FR-Alert : un nouveau dispositif pour alerter la population

FR-Alert : un nouveau dispositif pour alerter la population

Le Gouvernement commence à déployer FR-Alert, un nouveau dispositif d'alerte d'urgence sur mobile permettant d'informer la population se trouvant dans une zone de danger. Il n'y a rien à installer pour en bénéficier.

En phase de test depuis le mois d'avril, le nouveau système d'alerte baptisé FR-Alert va être intégralement déployé d'ici à la fin du mois de juin dans toute la France et les départements d'Outre-mer. Mis en place par le Gouvernement, ce dispositif d'information d'urgence permettra aux autorités (forces de l'ordre, secours, etc.) d'envoyer en temps réel des notifications sur les téléphones portables des personnes se trouvant dans une zone confrontée à un danger. Les populations sont alors informées rapidement qu'un incident a eu lieu ou qu'il existe un danger à proximité, de façon à pouvoir réagir en conséquence. Il sera utilisé en cas d'urgence absolue (catastrophe naturelle ou industrielle, attentat, accident grave de la route, accident chimique ou nucléaire, etc.). 

Comment fonctionne FR-Alert ?

De nombreux pays – le Japon, les États-Unis et même certains pays européens – possèdent depuis longtemps un système d'alerte de ce type. Mais la France a longtemps rechigné à le mettre en place à cause des nombreux coûts qu'il engendre. Cependant, ce dispositif est devenu obligatoire en raison de l'adoption d'une directive européenne de 2018 qui fixait comme date butoir une mise en place au 21 juin 2022. C'est pourquoi le ministère d' l'Intérieur a attendu aussi longtemps pour lancer FR-Alert après l'avoir testé plusieurs mois.

© Ministère de l'Intérieur

Le principe de FR-Alert est très simple. Comme l'explique le ministère de l'Intérieur dans son communiqué, le dispositif se déclenche en cas de danger immédiat, pour signaler "tout type d'événement majeur justifiant d'alerter la population concernée pour une mise en sécurité" : catastrophes naturelles (incendie, inondation, tempête, cyclone, ouragan, tsunami, éruption volcanique…), accidents biologiques et chimiques (fuite de gaz ou de produits dangereux, pollution, incident nucléaire…), sanitaires (épidémie, pandémie, incident agroalimentaire…), technologiques et industriels (panne des systèmes de télécommunication, accidents graves sur les réseaux routiers, ferroviaires ou aériens, incident industriel…), problème grave de sécurité publique et, bien sûr, les actes terroristes (attentats). Dans ces situations d'urgence , le Gouvernement envoie un message d'information sur le portail de l'État. Cette alerte est immédiatement transférée aux opérateurs de téléphonie mobile, qui la diffusent à leur tour aux antennes du réseau couvrant la zone de danger, par diffusion cellulaire (technologie dite Cell Broadcast). 

Dès lors, une alerte prioritaire s'affiche sur tout l'écran du téléphone des personnes se situant dans la zone concernée, accompagnée d'un signal sonore assez strident, y compris quand le mobile est en mode silencieux. Les utilisateurs disposant de téléphones classiques recevront un SMS. Bien évidemment, seules les personnes concernées par le danger imminent sont alertées. Ces messages permettent de préciser la nature et la localisation du danger, ainsi que de communiquer la conduite à tenir. Une mesure qui permet aux secours de gagner un temps précieux dans une situation de crise où chaque seconde compte.

Comment utiliser FR-Alert ?

La mise en place de FR-Alert fait suite à l'échec de l'application SAIP (système d'alerte et d'information des populations). En effet, étant donné qu'il fallait télécharger une application, peu de personnes étaient au courant, et donc concernées par les alertes. Et même pour celles et ceux utilisant SAIP, le système n'était pas très fonctionnel, comme en témoignent les attentats du 14 juillet 2016 à Nice. Les alertes n'avaient en effet été diffusées que quelques heures après la tuerie…

Pour pallier ces problèmes et faire en sorte que la grande majorité de la population soit alertée, il n'y a cette fois-ci aucune application à installer sur votre smartphone. Si vous avez un iPhone, vous avez peut-être déjà reçu un message pour une mise à jour des réglages de l'opérateur, ce qui va permettre à votre mobile d'afficher ces alertes. Il est nécessaire d'installer cette mise à jour pour bénéficier de FR-Alert. Pour les smartphones Android en revanche, il n'y a aucune manipulation à faire, car ils sont déjà configurés de la sorte par défaut.