AVIS Formation automatisme AFPA [Résolu]

jeanbarr01 3 Messages postés vendredi 19 janvier 2018Date d'inscription 12 février 2018 Dernière intervention - 19 janv. 2018 à 21:32 - Dernière réponse : Raymond PENTIER 45088 Messages postés lundi 13 août 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 14 février 2018 Dernière intervention
- 12 févr. 2018 à 21:41
Bonjour,

J’hésite à rentrer dans la formation automatisme et informatique industrielle à l' afpa. Je souhaiterai des avis positifs récent ?

Car dans mon entourage, certaines personnes ont eu de très mauvaises expériences avec l'afpa. On me dit que les formateurs sont plus des commerciaux que des pédagogues. Ils n'ont pas le droit de s'impliquer. Il n' y a pas de support de cours. Les stagiaires sont en autoformations. Le formateur n'est pas là pour aider le stagiaire.Son rôle est de surveiller les ordinateurs, installer les logiciels et surfer sur le net. Les entreprises évitent les stagiaires afpa car ils sont incompétents et mal formés.
Afficher la suite 

5 réponses

Répondre
Raymond PENTIER 45088 Messages postés lundi 13 août 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 14 février 2018 Dernière intervention - 20 janv. 2018 à 23:56
0
Utile
Puisque ton opinion semble être faite, et que tu n'as trouvé dans ton entourage que des témoins à charge (ayant échoué à l'examen final, ou étant tombé sur un mauvais formateur, ou n'ayant pas trouvé tout de suite un employeur après leur formation), pas d'hésitation, va te former ailleurs.
Cela laissera une place disponible pour quelqu'un prêt à appliquer les méthodes d'autoformation encadrée qui ont fait le succès de l'AFPA et qui permettent de continuer à progresser de manière autonome, une fois l'embauche effectuée.
Commenter la réponse de Raymond PENTIER
rayanmidi01 2 Messages postés samedi 6 janvier 2018Date d'inscription 2 février 2018 Dernière intervention - Modifié par baladur13 le 5/02/2018 à 15:10
0
Utile
Puisque il n' y a pas de support de cours. Les stagiaires sont en autoformations. Le formateur n'est pas là pour aider le stagiaire... alors a mon avis tu doit écouter les conseils de ton entourage et aller te former ailleurs.

Commenter la réponse de rayanmidi01
Raymond PENTIER 45088 Messages postés lundi 13 août 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 14 février 2018 Dernière intervention - 3 févr. 2018 à 01:22
-1
Utile
Je suis stupéfait et révolté de ces affirmations qui montrent une AFPA complètement différente de celle que j'ai connue et pratiquée durant toute ma carrière professionnelle !

Il y a surtout une méconnaissance du terme autoformation et de sa mise en œuvre :
Le stagiaire est mis en situation d'entreprise, dans un environnement professionnel reconstitué, et reçoit des consignes de travail pour la journée ou la semaine, avec des objectifs à atteindre, une méthodologie à suivre, et tous les outils nécessaires qui sont disponibles dans l'atelier même ou dans des espaces dédiés (magasins, stocks, bibliothèques techniques, salles informatiques, etc.) ; le formateur supervise en permanence la progression des tâches de chaque stagiaire, rectifie les erreurs, fournit les conseils utiles, et répond aux explications demandées par les stagiaires.
Cette méthode pédagogique, largement utilisée en Suisse et au Canada, convient particulièrement à un public adulte et motivé, et rejette volontairement les méthodes scolaires classiques de l'Education Nationale, qui n'ont pas réussi à la plupart des stagiaires venant à l'AFPA. Elle a de plus l'avantage d'habituer l'individu à ne pas se contenter de "consommer" des cours fournis par un professeur, mais à rechercher la bonne information au bon endroit, à assumer ses initiatives, à valider ses essais, à mesurer ses progrès et à estimer ses acquis, toutes pratiques qu'il pourra tout naturellement continuer à exercer, dans le cadre de la formation continue, dans l'entreprise où il travaillera.

Mais je ne suis pas surpris que des personnes peu autonomes, peu dynamiques, et préférant la sécurité que représentent les leçons, les devoirs et les cours polycopiés, ne se sentent pas à l'aise dans cette ambiance un peu trop moderne.

Vous comprendrez ainsi pourquoi les psychologues du travail, quand ils procèdent aux tests de sélection des candidats, cherchent à connaître leur degré de maturité et à vérifier la réalité de leur motivation. On pourrait presque conclure
pas sérieux, s'abstenir
!
Commenter la réponse de Raymond PENTIER
jeanbarr01 3 Messages postés vendredi 19 janvier 2018Date d'inscription 12 février 2018 Dernière intervention - Modifié par jeanbarr01 le 12/02/2018 à 15:48
-1
Utile
Je suis aller depuis dans plusieurs centre afpa. J'ai parler avec des stagiaires. C'est un beau comte de fée, que vous nous avez écrit plus haut.
C'est complétement faux ce que vous écrivez. Vous êtes commercial ? Il n'y a pas de méthodologie. C'est comme tenter de faire apprendre une langue à un bébé sans contact humain, ou d'outils pédagogiques . "Mais, mon enfant: "pourquoi tu parle pas ?" .
D'ailleurs , il n'y a pas d'espace dédié (magasins, stocks, bibliothèques techniques, salles informatiques, etc.) comme vous le cité plus haut.
J'ai parler avec plusieurs stagiaires de différents sessions. Il n' y a rien de ce que vous citez. Certains m'ont dit: il faut un niveau DUT de bonne base en C++, pour faire ce BTS automatisme informatique industriel. Alors tu t’en sors c'est de la révision, Compte sur l'entre-aide des stagiaires.
Sinon, t'es très vite laisser sur le carreau. Avec toute la volonté du monde, seul t'es mort. Tu verra suivant l'ambiance du groupe, sa cohésion.
D'autres m'ont dit leurs impuissance face à une administration sourde. Vous trouvez normale que sur douze stagiaires, sept stagiaires ne valideront jamais leurs titres, faute de stage ? L'intégration, le suivis, la solidarité, elle est ou ? Leurs faire perdre un an. On pourrai presque conclure par: Si vous êtes débutant, si vous etez pas du milieu depuis dix ans, vous allez gâcher un an de votre vie, un an de ARE , n'y aller pas.
Commenter la réponse de jeanbarr01
Raymond PENTIER 45088 Messages postés lundi 13 août 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 14 février 2018 Dernière intervention - 12 févr. 2018 à 21:41
-1
Utile
Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Je ne suis pas commercial (d'ailleurs il n'en existe pas à l'AFPA).
J'ai été directeur de centre de formation durant tout ma carrière.
J'ai connu davantage de centres, de formateurs et de stagiaires que tu n'en connaitras de toute ta vie.
Je ne crois plus aux contes de fée, ni au Père Noël, ni aux investigations d'ex-futurs-stagiaires.
Commenter la réponse de Raymond PENTIER