Recherche
Créer une discussion Signaler

Caméras dans l'entreprise [Fermé]

SNTU eric - Dernière réponse le 19 août 2008 à 20:58
Bonjour je voudrais avoir des infos, la direction de l'Entreprise a installé des caméras dans l'Entreprise pour éviter les vols, mais elle s'en sert pour surveiller les salariés.
Qu'elles sont les règles et les droits des salariés.
MErci d'avance
Lire la suite 
Réponse
+2
moins plus
c horrible, c le futur, je crois que tu ne peux rien faire sinon te faire espionner

Packard Bell_ophobe aide_inconnue - 19 août 2008 à 01:11
Bien sûr que non qu’elles n’en ont pas le droit, il faut que les caméras soient tournées vers l’extérieur.

Pour l’intérieur, il faut une autorisation Préfectoral, mais pour cela, il faut être une entreprise à risque, sauf pour les magasins, genre fabriquer des armes, Travailler de l’or, de l'uranium, fabriquer la monnaie, une Centrale Nucléaire. L’autorisation préfectorale doit être affichée à l’entrée de l’entreprise. Toutes les caméras doivent être signalées aux salariés, leur emplacement exact. Elles doivent être visible de tous.

Le mieux, c’est un Syndicat professionnel, il n’y a aucun mal à en contacter un.
BmV 59857Messages postés samedi 24 août 2002Date d'inscription ModérateurStatut 30 mars 2015Dernière intervention - 19 août 2008 à 12:48
"Pour l’intérieur, il faut une autorisation Préfectoral, mais pour cela, il faut être une entreprise à risque," : ah bon ?
Et depuis quand l'adsministration peut-elle fourrer son nez dans le fonctionnement interne d'une entreprise ????



Merci de nous donner les références des textes législatifs ou réglementaires définissant ce type d'action.

Réponse
+1
moins plus
Vu le ton…. le manque de respect envers son propre Etat qualifié d’Administration…..

BmV 59857Messages postés samedi 24 août 2002Date d'inscription ModérateurStatut 30 mars 2015Dernière intervention Packard Bell_ophobe - 19 août 2008 à 12:59
C'est quoi d'autre, sinon ?
Puisque tu sembles être docteur en droit, explique nous donc aussi cela par la même occasion....

P.S. : par la même occasion, change donc de pseudo, please, il est nettement tendancieux et dénigrant envers une société privée, ce qui est contraire à notre charte. Merci.
Chimère- 19 août 2008 à 20:58
Aux Chimériques

Vous racontez ouvertement des bagatelles. Dans un lieu privé, l’on ne fait pas ce que l’on veut, on a l’obligation de respecter la loi. Vous ne pouvez pas violer une personne, assassiner une personne, torturer une personne, séquestrer une personne, racketter une personne, tabasser une personne, faire une fouille corporelle. Privé indique un registre juridique lié à la PERSONNE. Public indique entre autres Etat-Nation. Privé n’a jamais voulu dire: «Je me soustrais à la loi de la Nation!!!»

Le lieu privé se soumet à la loi française ne vous en déplaise. De plus couvrir son anathème par une menace de sanction sur un Pseudonyme que J’emploie qui au préalable ne vous a jamais gêné, mais deviendrait gênant du fait que je relève vos travers est consternant. Le registre de la tentative d’intimidation, de l’ordre: «Tais-toi ou garde à toi!»

Vous dites que c’est autorisé de poser des caméras, c’est donc que c’est écrit que vous êtes donc à même d’en apporter la source du droit, ce aucunement vous n’avez fait.

Il ne suffit point d’ânonner un Délit, il faut le prouver! Le seul fait de m’en imputer un, suffirait à se placer dans le registre de la dénonciation calomnieuse et de crime imaginaire.
Je n’aime pas Packard Bell, et alors?! En quoi le dire serait un délit, un crime caractérisé?
Si, je dis à une personne que je ne l’aime pas, selon votre élucubration, je serais enclin à pouvoir être assigné! C’est qui bien évidemment est fantasque.

Au demeurant, contrairement à la rumeur rependue dans les forums, ils sont bien contraints par la loi du droit de réponse et la charte n’a pas force de loi. Faire disparaître ma réponse, alors que vous m’interpellez tout en m’imputant un délit, il est bien évident que je pourrais vous presser à la publier.
http://www.droit-technologie.org/upload/dossier/doc/151-1.pdf

Il est clair que les Forums de discussion ne prennent de discussion qu’une vague terminologie et se soumettent plus à des aruspices qui brandissent une Charte tel un Auguste.

Liberté et Droit… De bien belles promesses entre les mains des béotiens qui s’évertuent à disserter de Loto.
Réponse
-2
moins plus
"elle s'en sert pour surveiller les salariés. " : et alors ?
Pendant que les salariés sont sur le lieu de travail, donc en relation hiérarchique de dépendance directe de leur employeur, celui-ci à tout à fait le droit de "surveiller" ses employés, que ce soit personnellement, par sa présence dans les locaux, soit par caméra, ce qui ne constitue qu'une surveillance physiquement "décalée" mais identique à la base !

A la fin du mois, chacun est bien content de toucher son chèque, il semble normal que le patron puisse aussi vérifier si en échange de ce chèque les employés ont bien exécuté leur partie du contrat ! Il n'y a rien de scandaleux ! Sauf pour ceux qui envisagent vaguement de ne pas se plier aux règles ....

Jadis ça se faisait en direct, sur place, par des contremaîtres et chefs d'équipe qui circulaient physiquement entre les ateliers et qui ne surveillaient pas moins, y compris le temps passé au petit coin, sauf que c'était beaucoup moins objectif et personne ne trouvait trop à y redire !
Par contre, dès qu'il s'agit d'une caméra surgit le syndrome de "big brother", en oubliant qu'il ne date pas d'aujourd'hui

Il faut en revanche que les salariés aient été informés par la direction de la mise en place du système.

aide_inconnue 662Messages postés lundi 18 août 2008Date d'inscription 10 novembre 2008Dernière intervention BmV - 19 août 2008 à 13:27
c est la grande reponse ca si on veut pas se faire surveiller c est parce qu on pourrait avoir auelaue chose a se reprocher, et bien non c est le contraire, c est parce que je n ai rien a me reprocher que je ne veux pas etre surveille.

dans ce monde qui infiltre de plus en plus facilement notre vie privee, qui developpe des techniques de controle de plus en plus sophistiquees afin de surveiller les gens pour prevenir la criminalite ou le terrorisme, je suis contre ces structures de controle. avant le contremaitre etait humain avec ses failles, on pouvait parler, c etait une relation normale, maintenant regardez l angleterre, camera partout, on sait ou vous etes a chaque instant, dans certains quartier de londres, les lanpadaires vous demandent de ramasser votre megot si vous ne voulez pas etre verbalise.

ce flicage constant et croissant engendre des reactions repulsives des population et c est naturel, le fait de se sentir vu et controler des que l on se deplace hors de chez soi entraine des comportements paranoiaques. les gens ne sont pas biens s ils sont en permanence epies, je pense que la plupart des gens inconscient de ce phenomene y participe activement en vous taguant sur facebook, ce n est pas vraiment de big brother dont on peut ou doit avoir peur mais des little brothers tout autour de nous qui nous archivent sur internet et qui a eux tous creent un big brother pres a etre utilise par un pouvoir qu il soit d etat ou financier.

sans tomber dans la paranoia, en faisant un peu de prospective, on peut raisonablement penser que d ici 10 ans qu on le veuille ou non, il suffira de quelques secondes pour quelqu un pour savoir tout ce que vous avez fait depuis votre naissance. cette perspective m inquiete et je pense que les cameras en entreprises ne sont que la premiere brique de ce temple de controle.

attention, je ne suis pas un skizophrene qui balance ma vie sur facebook ou qui veut participer au loft et qui a redoute big brother

j envie une vie ou l on peut si l on veut ne pas laisser de trace, vivre honnetement, faire son parcours sans pouvoir etre epie.

tout est une question de point de vue, si je suis un entrepreneur, les cameras sont un outils pour ameliorer la productivite de mes salaries mais si on a une vision sur du long terme et sur les derives que cela peut entrainer, on peut legitimement etre inquiet. aux etats unis, certains etat diffusent les cameras de surveillance sur des chaines digitales en proposant une recompense aux personnes qui appelleront lorsqu elles verront un deli.

je n aime pas cette situation de globalisation generale des pouvoirs politiques et financiers, ou de plus en plus on peut etre controler partout ou l on est, je ne vois pas la necessite. je pense qu on peut revenir a une economie et une vie plus locale ou l on vivrait de facon plus saine sans etre dependant d une instance qui politique et financiere qui multiplie les fusions acquisitions.

mon idee sur le resultat final...
un president mondial avec des personnes toutes exactement pareilles, toutes controlees, tout devra etre egal sauf pour l elite qui controle. c est une vision apocalyptique mais je pense qu en regardant un peu dans le passe elle n est pas exclue en tout cas ce sera le resultat si l on pousse cette logique de globalisation au bout.
BmV 59857Messages postés samedi 24 août 2002Date d'inscription ModérateurStatut 30 mars 2015Dernière intervention - 19 août 2008 à 14:20
"je suis contre ces structures de controle" : STOP !

On parle ici d'une surveillance à l'intérieur d'un lieu privé !!!!
Que cette "surveillance" se fasse par caméra ou par être humain, elle est légitime dans le cadre d'un contrat de travail passé entre deux parties.

Le reste, la surveillance par caméra des lieux publics, etc, on peutcertes en parler, c'est un débat d'actualité, mais c'est pas le sujet de ce topic-ci ! Merci de ne pas tout mélanger.
aide_inconnue 662Messages postés lundi 18 août 2008Date d'inscription 10 novembre 2008Dernière intervention - 19 août 2008 à 14:31
on ne peut tout melanger vous avez raison, je suis un peu hors sujet mais on ne peut exclure que cette situation participe a un controle global, je ne suis pas anti camera dans les entreprises tout depend de leur activite, pour surveiller le vol, etc. mais pour surveiller les salaries uniquement, ce n est pas normal je pense.
si un salarie fait mal son travail, il est alors normal de le convoquer et de trouver la raison mais l installation de ces cameras rompt la situation de confiance entre employeur et salarie puisqu elle inverse la tendence en effet, cela sous entend que le salarie ne va pas bien travailler et qu il doit etre surveille pour verifier qu il travaille bien.
dans une situation que je considere normale, l employeur fait confiance a son salarie pour le travail qu il lui demande.
je trouve anormale qu un salarie soit presupose comme glandeur et qu il doive etre surveille en permanence pour prouver le contraire, cela met une distance suplementaire dans une relation hierarchique et je pense se fait au detriment des conditions de travail pour les salaries.

le probleme n est pas le controle (je reviens sur ma phrase, je suis contre ces structures de controle) puisqu il existe deja par le resultat que fournissent les salaries. pour voir si un employe fait son travail correctement il n y a nul besoin de camera afin d observer en permanence ce qu il fait, mais le superieur peut verifier et depuis toujours le travail qu il realise en fonction d un temps donne quel que soit l emploi.

ce qui me gene c est le cote permanent et physique du controle, je suis pour que ponctuellement, a intervalle plus ou moins regulier, on verifie le travail realise par le salarie mais ce type de controle se fait je pense au detriment de bonnes conditions de travail

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.