Fin de Ma French Bank : quel avenir pour les clients ?

Fin de Ma French Bank : quel avenir pour les clients ?

Clap de fin pour Ma French Bank, la banque 100 % en ligne de La Poste ! Face à son manque de rentabilité, elle tirera sa révérence d'ici la fin de l'année. Quel avenir pour ses 675 000 clients ?

Mauvaise nouvelle si vous êtes client chez Ma French Bank ! La néobanque, lancée en 2019 à destination des jeunes, ferme définitivement ses comptes. À l'instar de la grande majorité des banques en ligne, à l'exception de BoursoBank et de Fortuneo, la filiale de La Banque Postale n'est pas rentable et doit mettre la clé sous la porte, à l'instar d'Orange Bank et de HSBC France. Accessible uniquement sur Internet, Ma French Bank proposait pourtant des tarifs plus avantageux qu'une agence classique ainsi qu'une carte de débit gratuite, et bénéficiait d'une belle exposition dans les bureaux de poste. Mais cela n'a pas suffi pour se faire une place sur le marché, très concurrentiel. Que va-t-il se passer pour ses 675 000 clients ?

Fin de Ma French Bank : quelques 675 000 clients en peine

La fin de Ma French Bank n'est pas une surprise en soi. La nouvelle avait déjà été annoncée en décembre dernier, ce qui laisse largement le temps à ses clients de trouver un autre établissement bancaire. Reste que le processus de cessation de l'activité s'est accéléré depuis le mois de juin. De nombreux usagers ont commencé à recevoir des courriers d'information concernant la suite, comme le rapporte L'Internaute. Si vous êtes client et que vous n'avez pas encore commencé les démarches, pas de panique ! Si Ma French Bank va bien cesser son activité d'ici la fin de l'année, elle restera active jusqu'à l'été 2025. Vous disposez donc d'une année entière pour transférer vos fonds vers la banque de votre choix.

Car oui, l'opération n'est pas automatique, c'est à vous de faire les démarches nécessaires. Ma French Bank étant une filiale de La Poste, vous pouvez bénéficier d'une offre de reprise chez La Banque Postale, avec 50 € offerts et 0 € de frais sur les paiements et retraits à l'étranger jusqu'au 31 décembre 2024. Mais vous pouvez toujours aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs !