Free propose une nouvelle Freebox Pop fibre avec du Wi-Fi 7

Free propose une nouvelle Freebox Pop fibre avec du Wi-Fi 7

Après le lancement réussi de la Freebox Ultra, Free fait évoluer sa Freebox Pop dans une nouvelle version fibre qui profite de plusieurs améliorations notables. L'ancien modèle reste au catalogue, mais juste pour l'ADSL.

Fin janvier 2024, Free créait l'événement en présentant sa toute dernière box Internet : la Freebox Ultra. Un modèle haut de gamme, décliné en deux versions, avec ou sans pack de services de streaming. qui s'est imposée d'emblée comme la box la plus complète en termes de technologies et de services disponible à ce jour en France (voir notre article). Mais l'opérateur avait encore quelques surprises dans ses cartons, notamment une nouvelle version de la Freebox Pop qui présente plusieurs améliorations intéressantes… mais pas pour tout le monde.

© Free

Freebox Pop 2024 : du Wi-Fi 7 pour la version fibre

Comme l'avait révélé des documents techniques relatifs à la nouvelle Freebox Pop millésimé 2024, publiés par erreur sur le site de Free début février et qui avaient fuités sur Twitter (alias X) avant d'être retirés par l'opérateur, le Wi-Fi 7 n'est pas réservé à la Freebox Ultra et le nouveau modèle de la Pop profite également de la dernière norme en date du protocole de communication sans-fil. Toutefois, contrairement à l'Ultra, la Freebox Pop 2024 ne gère pas la nouvelle bande de fréquences des 6 GHz et doit se contenter des classiques 2,4 et 5 GHz. Les performances seront donc moins bonnes qu'avec la Freebox Ultra, mais quand même supérieures à celles de la Pop "classique" car le canal 5 GHz du Wi-Fi 7 exploite une largeur de bande de 320 MHz et une modulation de type 4096QAM alors que le Wi-Fi 6 se limite à 160 MHz et du  1024QAM. En principe, le débit Wi-Fi de la nouvelle Pop serait doublé.

Pas d'amélioration toutefois du côté fibre, les débits maximum seront bien moindres qu'avec la box haut de gamme de l'opérateur : jusqu'à 5 Gbit/s en réception et 700 Mbit/s en envoi pour la Pop, là où la Freebox Ultra promet des débits symétriques jusqu'à 8 Gbit/s. Ni problème, ni frustration, le 5 Gbit/s descendant étant déjà amplement suffisant au quotidien, même dans le cas d'une utilisation intensive en famille, avec plusieurs flux vidéo en 4K. Autre nouveauté bienvenue, un interrupteur marche-arrêt physique fait son apparition sur le boitier de la Pop et permet de l'éteindre ou de la redémarrer plus rapidement. Enfin, un système d'accroche pour la fixation murale est ajoutée sur la partie inférieure du boitier, afin de pouvoir brancher la box au plus près de la prise de terminaison optique (PTO) de son logement.

© Free

En revanche, cette mouture 2024 de la Freebox Pop confirme l'avancée inexorable, et à marche forcée, de l'opérateur vers le tout fibre optique, avec la disparition regrettable de la prise ADSL. Comme la Freebox Ultra, ce nouveau modèle est donc réservé aux seuls abonnés disposant de la fibre optique dans leur logement. Si cette technologie est évidemment l'évolution naturelle et souhaitable des réseaux de télécommunications filaires en France, son déploiement pour tous les utilisateurs est encore loin d'être achevé, nonobstant les derniers chiffres des opérateurs et de l'Arcep, qui ne donnent qu'une vision macroscopique et éludent totalement un grand nombre de situations particulières. Et contrairement à une idée reçue, les habitants des zones rurales, isolées ou difficiles d'accès ne sont pas les seuls à être privés de cette technologie, beaucoup de logements en zones urbaines très denses n'étant pas encore raccordés, soit par désintérêt des opérateurs pour certaines villes populaires, soit par refus des propriétaires de faire installer la fibre optique dans leur immeuble, au détriment de leurs locataires.

© Free

Heureusement, l'opérateur n'abandonne pas ses clients privés de fibre optique en rase campagne, et continue de commercialiser la Freebox Pop "classique" dotée d'une entrée ADSL mais dépourvue des améliorations du nouveau modèle et notamment du Wi-Fi 7, ce qui n'est pas véritablement un problème en soi, le bon vieux réseau cuivre n'étant de toute façon pas capable de fournir des débits suffisant pour profiter du potentiel de la nouvelle norme du protocole sans-fil.

Pour le moment, seuls les nouveaux clients de l'opérateur peuvent commander la nouvelle Freebox Pop édition 2024, mais d'après les informations obtenues par le site Univers Freebox, l'opérateur permettra prochainement aux abonnes Freebox Pop actuel de procéder à un échange de leur modèle contre la nouvelle version… moyennant des frais de 49 euros. Un tarif particulièrement élevé pour un gain peut-être pas si intéressant dans l'immédiat, les appareils compatibles avec le Wi-Fi 7 commençant tout juste à arriver sur le marché et se faisant encore rare dans les foyers.

Freebox Player : un nouveau boitier TV pour la Freebox Ultra

Lors de la conférence de présentation de la Freebox Ultra, un élément a interpellé certains observateurs : l'absence d'un boitier TV dédié à la nouvelle box. Pour le moment, les abonnés qui se tourneront vers la nouvelle offre Freebox Ultra devront se "contenter" du Pop Player, soit le boitier TV inclut dans l'offre Freebox Pop. Dans une entrevue accordée au site Univers Freebox, le patron de Free revient sur cette absence notable et l'explique notamment par l'évolution des habitudes de visionnage des abonnés, qui utilisent désormais davantage leur smartphone ou leur téléviseur connecté pour accéder à du contenu vidéo.

Le besoin de renouveler le boitier TV de la Freebox n'était donc pas urgent et les équipes se sont donc plutôt concentrées sur le développement du nouveau Server de la Freebox Ultra. Néanmoins, Xavier Niel confirme qu'un nouveau Player est bien en cours de développement, avec une sortie souhaitée pour le printemps 2024, mais en précisant que le projet semble avoir pris beaucoup de retard et sera certainement reporté plus loin dans l'année.