Phishing BlaBlaCar : attention à l'arnaque au covoiturage

Phishing BlaBlaCar : attention à l'arnaque au covoiturage

ARNAQUE BLABLACAR. Plusieurs utilisateurs du célèbre service de covoiturage ont été récemment victimes d'une escroquerie par hameçonnage. Des cas rares, mais qui doivent inciter à la prudence.

On le sait, les escrocs ne manquent jamais d'imagination pour piéger leurs victimes. Témoin, la campagne de phishing qui touche depuis quelques semaines des utilisateurs de BlaBlaCar, le célèbre service de covoiturage, en exploitant astucieusement les fonctions de la plateforme et la messagerie WhatsApp. Le principe de cette arnaque par hameçonnage est simple, comme l'explique La Dépêche qui a suivi l'affaire. L'escroc propose sur BlaBlaCar un trajet à un prix attractif, inférieur à la moyenne. Des covoitureurs réservent leur place en la payant normalement sur le site ou via l'application. Avant le départ annoncé, et généralement au dernier moment, l'arnaqueur annule le voyage. Les passagers sont alors automatiquement remboursés par BlaBlaCar, comme c'est toujours le cas pour une annulation. Jusque-là, rien d'inhabituel. Sauf que, dans l'intervalle, l'escroc a récupéré les coordonnées – plus exactement, le numéro de téléphone mobile – de ses victimes : une procédure normale qui permet au conducteur de communiquer avec ses covoitureurs pour s'organiser. Il contacte alors ses victimes via WhatsApp, en leur proposant à nouveau son voyage. Prétextant le plus souvent un problème d'installation de l'application suite à un prétendu changement de téléphone, il leur fournit un lien permettant de réserver et de payer à nouveau le trajet. Un lien censé être fourni par le service d'assistance de BlaBlaCar. En réalité, il s'agit d'un lien piégé qui envoie vers une page imitant la plateforme et qui ne sert évidemment qu'à récupérer le paiement des malheureuses victimes. 

© Twitter
© Twitter
© Twitter

Plusieurs utilisateurs ainsi floués se sont manifestés sur Twitter, en racontant leur mésaventure. Le procédé, qui n'est pas nouveau, est similaire. Interrogée sur le sujet, Adeline Prévost, responsable des relations presse chez BlaBlaCar, précise que les cas restent rares. "Ce sont des situations que nous surveillons, et dès que des signalements sont faits, nous bloquons immédiatement les profils concernés", précise-t-elle. Et de rappeler quelques règles élémentaires pour éviter de tomber dans le piège. En premier lieu, ne ne jamais rien payer en dehors de la plateforme : tout doit se faire sur le site BlaBlaCar officiel ou avec l'application BlaBlaCar, qui sont entièrement sécurisés. Ensuite, il est indispensable, avant toute réservation, d'examiner le profil du conducteur qui propose un trajet, pour vérifier son ancienneté et les avis laissés par des passagers. Il est plus prudent de choisir un membre confirmé. Et il faut se méfier des trajets affichés à des prix anormalement bas. Enfin, en cas d'arnaque avérée – si vous êtes victime, notamment… –, il convient de signaler immédiatement l'escroc à BlaBlaCar en allant sur le profil de l'arnaqueur et en sélectionnant Signaler ce membre pour qu'il soit retiré et que les informations associées soient examinées pour éviter une réinscription.