon depuis un smartphone pour voir si le chien n'aboie pas lorsqu'il est seul. Car, plus la définition est élevée, plus la consommation en énergie est importante et plus les images demandent de la place pour le stockage. Dans la plupart des cas, une résolution HD 1080p est amplement suffisante. À noter que certaines caméras proposent de choisir manuellement la définition.

Il faut aussi faire attention à la qualité de la vision infrarouge, qui permet de voir même dans le noir le plus complet. C'est pourquoi il faut bien évaluer la luminosité de la zone à surveiller avant d’effectuer son achat. Le nombre de LED présent sur l'appareil est important, car plus il est élevé, plus la vision nocturne et la portée de la caméra infrarouge sont meilleures. Certaines caméras embarquent aussi des projecteurs pour éclairer la zone ou des fonctions pour optimiser le rendu, qui peut être soit en noir et blanc, soit en couleur. Là encore, tout dépend de l'utilisation que l'on souhaite en faire. Une vision infrarouge classique peut suffire lorsque l'on prévoit de filmer essentiellement de jour, alors qu'il faut un rendu précis et détaillé si l'on surveille une propriété.

Se pose aussi la question de la détection de mouvements et de sa sensibilité. Si l'on souhaite un système de protection plus poussé, mieux vaut choisir un modèle qui possède cette fonction, d'autant plus qu'elle permet de gagner en stockage. En effet, au lieu de filmer en continu alors qu'il ne se passe rien, la caméra se met en marche uniquement lorsqu'elle détecte une présence intrusive ou un mouvement suspect. Mais là encore, toutes les détections de mouvements ne se valent pas, car certaines sont plus sensibles que d'autres. Certains appareils motorisés – ils peuvent tourner jusqu'à 360°, automatiquement ou via une commande manuelle – sont équipés d'un suivi de mouvements et ne lâchent alors plus l'intrus des yeux : ce sont des caméras PTZ. D'autres caméras sont capables de reconnaître les animaux – ce qui évite d'être alerté parce qu'un chat passe dans le jardin –, les humains, les véhicules et les pleurs d'enfants. Enfin, on peut parfois définir une zone de détection sur laquelle se concentrer.

Avant l'achat, il est important de déterminer ses besoins concernant le stockage des vidéos. Comme expliqué précédemment, le fait de filmer en continu ou selon la détection de mouvements, de même que la définition de l'image, influe grandement sur la place que prennent les images. Pour les petites caméras, il est possible de stocker en local – donc directement sur l'appareil – via une carte micro SD. À noter que, selon les marques, la norme de compression vidéo peut être différente. Beaucoup d'appareils proposent maintenant des stockages sur le cloud via un abonnement mensuel, ce qui peut s'avérer très utile pour éviter que les images ne soient perdues si la caméra est cassée ou volée – mais ça a un coût.

D'autres critères ont également leur rôle à jouer dans le choix d'un modèle. Le design, la discrétion et la facilité d'installation sont à prendre en compte. Mieux vaut aussi dès le départ choisir l'alimentation de la caméra : filaire – qui nécessite donc une prise d'alimentation accessible – ou sur batterie – l'autonomie est alors décisive. Un audio bidirectionnel, qui permet d'entendre ce qui se passe mais aussi de parler via la caméra, peut aussi être indispensable pour certaines situations – accueillir et donner des instructions à un livreur, calmer son animal, faire fuir l'intrus, etc.

Autour du même sujet